INDY LIGHTS : URRUTIA EN GRANDE FORME

 

 

Le Sport Auto, c’est aussi savoir savoir sa chance.
À St Petersburg, en Indy Lights, Santiago Urrutia (Belardi) a été chanceux
durant les deux manches.
Profitant des malheurs de ses concurrents, l’Uruguayen se retrouve
premier leader du Classement.

La Saison 2018 d’Indy Lights à débuté à St Petersburg, en Floride, en prologue de l’Indycar. Le mercato hivernal fut plutôt calme. Le Français Nico Jamin, qui avait pourtant effectué une belle saison 2017, fut l’un des grands oubliés. Pelfrey a recruté in extremis trois pilotes : Juan Piedrahita, Neil Alberico et Shelby Blackstock, qui triplent tous les trois. Curieusement, Piedrahita est absent à St Petersburg. Le plateau est assez triste, avec neuf voitures. Victor Franzoni (Juncos) étant l’unique vrai débutant.

Aaron Telitz (Belardi) est le plus rapide des essais. Mais il endommage sa voiture lors de la seconde séance de qualification et sa voiture ne peut être réparée à temps pour la course 1. Du coup, Patrico O’Ward (Andretti) hérite de la pole.

Course 1
Le samedi, le Mexicain s’en va sans demander son reste. Il profite volontiers de la déconcentration de Colton Herta (Andretti-Steinbrenner), qui laisse filer Santiago Urrutia (Belardi), Franzoni et Blackstock. Tandis qu’Urrutia essaye de suivre O’Ward, Herta entame une remontée. Blackstock n’offre guère de résistance. Herta réussit ensuite à dépasser Franzoni, mais l’ancien pilote de F3 commet une erreur et Franzoni se dédouble. Le pilote Américain repart à l’assaut et le voilà 3e.

O’Ward, Urrutia et Herta forment ainsi le premier tiercé de l’année. C’est la première victoire en Indy Lights d’O’Ward.

Course 2
Carlin a fournit une voiture à Telitz, qui peut ainsi prendre le départ de la course 2… Hélas, l’Américain se paye Franzoni au deuxième virage du premier tour et sa course s’arrête là. Les drapeaux jaunes sont agités, alors qu’Herta avait surpris O’Ward a départ.
À la reprise, Herta et O’Ward roulent à deux de front. Après une intimidation mutuelle, le Mexicain reprend la tête de la course. Herta perd le contrôle un peu plus loin et il y a une nouvelle interruption.
Trop fébrile à la reprise, O’Ward commet une erreur et il cale alors qu’il est dans l’échappatoire. Urrutia se retrouve en tête, devant Blackstock et Alberico. Ryan Norman (Andretti) tente de harceler Alberico. Il y a contact et Alberico est victime d’une crevaison lente. Norman hérite ainsi de la médaille de bronze.

Ce sont donc Urrutia, Blackstock et Norman qui montent sur le podium.

Urrutia quitte St Petersburg en leader, avec 55 points. O’Ward est 2e, à 47 points, alors qu’il n’a pas de budget pour aller au bout. Blackstock, l’autre grand opportuniste, se retrouve 3e à 42 points.

Joest Jonathan OUAKNINE

 

Photos : INDY LIGHTS

Santiago Urrutia. Copyright : INDY LIGHTS

Indylight Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE