AU RALLYE DU MEXIQUE SORDO LEADER MAIS LOEB DÉJÀ SECOND FAIT SENSATION…

 

 

 

 

 

 

Avec quatre meilleurs temps à son actif, l’équipe Française Citroën, a été l’une des grands animatrices de cette première véritable journée de course au Rallye du Mexique. Pendant que les ‘revenants’ les nonuples Champions du Monde, la paire Sébastien Loeb et Daniel Elena, inattendus brillants deuxièmes ce vendredi soir au terme de la premiére étape, confirmaient qu’ils n’avaient rien perdu de leur talent, l’autre équipage Citroën, celui que fome le du, Kris Meeke et Paul Nagle, quant à eux bons quatrièmes, se plaçaient en embuscade en vue de la lutte pour le podium.

Cette première véritable étape avait tout de la journée des superlatifs : 155,15 kilomètres chronométrés en neuf spéciales, des températures au sol tutoyant les … quarante-cinq degrés et une altitude culminant à 2.739 mètres dans l’ES d’Ortega. Soit un sacré morceau de bravoure pour les équipages comme pour les mécaniques.

 

WRC-2018-MEXIQUE-Daniel-ELENA-et-Séb-LOEB

 

Dans ces conditions extrêmes, deux hommes, Sébastien Loeb et Daniel Elena, se mettaient en valeur, en signant un retour en WRC particulièrement remarqué !

Crédités de la troisième performance dès le premier chrono, avant de carrément signer un deuxième temps à seulement 1’’9 du scratch dans l’ES 4, les nonuples Champions du monde de la spécialité, tiraient parfaitement profit de leur onzième position sur la piste le matin pour rallier l’assistance de mi-journée au troisième rang.

Mais ils montaient encore en régime aux commandes de la C3 WRC l’après-midi venue car dans des conditions d’adhérence pourtant devenues plus équivalentes pour tous, ils s’emparaient coup sur coup de deux scratches (ES 7 et 8), leurs premiers depuis le Monte-Carlo 2015, pour grimper en deuxième position.

La performance était d’autant plus belle qu’El Chocolate, théâtre de leur premier meilleur temps, faisait partie des spéciales qu’ils découvraient ce week-end.

Avec un ordre de départs (7éme) un peu moins avantageux ce matin, Kris Meeke et Paul Nagle prenaient aussi un excellent départ, en réalisant le premier scratch du jour. Mais ils payaient ensuite quelque peu leur choix de pneus (3 Michelin tendres et deux durs), face à une concurrence ayant unanimement opté pour cinq gommes tendres.

 

WRC-2018-MEXIQUE-Les-pneumatiques-MICHELIN

 

Il n’empêche que les vainqueurs de l’édition 2017, pointaient au deuxième rang à mi-journée. Avec un nouveau meilleur temps dès l’entame du deuxième tour, ils confirmaient leur bonne forme, avant que deux tête-à-queue consécutifs (ES 7 et 8) ne les fassent rétrograder quatrième. Une place qui leur vaut néanmoins de bénéficier d’une position sur la route intéressante ce samedi (5ème) et leur autorise toujours, à l’instar de Sébastien Loeb et Daniel Elena, quant à eux septièmes dans l’ordre de départs, à viser le podium.

Mais les difficultés sont encore nombreuses au programme, avec de nouveau neuf spéciales à disputer ce samedi et plus de cent quarante kilomètres contre la montre.

 

WRC-2018-MEXIQUE-Dani-SORDO-premier-leader-avec-son-HYUNDAI-i20-WRC.

 

Pour l’heure, c’est l’Espagnol, le très chevronné et expérimenté Dani Sodo qui occupe, au volant de sa Hyundai i20WRC, le commandement au classement provisoire… sept petites secondes devant la C3 WRC de Loeb.

Suivent, dans l’ordre l’Estonien Ott Tänak avec la première des Toyota Yaris WRC à 11’’0, suivi de la deuxième C3WRC du Britannique Kris Meeke à 25’’0.

Sébastien Ogier, compétant ce premier Top 5 provisoire au volant de sa Ford Fiesta WRC de M-Sport  à 30’’2

 

WRC-2018-MEXIQUE-La-FORD-Fiesta-M-Sport-de-Sébastien-OGIER.

 

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing, confiait :

 » C’est une belle journée qui se termine pour notre équipe ! Ce n’est pas faire offense à Sébastien et Daniel de dire que c’était inattendu de les voir afficher un tel niveau de performance. Ils ont réalisé un grand numéro, au volant d’une C3 WRC qui leur convient bien. Kris et Paul sont également bien dans le coup, et malgré les tête-à-queue effectués, ils ont réussi à se positionner idéalement en vue de la grosse bagarre qui se profile encore demain. Mais les écarts sont si faibles et les difficultés à venir si importantes que c’est une nouvelle course qui va débuter à présent. « 

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2018-MEXQUE-Séb-LOEB-et-Kris-MEEKE

 

Kris Meeke :

 » Sans un choix de pneus imparfait ce matin et mes deux petites erreurs cette après-midi, on aurait pu être tout près de la tête de course, aussi c’est un peu frustrant. Mais le plus important, c’est que notre rythme est bon, et que j’ai pris beaucoup de plaisir derrière le volant de ma C3 WRC. La route est encore longue, de mon côté je vais continuer à attaquer et on verra comment les choses évoluent. « 

 

Sébastien Loeb :

 » Le bilan de cette première étape est clairement très bon ! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant de venir, or je me retrouve ce soir deuxième, pas loin de la première place, je suis donc ravi d’être ainsi dans le bon rythme, après six ans d’absence au Mexique. On va désormais poursuivre sur le même tempo, mais je sais que cela ne va pas être simple. Tänak notamment est tout près derrière et il va très vite ! « 

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2018  MEXIQUE -Dani Sordo et  Carlos Del Barrio, Hyundai i20 Coupe WRC

CLASSEMENT  GÉNÉRAL PROVISOIRE
VENDREDI SOIR 9 MARS 2018

 

1.Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) en 1h47’55’’4

2.Loeb / Elena (Citroën C3 WRC) à 7’’2

3.Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) à 11’’0

4.Meeke/ Nagle (Citroën C3 WRC) à 25’’0

5.Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) à 30’’2

6.Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) à 31’’7

7.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 2’01’’9

8.Tidemand / Andersson (Skoda Fabia R5) à 5’05’’6

 

WRC

About Author

gilles