INDYCAR : LE POINT AVANT PHOENIX

 

Ce week-end, l’Indycar sera à Phoenix, pour sa deuxième manche.
Le Français Sébastien Bourdais (Dale Coyne), leader du Championnat
et Simon Pagenaud (Penske), vainqueur sortant, pourraient y briller…

 

Après St Petersburg, l’Indycar s’attaque à son premier ovale de l’année, Phoenix. C’est la troisième année de suite que l’Indycar se rend dans l’Arizona. Cette année, on nous promet une « deuxième trajectoire idéale », afin de favoriser les dépassements.

Certaines équipes ont un pilote « spécial ovales ». Ainsi, chez Dale Coyne, Pietro Fittipaldi succède à Zach Claman de Melo. Chez Carpenter, Jordan King laisse place à son patron, Ed Carpenter. Et chez Juncos, Kyle Kaiser remplace Rene Binder. Par ailleurs, faute de budget, Jack Harvey (Michael Shank-Sam Schmidt) ne reviendra qu’à Long Beach.

Vainqueur à St Petersburg, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) avait décroché ses premiers succès sur ovales, au temps du Champ Car. Pour autant, depuis Milwaukee 2015, il n’a plus triomphé sur un speedway. Parviendra-t-il à renouer avec le succès?

Penske a une revanche à prendre. Le Français Simon Pagenaud, transparent en Floride, avait dominé à Phoenix en 2017. Il compte bien se succéder à lui-même… 3éme en 2016 et second en 2017, l’Australien Will Power est également favori. Ça lui permettrai de parachever une réputation « d’expert ovales de Penske »!

Un poste vacant depuis la pré-retraite d’Helio Castroneves. Enfin, il y a Josef Newgarden le Champion en titre, qui rêve de prendre l’ascendant.

L’autre équipe qui aimerait briller, c’est Andretti. C’était à Phoenix, en 1993, que Mario Andretti obtint sa dernière victoire en Indycar. La voiture de Marco Andretti, son petit-fils, portera une livrée inspirée de celle du patriarche. Néanmoins, on attend surtout Alexander Rossi (victorieux de l’Indy 500 en 2016), qui est en passe de devenir le leader de l’écurie.

Enfin, bien sûr, il y a tous les outsiders habituels:

Graham Rahal (Rahal), James Hinchcliffe (Sam Schmidt), le lauréat des 500 Miles en 2017 à Indianapolis Takuma Sato (Rahal), Tony Kanaan (Foyt)...

À l’instar de Bourdais à St Petersburg, ils souhaiteraient créer la surprise dans l’Arizona.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : HONDA

 

« Bis Repetita » pour Sébastien Bourdais ? Copyright : HONDA

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE