LES RETRANSMISSIONS, F1 TV DE LIBERTY MEDIA, REMISES EN QUESTION ?

 

 

 

 

On le sait,  les Américains de Liberty Media, les nouveaux propriétaires de la Formule 1, souhaitaient développer la programmation des retransmissions TV des Grands Prix

Et ils avaient prévus de lancer F1 TV, son tout nouveau service de streaming des ce vendredi, mais selon les dernières informations, il se murmure que ce nouveau service ne serait pas disponible ce week-end, pour la manche d’ouverture de la saison 2018, du Championnat du monde de F1, qui débute en Australie à Melbourne.

Mais plus grave car selon nos sources, il semblerait que la raison officielle, soit bien différente et que le mal soit en réalité, beaucoup plus profond, car il se murmure que les patrons des télévisions du monde entier qui paient cher, très cher, le droit de retransmettre le déroulement des GP, seraient totalement opposés à cette innovation, qui pourrait sérieusement leur porter tort et du coup refusent la mise en place de cette F1 TV!

D’où le retard et la non mise en place pour le premier Grand Prix du calendrier 2018

La ‘nouveauté’ majeure, laquelle allait assurément ravir absolument tous les fans de la F1… il n’y aurait AUCUNE interruption publicitaire!!!

Les vingt monoplaces en piste étant toutes équipées de caméra embarquées et le téléspectateur ayant la possibilité de suivre deux voitures en même temps.

Et ce, à l’occasion des vingt-et-un Grands Prix, tout devait être filmé.

D’une part, les séances d’essais des F1, les conférences de presse  et les interviews des pilotes,  avant et après les GP  mais aussi d’autre part, toutes les autres disciplines qui roulent  les week-ends de GP, celles de la Formule 2, des GP3 Series et de la Porsche Supercup, épreuves qui seront toutes également offertes en direct!

LA CIBLE VISÉE ? LES JEUNES !

 

Cette chaîne ‘F1 TV’ étant proposée sur Internet sur les ordinateurs, et naturellement à travers une application dédiée sur les smartphones et tablettes,  fonctionnant sur les iphone Apple ou sur les Androïd.

Et ce avec dans le viseur, l’objectif N°1, d’attirer à nouveau les jeunes, une population qui a désertée les retransmissions TV depuis belle lurette!!!

 Frank Arthofer, le responsable des services numériques chez Liberty Media, expliquait en février dernier:

« Notre objectif avec F1 TV est simple, il s’agit de fournir à nos fans, le meilleur service possible pour suivre les courses en direct. »

Et pour son lancement dès le premier GP, celui d’Australie à Melbourne, Liberty Media, précisait que F1 TV, serait disponible dans quatre langues différentes (anglais-français- espagnol et allemand) et accessible dans une petite vingtaine de pays, parmi lesquels outre la France, citons l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique et bien évidemment les Etats-Unis.

Précisant et signalant encore que la partie technique serait gérée par la firme Indienne de télécoms, Tata Communications.

Si l’idée semblait bonne, il fallait d’abord revoir complètement le modèle économique mais autre problème…tout aussi important !

Cette fois, ce sont les écuries qui ne seraient pas d’accord car elles vivent toutes essentiellement de ces droits TV, qui leur apportent pour certaines une très grande partie de leurs colossaux revenus, on évoque de 50 % à 70%, suivant les résultats des Teams…

On comprend là aussi, le droit de réserve et le refus d’accepter la mise en application de cette chaîne, des patrons de la F1

On ne peut tout avoir et sans l’accord des Teams, pas sûr que cette F1 TV finalement voir prochainement le jour !!!

Affaire à suivre donc…

Mais après le rocambolesque et ridicule retrait des superbes Grid girls, des grilles de départ en F1, cette nouvelle affaire, risque de faire désordre et de porter le discrédit sur les financiers US de Liberty Mefia, nouveaux propriétaires d’une F1, dont visiblement ils ont encore beaucoup à apprendre…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: LIBERTY MEDIA

 

 

Evenements F1 Télévision

About Author

gilles