TIM BURET ATTAQUE SA TROISIÈME SAISON EN ENDURANCE

 

ELMS 2017-  Tim BURET- Équipe PANIS-BARTHEZ

Le très prometteur Timothé Buret
s’attaque à sa 3ème Saison en LMP2

Timothé Buret, 22 ans, Prix Jean Rondeau en 2016, va effectivement participer à sa 3ème saison en LMP2, cette fois aux côtés du Manceau Julien Canal et du Britannique Will Stevens, toujours au sein du Team Panis-Barthez Compétition.

Il se livre à quelques jours du Prologue du Championnat d‘Endurance Européen de l’ELMS, prévue sur le Circuit Paul-Ricard, début avril.

Avant de rouler en ELMS et aux 24 Heures du Mans, le Montpelliérain, malgré son jeune âge, avait déjà accumulé de l’expérience en Sprint et en Endurance, avec plus de 50 départs en Endurance Series, Challenge monoplace VdeV et Caterham R300.

 

MAZDA-PRO-SERIES-2015-Cette saison encore, Tim BURET, pourra compter sur le soutien de David-Zollinger et Driving-Koncept

 

En 2014, Il a décroché le titre de Vice-Champion d’Europe en prototype CN 2.0 litres. En 2015, c’est du côté … des États-Unis, conseillé par celui qui le coach, David Zollinger, qu’il est allé poursuivre son apprentissage, signant de belles performances, en rejoignant le Team Juncos Racing, en Pro-Mazda, s’inscrivant ainsi dans le programme vers l’IndyCar Series.

Dès sa 1ère année, le Rookie a prouvé qu’il était en mesure de gagner le Championnat jusqu’à la dernière course. Il finit à la 5ème place en inscrivant à son palmarès huit podiums et une victoire décrochée sur le circuit mythique d’Indianapolis !

 

24 HEURES du MANS 2016 – La LIGIER NISSAN du Team PANIS BARTHEZ de CHATIN, BURET et BARTHEZ – Photo Thierry COULIBALY.

RETOUR EN EUROPE ET EN ENDURANCE

Depuis, Tim a choisi de revenir en Europe et vu le renouveau et l’incontestable succès de l’Endurance, il a décidé de se lancer dans cette discipline

Il s’engage avec la toute nouvelle équipe Panis-Barthez et commence à se faire un nom.

Pour 2018, il poursuit sa participation avec le Team.

 

Tim BURRET-LÉDENON, le circuit de ses débuts avec DRIVING KONCEPT – Photo AutoNewsInfo

Le line-up de votre voiture engagée en ELMS
et aux 24 Heures du Mans vient d’être récemment dévoilé, comment appréhendez-vous cette saison avec vos deux nouveaux coéquipiers ?

« Je suis très enthousiaste à l’idée de partager cette saison avec Julien Canal dont l’expérience est de grande envergure et je sais, pour le connaître un peu, qu’il a le sens de la cohésion. Will Stevens a la réputation d’être un pilote fiable et rapide, notre trio a tous les moyens pour jouer devant. »

Comment avez-vous vécu le forfait de Fabien Barthez ? Quelles en sont les raisons ?

« C’est une décision dont j’ai eu connaissance récemment et dont je ne connais pas exactement la teneur. Cela ne regarde que lui et l’écurie, je n’ai pas à m’immiscer dans les affaires internes. C’est l’un des meilleurs pilotes bronze et nul doute qu’on le retrouvera prochainement en piste ici ou ailleurs. »

Depuis cet interview, on a officiellement appris ce dimanche 25 mars, la nouvelle orientation du natif de Lavelanet, lequel rejoint comme pilote, l’écurie de ses débuts, le Team AKKA de Jérôme Policand, basé dans le Tarn, à Rabastens.

Olivier Panis, le team-principal de Panis-Barthez Compétition s’est exprimé dernièrement à votre sujet en disant que vous étiez un pilote très convoité, avez-vous était sollicité par d’autres écuries ?

« Pour l’instant, je me concentre sur la Saison 2018 mais effectivement, j’ai été approché ces derniers mois par des écuries concurrentes et j’en suis honoré. Néanmoins, je m’étais engagé à la fin de saison dernière à repartir avec le team et je n’ai qu’une parole car je suis très attaché aux valeurs que sont l’intégrité et l’honnêteté. »

Vous n’avez que 22 ans et déjà une belle carrière en sport automobile, d’où est née cette passion et comment imaginez-vous la suite de votre plus que prometteuse carrière ?

« Je ne suis pas issu d’une famille qui pratiquait le sport auto. Tout petit j’ai commencé à m’intéresser aux sports mécaniques en pratiquant la moto pour m’orienter par la suite à l’adolescence vers le karting. Malgré leur crainte à mes débuts, mes parents m’ont toujours soutenu, ont fait de grandes concessions pour moi et ce sont toujours mes plus fidèles supporters. Un bon entourage est indispensable pour accéder à la réussite et garder les pieds sur terre. Au-delà du plaisir d’être au volant, mon seul objectif est de devenir pilote professionnel à part entière en m’attachant à démontrer mes capacités en piste pour accéder par la suite à la catégorie LMP1. »

Comment vous préparez-vous à ce sport si intense? Avez-vous d’autres activités en parallèle de votre engagement en sport automobile ?

« Je me consacre à mon sport toute l’année en travaillant quotidiennement ma condition physique et parallèlement la gestion de mon mental nécessaire pour être dans les meilleures conditions en courses. Parallèlement je viens de reprendre mes études et suis en train de passer mon Diplôme d’État spécialité «sport automobile circuit».

Cet hiver vous avez participé au Trophée Andros aux couleurs de l’Association Mécénat Chirurgie Cardiaque, pourquoi un tel engagement ?

« J’aime les nouveaux challenges, j’avais très envie de découvrir la conduite sur glace et j’ai pris un plaisir fou à faire mes armes dans cette compétition. Tout était nouveau pour moi, c’est un exercice très particulier et très enrichissant. L’ambiance est particulièrement conviviale, tous les pilotes échangent entre eux et surtout cela m’a permis de continuer à garder l’esprit de compétition pendant la trêve hivernale de l’endurance. J’ai décidé de porter les couleurs de Mécénat Chirurgie Cardiaque car j’ai découvert leur magnifique action il y a 2 ans et j’en suis désormais un ambassadeur investi. J’ai pris l’initiative de créer une page de collecte dont les fonds récoltés ont permis de sauver la vie d’un enfant. Mon filleul va prochainement se faire opérer en France dans quelques temps, j’ai hâte d’être à ses côtés pour partager cette victoire de la vie.».

 

DRIVING-KONCEPT- David ZOLLINGER et TIM, à LÉDENON

 

Une certitude, depuis ses débuts sur le Circuit de Lédenon au sein de la structure Driving Koncept, que dirige David Zollnger, Timothé Buret, n’a cessé de s’améliorer et aujourd’hui, il fait partie des meilleurs jeunes espoirs de l’Endurance en France.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Nicolas PALUDETTO-Thierry COULIBALY-AutoNewsInfo-TEAMS

 

ELMS

About Author

gilles