BRITISH F3 : CANE ET CHAIMONGKOL, IN EXTREMIS

 

 

 

Le plateau de l’ouverture du British F3 2018 continue de se compléter… Même après la première journée d’essais ! Jordan Cane (Douglas) et Sasakorn Chaimongkol (Hillspeed) s’invitent pour les qualifications.

Douglas était censé aligner une voiture pour Alexandra Mohnhaupt. La Mexicaine est blessée et elle ne peut pas rouler à Oulton Park. Douglas appelle donc Jordan Cane en urgence. Le pilote Britannique connait bien le British F3 pour y avoir fait une saison partielle (il avait du manquer l’ouverture, faute d’atteindre l’age minimal.) Saison couronnée par trois victoires. Cane s’est depuis engagé en Eurocup FR 2.0, avec Fortec.

Les petites équipes cherchent des solutions à court-terme. Chez Hillspeed, Sasakorn Chaimongkol vient ainsi épaule Ben Hurst et Yusuf Owega, à Oulton Park. Le pilote Thaïlandais possède une expérience du British F3. En 2016, « Cutter » avait effectué un test, déjà avec Hillspeed et l’équipe l’annonça brièvement comme pilote. Une annonce qui se perdit dans le mercato hivernal. Retourné au karting, Chaimongkol remporta le TKart Mini ROK et termina vice-champion de Mini ROK, avec Benik, en 2017.

Cela nous fait six pilotes (Billy Monger, China Wing Hoong, Arvin Esmaeili, Clément Novalak, Jordan Cane et Sasakorn Chaimongkol), arrivée à la dernière minute et qui ne devraient pas poursuivre. Soit un tiers du plateau. Novalak ayant déjà annoncé qu’il ne disputera que cinq manches et Cane se consacrera à l’Eurocup FR 2.0. Aura-t-on un British F3 à 12 voitures à Rockingham ? Ou bien va-t-on voir débarquer d’autres pigistes ?

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : BRITISH F3

Sasakorn Chaimongkol. Copyright : BRITISH F3

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE