MOTOGP 2018 AU QATAR : DOVIZIOSO INTOUCHABLE AUX PREMIERS ESSAIS LIBRES.

 

 

LA GRANDE CLASSE,LE MOTOGP 2018

 

En MotoGP, que ce soit sur une piste brûlante à 46 degrés ou celle du soir à 29, à l’heure correspondant au GP de dimanche, Dovizioso a été intraitable. Il n’a jamais gagné au Qatar, c’est bien parti !

En Moto3, Jorge Martin, qui avait fait très forte impression en 2017, même derrière un Joan Mir dévastateur, est donc le vainqueur de la journée.

Par ailleurs, comme dans cette cylindrée il n’y a que des Honda et des KTM, on note que le matin comme le soir, il ya trois Honda devant.

En Moto2, le frère de Marc Marquez, Alex, a combattu toute la journée et sort vainqueur d’un duel assez terrifiant.

 

MOTO3 : MARTIN EN GUERRE !

JORGE MARTIN PHENOMENAL

 

Bon titre assez cinoche, j’assume…

Jorge Martin est l’un des trois ou quatre grands favoris cette année dans la catégorie Moto3.

Parce qu’en 2017, il a fait une fin de saison sublime.

Dans la catégories « wanted », on trouve aussi Enea Bastianini (Honda), Niccolo Antonelli (Honda), Aron Canet (Honda).

Et c’est simple, durant la première session, ils ont été les premiers à ouvrir la piste de Losail, avec le sable du désert sur le bitume et la poussière de ce chantier gigantesque et permanent qu’est l’endroit, Bastianini, Canet et Martin se sont bagarrés à quelques millièmes l’un de l’autre, collant quasiment une seconde au quatrième, John Mc Phee (KTM), durant la deuxième session, Canet a été moins efficace, Antonelli l’a remplacé mais cette fois c’est Martin tout seul qui fait le temps canon,  six dixièmes devant les deux autres.

Pas à dire, Jorge Martin va être quelqu’un à suivre pour la presse et à doubler pour les 27 autres concurrents du plateau.

Et ce ne sera pas facile !

 

Résultats combinés Jour un GP Qatar 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/QAT/Moto3/FP2/CombinedPracticeTimes.pdf?v1_426c0d3a

 

MOTO2 : MARQUEZ JUNIOR!

ALEX MARQUEZ

 

Sur les trois cylindrées, l’Espagne n’a pas eu une seul meilleur temps en première session, et s’est bien vengée lors de la deuxième, Martin en Moto3, Marquez junior en Moto2.

Alex a été digne de son grand frère, le matin il s’est battu comme un lion mais a terminé quatre, derrière Baldassari, Oliveira (KTM) et Fenati, le soir il est devant tout le monde.

Au combiné aussi puisque l’on roule plus vite à la fraîche (ce qui ici signifie le soir !) que sur la piste brûlante de la journée.

 

 CLASSE MOYENNE,LE MOTO2

LA CLASSE MOYENNE, LE MOTO2

 

On attend évidemment un gros match KTM/Kalex, un match de cadres puisque tout le monde utilise le même moteur, une vraie connerie d’ailleurs, qui est admissible en arrivée sur les GP pour diminuer les coûts et donner une chance à un jeune pilote de talent mais sans argent, mais en Moto2 ce sont déjà de vraies motos de GP et on en a fait une course monotype !

Enfin pas grave, je crie dans le désert (depuis trop longtemps, merci Capdevielle !) au moins à partir de l’an prochain on roulera sur un vrai moteur, le Triumph trois cylindres…

Bon, KTM est deuxième temps en première session, avec Oliveira, en session du soir, le même pilote est six, cela dit, au combiné,  il ya dix sept pilotes sur une seconde, c’est carrément ouvert comme fusillade…

Fabio Quartararo ne fait pas partie de ces dix huit pilotes, il termine  vingt cinquième de la journée.

Je vais être un tantinet vache, mais je pense à la devise de ce très puissant personnage qu’a été Fouquet, « quo non ascendet », alias « jusqu’où ne montera t’il pas ? », le tout assorti d’un symbole forcément en forme d’écureuil.

Quartararo serait du genre « jusqu’où ne descendra t’il pas ? »

Cela dit, pour être honnête, Fouquet a fini jeté dans un cul de basse fosse, Quartararo finira peut-être en haut de l’arbre…

Bref, terriblement décevant…

Pour Jules Danilo c’est encore moins bon, mais Jules n’a jamais été pris pour un futur champion du monde.

Un espoir déçu c’est vraiment définitivement décevant.

Derrière Marquez, deux résultats étonnants, d’abord le deuxième temps de Lowes, qui s’est fait jeter du MotoGP et se venge en Moto2, et le troisième temps de Bagnaia, un des pilotes liges du clan Rossi/Sky.

 

LOWES,LE RETOUR?

 

Bref là encore, le résultat est prometteur, il ya 38 millièmes entre Marquez et Lowes, 53 millièmes entre Lowes et Bagnaia.

 

Résultat combiné Moto2 Jour un GP Qatar 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/QAT/Moto2/FP2/CombinedPracticeTimes.pdf?v1_90187828

MOTOGP: DOVI VRAI HÉROS DU JOUR, DUCATI LOGIQUEMENT DEVANT

FELICITA!

 

On sait que le circuit du Qatar est fait pour les Ducati, avec sa longue ligne droite de plus d’un km.

Et le fait est que les motos rouges ont fait merveille, en plein cagnard (piste à 46 degrés) et de nuit (29 degrés).

Sous le soleil, Dovizioso a été un peu seul, mais meilleur temps, mais lors des essais de nuit, c’est un festival, à une minute de la fin, Dovizioso, Petrucci et Lorenzo avaient les trois meilleurs temps !

Et puis cette vacherie de jeune Rins (plus jeune pilote du plateau) est venu piquer le troisième temps, mettant Lorenzo dans une fureur noire, ce qui est inquiétant, on sait qu’il joue le tout pour le tout cette année et quatrième temps, derrière deux autres Ducati, insupportable!

 

RINS ET SA SUZUKI

 

Le temps de Rins prouve d’ailleurs que la Suzuki, qui n’a fait aucun podium en 2017, est partie pour une saison carrément plus brillante…

Bon, tout va bien chez les rouges.

Chez Honda, en pleine fournaise, Marquez est troisième temps, pas fameux mais on sait que le Qatar n’est pas la tasse de thé de la moto.

 

MARQUEZ ASSURE…DERRIERE LES ROUGES!

 

Mais c’est rassurant.

Le soir, les trois Honda d’usine, Marquez-Pedrosa-Crutchlow sont 6-7-8, à une demi seconde de Dovi, là c’est moins rassurant…

Quant à Yamaha on a soufflé le chaud et le froid.

Le chaud quand il a fait chaud, avec un Rossi deuxième temps, tout le temps en bagarre et à 66 millièmes de Dovizioso, Zarco sixième temps derrière Lorenzo55 millièmes, rageant !), Vinales est loin, onzième temps.

 

IL DOTTORE MAGNIFICO

 

Yamaha a soufflé le froid quand il fait froid, Rossi neuf à une demi seconde de Dovi, Zarco dix, et Vinales onze!

 

ZARCO: PEUT MIEUX FAIRE…

 

Bon, on peut imaginer qu’il a fallu refaire une moto de A à Z, entre les deux sessions et que Yamaha avait déjà un pas de géant en premier roulage, deux pas de géant dans la même journée, c’est peut-être beaucoup.

Clin d’œil à Pedrosa qui roule ici son 200ème GP en classe MotoGP.

 

PEDROSA

 

Il a commencé en 2006, jamais de titre mais trois fois vice champion du monde, en revanche, en douze années d’affilée (sur treize au total) il a au moins gagné un GP, et sur ce point il égale Agostini…

Il est là où sont les Honda, ce qui est bien, lui, son avenir 2019 n’est pas encore dans le granit…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos: MotoGP

 

Résultat combiné MotoGP jour un GP Qatar 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/QAT/MotoGP/FP2/CombinedPracticeTimes.pdf?v1_e654fd99

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis