LA FÊTE CHEZ NATIONAL MOTOS QUI PRÉPARE LES 24 H DU MANS ET LANCE LA NOUVELLE GOLDWING

 

LES ESSAIS PARFOIS MOUILLES AU MANS

 

La première fois que j’ai fait la connaissance de ‘Pipo’, créateur de National Motos, c’est lors d’un Bol D’or, au Ricard, première période.

La moto qu’il fait rouler rentre au stand, il ya un truc énorme qui est cassé, genre bras oscillant fendu sur toute sa longueur, lui, avec son bob et son petit short, en pleine nuit, attaque, y reste 45 minutes, soude sur deux mètres et la moto repart, dans une liesse incroyable.

Je venais de piger la philosophie de ce mécano de génie, ne jamais abandonner…

C’est en 1971 que National Motos s’engageait pour la première fois en endurance, c’est aujourd’hui le plus ancien team privé d’endurance au monde.

 

VICTOIRE AU MANS EN 2006

 

Depuis 1971, ils ont raté une seule saison, 2016, pour une raison budgétaire!

Ils ont aussi gagné Les 24 Heures du Mans en 2006, c’est même la dernière fois que Honda a gagné cette course Sarthoise!

Oui on baigne dans l’histoire et Stéphane, le fils de Pipo, a repris brillamment les rênes de National Motos, après la mort de son père le 13 novembre 2012 http://www.autonewsinfo.com/2012/11/13/pipo-baldit-est-mort-national-motos-est-eternel-67542.html.

Le magasin est en fête, un orchestre joue « Sweet home Alabama »,  puis « Honky Tonk Women »,  belle ambiance pour présenter la moto de l’édition 2017 des 24 Heures du Mans Moto, sur base de CBR1000R car ici on est Honda jusqu’au plus profond des racines.

L’objectif est de rester au contact des motos d’usine, et de terminer entre cinq et huit, sur les 60 engagés dans la course (dont 33 permanents en Championnat mondial).

Il ya aura au total 30 personnes au Mans, ils sont bénévoles, Honda, Motul et Pirelli aident National Motos à boucler son budget.

Les trois pilotes cette année sont, Émeric Jonchière et Stéphane Egea, qui ont déjà roulé pour le team, plus Gaétan Gouget, un pilote de la filière Honda qui est passé par les Championnats de France Promosport.

 

GAETAN GOUGET ET EMERIC JONCHIERE

 

Voilà, la belle histoire continue…

A l’entrée du magasin, trônait la nouvelle Gold Wing 2018.

Encore un destin étonnant que cette moto, qui a eu un joli succès lors de sa sortie chez les amateurs de monstres à piloter,  puis est venue la mode des Taxis Motos et les ventes de Goldwing se sont envolées, nouvelle jeunesse, nouvelle histoire.

 

LA NOUVELLE GOLD WING 2018

 

Sur cette nouvelle édition, tout a changé.

Elle a perdu 50 kg, ce qui n’est pas du luxe, mais le six cylindres à plat de 1833 cc a toujours une image qui donne le frisson et la chair de poule.

Le look a totalement changé, elle a été effilée, il ya une commande électronique de gaz, elle est très équipée en connectivité, il y a un système d’anti-patinage, qui sera intéressant en côte sur les pavés gras,  top case, hauts parleurs à l’arrière, selle chauffante, béquille centrale, transmission DCT, airbag, système d’arrêt et redémarrage au feu rouge, (Idle Stop), elle sort 126 chevaux à 5500 t/mn, 170 Nm de couple à 4500 t/mn, là c’est imbattable, elle est vendue avec sacoches et top case…

 

 

Bon, ça vaut de 25 900 à 35900€, selon les options, pas donné, mais la Gold, ce n’est plus une moto c’est un univers…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Honda, Alain Monnot, Michel Picard, Thierry Coulibaly.

 

MOTO ENDURANCE – Le Magasin NATIONAL MOTOS.

 

National Motos

51 Bd National

92 250 La Garenne Colombes

Tel: 01 47 80 39 25

www.honda-national-motos.com

UN LIVRE RACONTE  LA BELLE HISTOIRE DE NATIONAL MOTO

http://www.autonewsinfo.com/2016/06/29/laventure-national-motos-ou-lhistoire-dun-passionne-pipo-198464.html

 

FIM EWC Moto Sport

About Author

jeanlouis