F4 ITALIA : JENZER AU COMPLET

 

 

 

PREMA fait figure d’épouvantail en F4 Italia. Néanmoins, Jenzer ne compte pas baisser les bras. L’équipe Suisse compte ainsi aligner six voitures en 2018.

Face au rouleau-compresseur PREMA, Jenzer joue les outsiders. En 2017, Job van Uitert avait terminé vice-champion de F4 Italia, pour le compte de l’équipe Suisse.

Federico Malvestiti fait figure de vétéran, avec déjà deux saisons complètes, en F4 Italia, au compteur, dont une avec Jenzer. En 2017, le pilote Italien avait plusieurs fois frôlé le Top 5. Arrivera-t-il a monter enfin sur le podium ?

Giorgio Carrara était lui aussi pilote Jenzer en 2017. 3e meilleur débutant, l’Argentin sera-t-il sur le podium final, cette année ?

Grégoire Saucy sort d’un tiers de saison en FR 2.0 Eurocup (avec AVF) et de quelques piges en F4 Italia avec Jenzer. Jusqu’ici, le Suisse avait tendance à fermer la marche. Les mauvaises langues diront que de toute façon, il ne peut que s’améliorer…

Les nouveaux venus possèdent un palmarès plus épais. Nazim Azman a débuté par une pige en F4 SEA, à l’hiver 2016-2017, récompensée par un podium. Le Malaisien s’essaya ensuite à la F4 Spain, avec MP Motorsport, décrochant deux 5e place. Puis il retourna en F4 SEA, décrochant 6 podiums (dont 2 victoires) en 10 courses.

Javier Gonzales n’a jamais couru dans son Mexique natal. Il s’est lancé en F4 France (4 podiums, dont 1 victoire), puis il termina la saison en F4 Spain, avec Drivex (4 podiums.)

Oliver Rasmussen est le seul grand débutant du lot. Il possède un passeport Danois, mais il est né à Grasse, d’où son passage en Championnat de France de Larting, en 2015 et 2016.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : JENZER

F4 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE