OGIER SOLIDE LEADER DEVANT NEUVILLE ET MEEKE EN EMBUSCADE. ABANDON POUR LOEB !

 

 


WRC-2018-CORSE-.La sortie de route de Sébastien LOEB, ce vendredi 6 avril, lors de l’ES2-

 

Triste journée pour le nonuple Champion du Monde des Rallyes WRC,  l’Alsacien Sébastien Loeb sorti cette année de sa retraite de rallyman pour participer à trois rallyes dont le très réputé Tour de Corse, épreuve qu’il avait déjà remporté à quatre reprises et qui ce vendredi 6 avril dès l’entame de la seconde spéciale (le premier passage dans Piedigriggio-Pont de Castirla 1 et ses 13,55 km), a été contraint de se retirer et d’abandonner, après une sortie de route qui s’est malheureusement terminé en contrebas de la route dans un fossé, et ce probablement à cause de pneus encore froids !

Seb Loeb alors second à l’issue de la première spéciale à 9.7 derrière Ogier qui pleure, ce même Seb Ogier qui, lui, peut sourire car au terme de cette première étape, c’est lui le Champion du Monde en titre et actuel leader du classement provisoire 2018 du WRC, qui termine largement en tête, sa Ford M-Sport étant solidement installée au commandement de ce Tour de Corse automobile, quatrième manche du Championnat du Monde des Rallyes !

Et ce après que Sébastien Ogier ait remporté trois des quatre premières spéciales au menu du jour.

Ogier, vainqueur des trois premières spéciales, devance dans l’ordre la Hyundai du Belge Thierry Neuville, son plus proche rival, second à 33.6 secondes et la Citroën C3 du Britannique Kris Meeke, troisième, lui, à 38.7 secondes.

Ogier qui indiquait :

« On est très content, on a poussé fort toute la journée. Les sensations avec la voiture étaient vraiment très bonnes. »

À propos du retrait de Loeb, il poursuivait :

« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour lui. A ce moment-là, c’est vrai que c’était le pilote le plus proche mais les autres n’étaient pas très loin non plus. Avec les longues spéciales qu’il va encore y avoir ce week-end, c’est difficile de se réjouir dès maintenant. »

 


WRC 2018 CORSE L’HYUNDAI de Thierry NEUVILLE.

 

Pas très loin, son plus proche poursuivant, Thierry Neuville, lâchait :

« J’ai beaucoup attaqué. Il faut savoir accepter qu’on ne peut pas se battre avec eux mais il faut rester positif. »

Cependant que le pilote Citroën Kris Meeke actuellement au troisième rang, expliquait, lui :

« Je suis content de ma journée, ce serait bien d’être plus rapide mais je dois m’en contenter. »

 


WRC 2018 CORSE La TOYOTA de TÄNAK.

 

Derrière ce trio, deux pilotes Toyota, l’Estonien Ott Tänak, à 44.2 et à 1’13.5, le Finlandais Esapekka Lappi, qui a triomphé  dans la quatrième spéciale, complètent le Top 5.

Tanak qui confiait :

« C’est mon premier rallye sur l’asphalte avec la voiture, mais le feeling est bon. »

Lappi précisant :

« On espère que toutes les spéciales se passent comme celle-là. Le set-up de la voiture était vraiment bon pour cette quatrième ES. »

Ensuite, les écarts sont déjà importants car on pointe dans l’ordre, à la sixième place, la Ford Fiesta d’Elfyn Evans, à 1’13.8, l’Hyundai de l’Espagnol Dani Sordo à 1’14.4, la Toyota Yaris du Finlandais Jari-Matti Latvala à 1’25, l’Hyundai du Norvégien Andreas Mikkelsen à 1’29.2 et la Ford Fiesta du Français Bryan Bouffier qui occupe, lui, la dixième place à 1’44.8

Suivent, la Škoda Fabia R5 du Tchèque Jan Kopecky 1er des WRC2, à 4’28, suivi de la Citroën C3 R5 du Français Yoann Bonato à 4’48.8, ce dernier précédant la Škoda Fabia R5 de Veibi, classé lui à 5’35.9 et la Citroën C3 R5 du Français Stéphane Lefebvre, qui se retrouve quatorzième à 5’38.4

Bonne journée pour le jeune pilote de l’Équipe de France, Pierre Louis Loubet, quinzième ce soir avec l’Hyundi i20R5, à 5’45.3

Jan Kopecky qui racontait :

« Les conditions étaient meilleures cet après-midi. Nous travaillons pour trouver la meilleure balance possible sur la voiture. Nous sommes heureux de mener le WRC2. »

 


WRC-2018-CORSE-.La sortie de route vendredi matin de Sébastien LOEB, lors de l’ES2.

 L’ABANDON PRÉMATURÉ DE LOEB…

 

Nonuple Champion du Monde WRC, quatre fois vainqueur dans l’Île de Beauté, le Français Sébastien Loeb, a, répétons-le, abandonné l’objectif de décrocher une cinquième victoire après avoir été victime d’une sortie de route 400 mètres seulement après le départ de la deuxième spéciale…

Néanmoins le pilote Citroën repartira ce samedi, avec les pénalités, en cinquante-sixième position, à 21’07.9

 


WRC 2018 CORSE – Équipe CITROËN lors des tests en reco avec Seb LOEB

 

Loeb qui dépité se confiait :

« On s’est fait piégé car je rentre dans un virage à droite à l’issue duquel il faut freiner pour un gauche plus serré. Je me fais un peu surprendre par la merde qui est revenue sur la route. Je ne pensais pas que ce serait déjà sale comme ça. Ça me fait sous-virer, je mords un peu l’extérieur dans la poussière et je n’arrive pas à freiner assez pour prendre le gauche et éviter un arbre. »

 

Christian COLINET

Photos : WRC, TEAMS et MICHELIN

 

 

WRC-2018-CORSE-La-FORD-de-Sébastien-OGIER-Photo-FFSA-DPPI.

LE CLASSEMENT PROVISOIRE VENDREDI 6 AVRIL 2018

 

  1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (France-Ford Fiesta) en 1h19’39.0
  2. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (Belgique -Hyundai i20) à 33.6
  3. Kris Meeke-Paul Nagle (GB-Irlande – Citroën C3) à 38.7
  4. Ott Tänak-Martin Järveoja (Estonie -Toyota Yaris) à 44.2
  5. Esapekka Lappi-Janne Ferm (Finlande – Toyota Yaris) à 1’13.5
  6. Elfyn Evans-Phil Mills (GB – Ford Fiesta) à 1’13.8
  7. Dani Sordo-Carlos del Barrio (Espagne – Hyundai i20) à 1’14.4
  8. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Finlande – Toyota Yaris) à 1’25.0
  9. Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (Norvége – Hyundai i20) à 1’29.2
  10. Bryan Bouffier-Xavier Panseri (France – Ford Fiesta) à 1’44.8
  11. Jan Kopecky-Pavel Dresler (Tchèquie- Skoda Fabia R5) à 4’28.0 (1er WRC2)

 

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier (ES1, ES2, ES3), Lappi (ES4)

Abandon : Sébastien Loeb-Daniel Elena (France-Monaco, Citroën C3), sur  sortie de route dans l’ES2


WRC-2018-CORSE-La CITROËN-C3, de LOEB-ELENA, avant la sortie de route, ce vendredi 6 avril.

 

WRC

About Author

gilles