MYGALE REVIENT EN F3 !

 

 

 

Pour la première fois depuis la M10 de 2010, Mygale lance une nouvelle F3. Plus précisément, une F3R (comme « régionale ».)

Mygale en F3, c’est une longue histoire. L’artisan de la Nièvre a d’abord construit des Formule Ford, puis des Formule Renault. Fort de cette expérience, Mygale a songé à une F3, au début des années 2000. Néanmoins, Mygale n’a pas vocation à faire courir ses propres voitures et il attendit de trouver une écurie capable d’essuyer les plâtres. Ultimate Motorsport, en 2006, joua les cobayes. Par la suite, on vit quelques Mygale en British F3 et en F3 Italia. Mais elles subissaient la loi des Dallara. A l’instar des Martini, des Ralt et des Lola-Dome, il a manqué un « top team » à Mygale, capable de faire progresser la voiture. En 2011, Ricardo Agostini remporta le dernier championnat Italien de F3, au volant d’une Mygale. En Europe, Dallara obtint un monopole de facto. Plusieurs écuries Australiennes récupèrent des Mygale « Britanniques » et « Italiennes ». En 2014, Simon Hodge remporta ainsi la F3 Australia avec un châssis tricolore.

En 2019, F3 et GP3 vont fusionner au sein d’une coupe monotype. En contrepartie, la FIA souhaite développer des championnats de F3 « régionaux » qui serviront d’intermédiaires entre F4 et F3. Le British F3 nouvelle formule, la F3 USA et la prochaine F3 Asian correspondent déjà à cette philosophie. Les voitures utilisées sont des F4 équipées de moteurs plus puissants.
Aussi, la F3R de Mygale semble dériver des F4 du constructeur. On note la présence du halo, qui deviendra obligatoire en 2019. AEHR a participé à sa conception. Le moteur est un turbo Oreca 270ch.

On ne sait pas encore quel(s) championnat(s) emploieront ces Mygale. Va-t-on assister à un retour du championnat de France de F3 ?

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : MYGALE

Copyright : MYGALE

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE