INDYCAR : INCROYABLE BOURDAIS VICTORIEUX À ST PETERSBURG !

 

 

 

Poleman, le débutant Canadien Robert Wickens (Sam Schmidt) n’est passé pas loin de l’exploit… Mais l’Américain Alexander Rossi, l’a envoyé dans le décor et du coup, le Français Sébastien Bourdais, hérite de la tête, en vue de l’arrivée. Un dénouement incroyable, pour le vainqueur 2017, qui était encore convalescent il y a quelques mois… et qui signe à nouveau la victoire ce dimanche dans les rues de St Petersburg en Floride!

 

 


INDYCAR-2018-ST-PETERSBURG-VICTOIRE-pour-le-Français-Sébastien-BOURDAIS

 

Au départ, l’Australien Will Power (Penske) tente de harceler le poleman Robert Wickens (Sam Schmidt.) C’est le chasseur qui craque, part en tête-à-queue et déclenche une première neutralisation.

Au restart, Jordan King (Carpenter) plonge sur Wickens et prend les commandes. Derrière, Graham Rahal (Rahal) envoi valser Spencer Pigot (Carpenter) et c’est alors une seconde t nouvelle neutralisation!

Peu après la reprise, Wickens reprend son bien. Puis c’est la première vague de ravitaillements. Mal qualifié, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) est sur une stratégie décalée et il pointe finalement en tête lorsque les autres sont aux stands. Peu après, Matheus Leist (Foyt), perd le contrôle et tape un mur.

Drapeaux jaunes.

Lorsque le peloton est libéré, Scott Dixon (Chip Ganassi) arrive en luge à la chicane. Takuma Sato (RLL Rahal) lui sert de butoir!!! Nouveaux drapeaux jaunes, tandis que le Néo-Zélandais doit repartir de l’arrière du peloton. Ce n’est pas le jour des « gros bras »…

Le drapeau redevient vert au tiers de la course, mais Jack Harvey (Michael Shank-Sam Schmidt) sort de la piste et l’on obtient encore une neutralisation…

Pour une fois, il n’y a pas d’incident à la reprise. Wickens est l’un des premiers à effectuer son deuxième arrêt. Alexander Rossi (Andretti) passe brièvement en tête, avant de s’arrêter et de confier les commandes à… Bourdais.

Mais cette fois, le Manceau est dans une stratégie proche des leaders. Il rentre aux stands et Wickens redevient leader. Le Canadien contrôle la progression de Rossi, qui pointe second. L’ex-pilote de F1 et ancien vainqueur des 500 Miles à Indy, tente une stratégie décalée lors du troisième arrêt, mais l’ex-pilote de DTM est le plus rapide.

A moins de dix tours du but, Rene Binder (Juncos) tape, les drapeaux jaunes sont agités et les leaders se retrouvent, cote à cote.

Au restart, Max Chilton (Carlin) cale et revoici les jaunes!!!

Il ne reste que trois tours, et Robert Wickens loupe son redémarrage, Rossi arrive un peu vite et il y a un contact entre les deux monoplaces. Wickens finit dans le mur, tandis que l’Américain repart.

Mais dans l’action, Sébastien Bourdais et Graham Rahal, ont profité de l’aubaine et de la confusion pour passer. Les drapeaux jaunes sont de nouveaux agités et le résultat est alors gelé jusqu’à l’arrivée.

Bourdais, parti loin, est le vainqueur surprise!

Déjà vainqueur en 2017, le Français avait ensuite animé le Championnat, avant de connaitre un grave accident lors des essais d’Indianapolis. C’est donc une sacrée revanche.

Quant à Graham Rahal, dernier au départ, lui, il finit deuxième. Rossi complétant le podium, l’accident avec Wickens fut jugé par les commissaires sportifs comme un « fait de course », point!

Il faut descendre au septième rang et à Josef Newgarden (Penske) pour voir la premiére monoplace avec un moteur Chevrolet.

L’autre pilote tricolore, le Poitevin Simon Pagenaud (Penske) termine, plus loin, treiziéme et avant-dernier. Un authentique bide pour le Champion 2016,qui avait déjà loupé les qualifications!

Prochaine manche dans un mois, quatre semaines, à Phoenix en Arizona.

 

Jost Jonathan OUAKNINE

Photos: INDYCAR

 

 LE CLASSEMENT DU GP DE ST PETERSBURG

 

1 – Sebastien Bourdais (Dallara IR18-Honda) Dale Coyne – 110 tours

2 – Graham Rahal (Dallara IR18-Honda) RLL Rahal, à 0”1269

3 – Alexander Rossi (Dallara IR18-Honda) Andretti, à 0”7109

4 – James Hinchcliffe (Dallara IR18-Honda) Schmidt Peterson, à 1”5175

5 – Ryan Hunter-Reay (Dallara IR18-Honda) Andretti, à 1”9907

6 – Scott Dixon (Dallara IR18-Honda) Chip Ganassi, à 2”2716

7 – Josef Newgarden (Dallara IR18-Chevy) Roger Penske, à 3”3842

8 – Ed Jones (Dallara IR18-Honda) Chip Ganassi, à 4”2992

9 – Marco Andretti (Dallara IR18-Honda) Andretti, à 4”8363

10 – Will Power (Dallara IR18-Chevy) Roger Penske, à 6”1272

11 – Tony Kanaan (Dallara IR18-Chevy) AJ Foyt, à 6”5176

12 – Takuma Sato (Dallara IR18-Honda) RLL Rahal, à 7”4005

13 – Simon Pagenaud (Dallara IR18-Chevy) Roger Penske, à 7”9903

14 – Gabby Chaves (Dallara IR18-Chevy) Harding, à 9”2272

15 – Spencer Pigot (Dallara IR18-Chevy) Ed Carpenter, à 1 tour

16 – Zach Veach (Dallara IR18-Honda) Andretti, à 1 tour

17 – Zachary Claman DeMelo (Dallara IR18-Honda) Dale Coyne, à 1 tour

18 – Robert Wickens (Dallara IR18-Honda) Schmidt Peterson, à 2 tours

19 – Max Chilton (Dallara IR18-Chevy) Carlin, à 2 tours

20 – Charlie Kimball (Dallara IR18-Chevy) Carlin, à 3 tours

21 – Jordan King (Dallara IR18-Chevy) Ed Carpenter, à 3 tours

22 – Rene Binder (Dallara IR18-Chevy) Juncos, à 10 tours

 

MEILLEUR TOUR: Alexander Rossi, en 1’01″7244

 

ABANDONS

38° tour : Jack Harvey

17° tour : Matheus Leist

 

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE