FORMULE e : LE POINT AVANT L’ePRIX de ROME

 

 

A Rome, la saison de Formule e 2017-2018 entre dans sa deuxième partie. C’est le money time et en plus, la discipline découvre un nouveau tracé. Revue des forces en présence…

Après Punta del Este, la Formule e pose son chapiteau dans un endroit inédit, Rome. C’est la deuxième fois cette saison, après Santiago du Chili. Depuis sa création, la Formule e avait snobé l’Italie. Cet ePrix de Rome pourrait marquer le début d’une grande aventure, alors qu’on espère une venue de FCA (avec Alfa Romeo ou Maserati ?) pour la saison 2019-2020…

Zéro pression pour le leader, Jean-Eric Vergne (Techeetah.) Quoi qu’il arrive, le Français restera en tête du classement, à l’issue de l’ePrix ! Le seul enjeu est donc de gérer l’avance et de se rendre indispensable en Formule e, alors que Techeetah quittera la discipline à l’issue de la saison.
Comme d’habitude, Felix Rosenqvist (Mahindra), Sam Bird (DS Virgin), Sebastien Buemi (eDAMS) et Nelson Piquet Jr (Jaguar) tenteront de lui mettre des bâtons dans les roues. A Punta del Este, l’ex-leader Rosenqvist, Buemi et Piquet se sont pris les pieds dans le tapis. Ils seront donc d’autant plus motivés pour bien réussir leur week-end à Rome.

Après un début de saison chaotique, Audi Sport Abt s’est réveillé au Mexique et Lucas di Grassi est monté sur son premier podium, en Uruguay. Si l’équipe marquait de nouveau de gros points, elle pourrait rentrer dans le top 5 du championnat constructeur (au détriment d’eDAMS) et peut-être même recoller au top 4…

De toute façon, la saison entre sa deuxième partie. Pour des pilotes mal classés comme Nick Heidfeld (Mahindra) ou Antonio Felix Da Costa (Andretti), c’est le moment où jamais de briller.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : AUDI et RENAULT SPORT

Copyright : RENAULT SPORT

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE