AU SALON MOTO DE LYON, RÉTROSPECTIVE DE LA SAGA DES MAINGRET !

 

 

 


Salon 2 roues Lyon 2018 la Saga Maingret avec de G à D Maurice -Christian-Michel et Bernard © Photo Michel Picard pour AutoNewsInfo

 

 

La saga des Maingret…

Le très réputé Salon du deux roues de Lyon, avait ce week-end, sollicité les frères Maingret, la célèbre famille de passionnés de Pont-de-Vaux, afin qu’ils puissent retracer leur parcours -assez extraordinaire- dans les sports mécaniques.

On doit dire que leur stand très classe, intitulé « La saga des frères Maingret » a connu un vif succès d’estime auprès d’un public très connaisseur, qui n’hésitait pas à s’arrêter longuement pour admirer les multiples motos exposés, pour regarder film et vidéo ou, surtout pour questionner, l’un des quatre frères présents sur un vaste espace accueillant et convivial, conçu et aménagé par Hervé et Laurent Chapuis du studio Vélo du Creusot.

Nous situerons le départ de cette histoire assez fabuleuse dans le garage de Charles Maingret à Pont de Vaux. La tribu (6 garçons et une fille) jouait plus à la moto qu’à la poupée, c’est sûr. Rapidement Bernard comme Maurice chevauchent des Itom, puis des Derbi, s’engagent dans des courses et transmettent aux frères le virus de tout ce qui touche à la compétition.

Nous sommes alors dans la période 1966-1970.

En 1971, pour sa part, Christian, dans une annexe du garage familial, à l’enseigne Renault, à Pont de Vaux, s’intéresse, lui, aux des moteurs, puis il crée, avec le pilote moto multi titré et grande vedette de l’époque en France, Christian Bourgeois, une entité dédiée à cette activité de la préparation des motos de compétition: La Moraco.

Yamaha France (Sonauto) confie à la petite officine, la préparation des motos d’un certain Patrick Pons – futur Champion du Monde de Vitesse sacré en 1979 – entre autres.

A Lyon, le stand présentait bien entendu des machines de cette période avec les très originales Yamaha de 1974, avec la révolutionnaire polycoque Drouhiolle, ou encore la Yamaha OW31 engagée au Bol d’or en 1978 et 1979, avec un certain Hubert Rigal, présent ce week-end à Lyon.

A signaler que cette moto mythique fait partie de la collection personnelle d’Éric de Seynes, l’atuel grand patron de Yamaha Europe.

 

Tous ou presque sur le Dakar

Salon 2 roues Lyon 2018 Stand MAINGRET  © Photo Michel Picard pour AutoNewsInfo

 

On pouvait également retrouver les Yamaha de la grande période des Paris Dakar d’antan, ceux de la période Thierry Sabine, car à cette époque les Yam se doivent de participer à cette véritable épopée et d’y briller. Alors, tant qu’à faire, pour maitriser le processus, il faut mieux assurer en interne la préparation, l’exploitation et l’assistance.

C’est là que tout va basculer et entrainer quasiment tous les garçons Maingret dans l’aventure, hormis Maurice qui court de manière régulière en endurance. Bernard tôlier carrossier chez papa va préparer des véhicules d’assistance pour l’Abidjan-Nice de 1976, le rallye précurseur du Paris-Dakar et créé par le regretté Jean Claude Bertrand, puis des Range et des Mercedes et ce avant d’être sollicité par Sonauto, pour lancer le projet Pajero de Mitsubishi, dans cette grande aventure du Dakar, avant de passer aux … protos Mitsubishi.

Christian, rejoint par Michel et Daniel pour les questions logistiques au sein de la Moraco, tout comme Bernard et Dominique pour la préparation et l’assistance, tous sont totalement impliqués dans la course, pendant des années.

Après beaucoup d’engagement, bien des aventures, de nombreuses victoires et la disparition de Daniel et Dominique, les quatre frangins retraités assumaient -avec modestie ici au Salon de Lyon- leur brillant passé.

Sans forfanterie, Bernard fait admirer le Mitsubishi que les Japonais lui ont offert quand il a transmis son entreprise fleurissante avec 35 bonshommes.

Christian, véritable bible historique, évoquant, lui, la technique, dévoilait les astuces d’exploitation des machines de vitesse converties pour l’endurance. Michel documentaliste en chef pour l’occasion supervise les nombreux écrans informatifs.

 

Maurice en Endurance

Salon 2 roues Lyon 2018 Maurice Maingret devant la Kawa Pipart 1978 © Photo Michel Picard pour AutoNewsInfo

 

On retrouve un Maurice que l’on a managé des années durant, toujours aussi sensible et effacé quand il s’agit de parler de lui. Il ne faudrait pas trop revenir sur cette période, où avec Jean Bernard Peyre (disparu dans un accident de la circulation, le27 aout 1980), ils formaient un sacré tandem et faisaient quasiment la nique aux pilotes usine, pour voir une larme poindre au coin des yeux…

Un très beau film tourné et réalisé par notre ami Michel Picard, retraçant la saison 1978, tournait sur le stand Maingret en boucle.

Les images authentiques traduisant l’ambiance du team Pipart scotchaient de nombreux connaisseurs face à l’écran.

 

Salon de LYON – Stand MAINGRET Jean Claude PEYRE et Alain MONNOT  – Photo Michel PICART.

 

Juste à côté, la moto de ces exploits, la Kawa rutilante effectuait à Lyon, pour ce 40ème anniversaire sa seule et unique sortie publique. Jean-Claude Peyre, frère de notre Jean Bernard, alias ‘Nono’ trop tôt disparu, a voulu ainsi contribuer à mettre en valeur, la saga des Maingret.

La rétrospective absolument impeccable de grands moments des sports mécaniques, dont les Maingret furent les acteurs, faisait également une place à l’événement sportif que Bernard, Président et Maurice, Directeur technique, portent à bout de bras depuis plus de 30 ans: Les 12 heures de Pont de Vaux.

Ce Mondial de Quad, accueille maintenant également les SSV et se trouve en passe d’affirmer son existence de manière plus régulière, quand le dossier technique et environnemental d’un permis d’aménager sera complètement bouclé.

Dans cette perspective nous avons noté la présence encourageante des élus de Pont de Vaux et de la communauté de communes ‘Bresse et Saône’ et des nombreuses entreprises du secteur mécanique, installées à Pont de Vaux, véritable creuset des sports mécaniques.

Cette saga des Maingret a constitué un moment fort de ce Salon Lyonnais, remarquablement organisé par Jack Monchanin et ses équipes, pour un public captivé.

 

Salon de LYON – Cyril NEVEU et Hubert AURIOL Photo : AutoNewsInfo

 

Avec l’ami Gilles Gaignault, présent lui pour la rétrospective du Paris-Dakar avec ses ais Cyril Neveu et Hubert Auriol, accompagnés par toute la bande des ‘ héroïnes’ les filles qui disputèrent à moto, les premiers Dakar de l’ère Sabine, nous avons croisé bon nombre d’anciens pilotes d’autrefois, comme Alain Genoud, Philippe Vassard, André Gouin, Jean Basselin, Hubert Rigal, Yves Kerlo, qui ne boudaient pas leur plaisir d’évoquer avec nous, telle ou telle anecdote de course.

Nous avons également croisé le jeune Étienne Masson, que nous retrouverons très bientôt pour des essais privés en vue des 24 heures du Mans Moto.

 

Alain MONNOT

Photos : Michel PICART et AutoNewsInfo

 


Salon de LYON – Stand MAINGRET Photo : AutoNewsInfo

Salon de LYON – Stand MAINGRET Photo : AutoNewsInfo

Evenements Moto Divers Salons

About Author

gilles