24 HEURES DU MANS MOTOS 2018 : UN PLATEAU ROYAL

 

 

 

Pour lancer les 24 Heures Motos du Mans 2018, l’ACO donnait en fin de semaine une Conférence de Presse dans les locaux du Journal l’Équipe.

Le Président Fillon se plaisait à souligner que cette discipline de l’Endurance moto, faisait partie de l’histoire et de l’ADN de l’ACO depuis toujours et poursuivait :

« Nous sommes très heureux de pouvoir fêter les 40 ans de notre épreuve phare moto. 1978-2018, quatre décennies d’histoire(s), de passion, d’émotions, de pilotes emblématiques et d’équipes marquantes, autant d’éléments qui font la légende de cette course unique. Les nombreuses manifestations organisées pour célébrer cet anniversaire tous ensemble, officiels, concurrents et fans attendus en nombre, feront des 24 Heures Motos 2018 une grande fête de la moto à vivre intensément. »

Avant ce grand rendez-vous des 21 et 22 avril prochains il était intéressant de découvrir la liste des 60 équipes invitées.

En effet, face aux 76 demandes d’engagements reçues, il a fallu recourir à un jury de sélection pour arrêter la liste des teams retenus pour venir en découdre sur le circuit Bugatti.

La catégorie reine des Formula EWC verra s’affronter cinq constructeurs pour la victoire:

Yamaha, Suzuki, Kawasaki, Honda et BMW rêvent comme chaque année de remporter l’épreuve, surtout celle de l’année de son 40éme anniversaire.

Une nouvelle fois, la catégorie Superstock fait le plein. Depuis plusieurs années, elle compte de nombreux prétendants à la victoire de la catégorie.

Le Tati Team Beaujolais Racing vise la passe de deux après avoir remporté l’épreuve en 2017, mais la concurrence sera une fois encore, sévère.

Enfin, la catégorie Expérimental sera composée de deux équipes, TTS Excent et Metiss JLC Moto, qui feront la part belle aux projets innovants.

Avec 13 nationalités différentes parmi les 60 équipes engagées et 21 nationalités pilotes, les 24 Heures Motos du Mans, continuent d’attirer au-delà de l’endurance et acquièrent une véritable notoriété internationale!

Pour cette édition, cinq femmes seront au départ, l’équipage 100 % du Girls Racing Team qui a terminé 30éme du classement général en 2017 en Superstock et l’Allemande Lucy Glöckner qui sera au guidon de la BMW officielle du NRT48-BMW Motorrad.

Il convient de souligner combien le niveau de pilotage s’élève régulièrement avec cette année encore, la venue de pilotes issus tout aussi bien du MotoGP, des Grands Prix 125, 250, Moto3 et Moto2, du Superbike mondial et du Supersport.

 

Fabuleuse légende et course implacable

Gregory Leblanc et Mke Di Meglio présentent l’affiche des 24 Heures Motos 2018

 

Cinq pilotes ayant gagné au moins une fois les 24 Heures motos (Gérard Jolivet, Brian Morrison, Christophe Guyot, Grégory Leblanc et Mike Di Meglio) présents à cette conférence, annonçaient une grande exposition intitulée ‘Les Héros du Mans’ qui sera installée au cœur du village et réécrira en quelle que sorte la légende que ces douze Champions ont établie (Christian Léon, Jean-Claude Chemarin, Gérard Jolivet, Alex Vieira, Jean-Michel Mattioli, Brian Morrison, William Costes, Eliane Pscherer, Christophe Guyot, Jean-Michel Bayle, Grégory Leblanc, Mike Di Meglio).

40 ans d’existence pour cette course mythique incite à se retourner vers l’histoire et c’est ainsi que l’ACO inaugurera également l’«Hall of Fame» de la compétition et que les clubs de motos anciennes de la Sarthe, s’associeront aux célébrations avec une exposition de 24 machines d’avant et après-guerre.

Ce ‘Hall of Fame’ honorera les personnalités, pilotes, managers ayant contribué à écrire l’histoire de l’épreuve et réalisé des exploits uniques, insolites.

Pour cette grande première, cinq pilotes recevront un blouson de cuir personnalisé afin de marquer leur entrée au«Hall of Fame» des 24 Heures Motos.

 


Greg-LEBLANCet-Mike-di-MIGLIO-rivaux-et-promoteurs-des-24-Heures-motos

 

Pour autant, les jeunes loups comme Gregory Leblanc et Mike Di Meglio associés dans la légende comme pour la présentation de l’affiche des 24 Heures 2018 lors de cette conférence, n’ont aucune intention de se faire de cadeau lors de la course.

Mike sur la lancée du titre de Champion du Monde 2017 EWC, avec ses amis Checa et Canepa du GMT94, n’est pas prêt à laisser facilement la place.

En effet, Le Suzuki Endurance Racing Team revient avec une nouvelle GSX-R plus affutée et un trio de spécialistes, Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black.

Le YART Yamaha Autrichien, s’affiche avec une R1en grande forme et un nouveau pilote Japonais, Takuya Fujita, pour épauler Broc Parkes et Marvin Fritz.

Le clan Honda à deux cartes majeures, le Honda Endurance Racing (Sébastien Gimbert, Greg Leblanc et Erwan Nigon) et le F.C.C. TSR Honda France (Freddy Foray, Alan Techer et Josh Hook).

Il y aura aussi de la rivalité dans le clan BMW. Le NRT48-BMW Motorrad reçoit le soutien officiel de la marque Allemande et aligne Kenny Foray, Stefan Kerschbaumer, Lucy Glöckner et Peter Hickman.

BMW sera aussi défendu par Mercury Racing, Wepol by Penz13 et le team Tecmas.

Chez Kawasaki, si le Team SRC fait naturellement figure de favori, il ne faut pas oublier le Bolliger Team Switzerland (Roman Stamm, Robin Mulhauser et Sébastien Suchet).

Avec 34 engagés, la catégorie Superstock fait le plein. Le Tati Team Beaujolais Racing, on le repéte, vise la passe de deux après avoir remporté l’épreuve en 2017.

Toutefois, l’équipe Yamaha Viltaïs Experiences, vainqueur de la Coupe du Monde FIM Superstock brigue une première victoire.

Le Junior Team Le Mans Sud Suzuki sort d’une saison d’apprentissage de la nouvelle Suzuki GSX-R 1000 et a recruté Louis Rossi – un ancien vainqueur du GP de France au Mans – pour épauler deux jeunes pilotes, Hugo Clere et Alex Sarrabayrouse.

Le team Moto Ain CRT est également un candidat sérieux pour grimper sur la plus haute marche du podium. Cette équipe a fait appel à l’italien Roberto Rolfo, vice-champion du monde de Grand Prix en catégorie 250 cm³ en 2003 pour y parvenir.

Le Team 33 Accessoires Louit Moto prend une nouvelle fois le parti de faire rouler des jeunes pilotes. L’équipage 100% féminin du Girls Racing Team sera de nouveau au départ des 24 Heures Motos.

Pour bien connaitre les différences existant entre les EWC et les Superstock, voici un petit tableau récapitulatif :

 

FORMULA EWC (plaques numéros : chiffres blancs sur fond noir) 

 

– Base d’une moto de commerce, à l’aspect général conforme au modèle homologué, hors échappement et suspension. Carénages allégés autorisés.

– La fourche peut être changée mais doit rester du type de celle homologuée.

– Système de changement rapide de roues et freins autorisé.

– Cylindrées : moteurs 4 temps exclusivement : 4 cylindres : de 600 à 1.000 cc ; 3 cylindres : de 750 à 1.000 cc ; 2 cylindres : de 850 à 1.200 cc.

– Poids minimum : 2, 3 et 4 cylindres : 175 kg

– Les Formula EWC sont éligibles pour le Championnat du Monde FIM d’Endurance.

SUPERSTOCK (plaques numéros : chiffres blancs sur fond rouge) 

 

– Motos très proches du modèle de série, à quelques aménagements près.

– Moteur : dans sa configuration d’origine.

– Pas de démontage rapide de changement de plaquette de freins.

– Cylindrées : moteurs 4 temps exclusivement : 4 et 3 cylindres : de 750 à 1 000 cc / 2cylindres : de 850 à 1 200 cc.

– Poids minimum : le poids minimum pour chaque modèle est calculé par FIM en déterminant le «poids à sec» de la machine homologuée. En aucun cas le poids ne peut être en-dessous de 168 kg.

– Les Superstock sont éligibles pour la Coupe du Monde FIM d’Endurance

Toutes les équipes fourbissent leurs armes pour être en capacité de s’aligner dès le jeudi 19 avril pour les premiers officiels de ces 24 Heures motos qui devraient tenir toutes leurs promesses d’un cru exceptionnel.

 

Alain MONNOT

Photos : Thierry COULIBALY et  ACO

LISTE DE ENGAGÉS 

https://assets.lemans.org/explorer/pdf/courses/2018/24-heures-motos/2018-24-heures-motos-liste-engages.pdf?goal=0_dd514e9f6a-d7685c672d-157544157

 

24 HEURES DU MANS MOTOS 2017- Le départ.

FIM EWC

About Author

gilles