L’HYUNDAI DU SUÉDOIS BJÖRK EN POLE EN WTCR À MARRAKECH. LE FRANÇAIS VERNAY QUATRIÈME

 

 

WTCR-2018-MARRAKECH-TED-BJORK-Premier-poleman-du-WTCR-ce-7-avril.

 

Sacré Champion du Monde des Voitures de Tourisme du WTCC en 2017, le Suédois Thed BJjörk restera dans les tablettes comme étant le premier pilote à décrocher une pole dans le tout nouveau Championnat du Monde des Voitures de Tourisme du WTCR, après la fusion cet hiver entre le WTCC et le TCR

Au volant de sa Hyundai i30 N, le co-équipier de l’ancien quadruple Champion du Monde WTCC, le Français Yvan Muller – créateur de l’écurie YMR – qui aligne deux des Hyundai, s’est en effet montré le plus rapide en milieu de journée, sur le tracé urbain de la piste Moulay Al Hassan de Marrakech, au Maroc, redevenu sec après les averses de début de matinée, le thermomètre étant comme toujours au Maroc lorsqu’il pleut, rapidement remonté de 13° à 25°

 

WTCR-2018-MARRAKECH-L’-HYUNDAI-de-NORBERT-MICHELISZ-

 

Mieux même pour les voitures Coréennes car derrière le pilote scandinave, deux autres Hyundai, celles du Team BRC, occupent les seconde et troisième places, avec dans l’ordre, celle du Hongrois Norbert Michelisz qui devance celle du très expérimenté et toujours aussi performant malgré le poids des ans –  il a désormais 56 ans, étant né le 2 mars 1962 – le toujours aussi cool et sympathique Italien Gabriele Tarquini, troisième de cette session des chronos.

 

WTCR-2018-MARRAKECH-L’HYUNDAI de NORBERT-MICHELISZ s’élancera depuis les stands.

 

Hélas et malheureusement pour lui, le pilote Hongrois ne pourra bénéficier de son second temps, car il a explosé par la suite son moteur et de ce fait Michelisz, devra le changer et s’élancer depuis la voie des stands…

C’est donc l’Hyundai de l’écurie YMR du Suédois qui a bouclé le plus vite, les 2,971 kilomètres de la piste Moulay Al Hassan, décrochant le temps de référence, synonyme de pole-position, avec pour meilleur chrono, 1’24.698,  devant les deux Hyundai du Team BRC de Norbert Michelisz, second en 1’24.834, à 0.136 et de Tarquini, troisième en 1’25.059, à 0.225

Derriére, les trois Coréennes, c’est le Français tenant du titre en TCR, Jean-Karl Vernay qui a été le plus vite en piste, au volant de son  Audi RS3 LMS de l’écurie Audi Sport Leopard, en 1’25.256, à 0.558

 

WTCR-2018-MARRAKECH-L’AUDI-RS-3-LMS-de-JEAN-KARL-VERNAY.

 

Ensuite, on pointe la VW Golf GTI d’un autre ex Champion du Monde WTCC, le Britannique Rob Huff, qui roule dorénavant au sein du Sébastien Loeb Racing, lequel en 1’25.294, à 0.596, complète ce premier Top 5.

 

WTCR-2018-MARRAKECH-L’HONDA Civic d’ESTEBAN GUERRIERI

 

Suivent dans l’ordre, le Français John Filippi, le natif de Corse, qui obtient le sixième rang au volant de sa Cupra ex Seat Leon de chez Campos, en 1’25.405, à 0.707, suivi par la plus rapide des Honda Civic TCR, celle de l’Argentin Esteban Guerrieri, crédité, lui de 1’25.530 à 0.832.

 

WTCR-2018-MARRAKECH- L’AUDI RS3 LMS de Gordon SHEDDEN-

 

Le Top 10 étant complété par l’Audi RS3 LMS du jeune Écossais Gordon Shedden, en 1’25.577 à 0.879, par la seconde VW Golf GTI du Seb Loeb Racing du régional de l’étape, le Marocain Mehdi Bennani en 1’25.658 à 0.960 et par la quatrième Hyundai, celle du Français Yvan Muller, dixième temps en 1’25.679 à 0.981

Coté tricolore, outre Vernay, Filippi et Muller, les quatre autres pilotes Français se retrouvent douzième pour la Peugeot 308 TCR DG Sport d’Aurélien Comte, en 1’25.868, treizième pour la Honda Civic de Yann Ehrlacher en 1’25.917, seizième pour l’Audi RS3 LMS de Nathanaël Berthon en 1’26.032 et enfin dix-huitième pour l’autre Audi RS3 LMS de l’écurie Comtoyou, celle d’Aurélien Panis, crédité de 1’26.256

Mauvaise entame pour les Alfa Romeo Giuletta TCR des anciens de la F1, les pilotes transalpins Fabrizio Giovanardi et Ginzi Morbidelli, seulement  vingt-et-unième et vingt-cinquième sur cette première grille de départ du WTCR

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Florent COLNOT

WTCR-2018-MARRAKECH-L’HYUNDAI-de-TED-BJORK

WTCR

About Author

gilles