MOTOGP 2018 EN ESSAIS AU QATAR : ZARCO RECORD ! ROSSI DEUX…

ZARCO MAESTRO

C’est une journée qui a commencé très tard.

Pour dire, trois heures après l’heure d’ouverture de la piste, huit pilotes étaient sortis…

Et puis ça s’est animé, heureusement, avec une trèes belle bagarre entre les trois Ducati de Petrucci, Lorenzo et Dovizioso qui décrochent un peu le statut de favorites pour le GP, dans quinze jours, même si les rouges n’ont eu aucun meilleur temps sur les trois jours,  Dovizioso a été deux fois deuxième et une fois trois, c’est clairement lui le plus régulier.

DOVIZIOSO ULTRA RÉGULIER ET TOUT LE TEMPS DEVANT

Mais la surprise du chef est arrivée beaucoup plus tard, Zarco a mis plus e trois heures à sortir de son stand et en six tours, il est sixième temps, il rentre… pour un énorme bout de temps.

Il ressort à une heure et demi de la fin des essais (en fait il ya encore en fin de séance l’arrosage artificiel de la piste pour tester Losail de nuit sous et sur la flotte) et le Johann fait claquer d’abord un deuxième temps, puis un record du tour, puis un super record du tour, à partir de ce moment, on se battra mais derrière.

Yamaha a passé une journée effroyable, roulant fort peu et mal, un moment les deux pilotes Tech3 étaient devant les bleus Factory !

Et puis, tout à fait en fin de session, après la période assez ennuyeuse des long runs (où Marquez a été excellent…) la pétarade est repartie façon qualifs,.

Et Vinales réussit à remonter cinquième temps à quaytre dixièmes de Zarco.

ROSSI COUP DE MAÎTRE

Puis, Rossi se déchaîne et claque un superbe et totalement inattendu deuxième temps, deux dixièmes derrière Zarco, offrant à Yamaha un magnifique doublé.

S’il n’y a aucun doute sur la forme exceptionnelle de Zarco et des réglages de son ami Guy Coulon, les temps finaux de Yamaha montrent que la moto peut être rapide mais que sera le résultat sur un GP ?

Ce serait tellement génial que Yamaha revienne dans la course…

Reste Honda, Crutchlow a été régulier toute la journée, c’est très rassurant, il termine avec le quatrième temps à quatre dixièmes de Zarco.

CRUTCHLOW RASSURE HONDA

Pedrosa finit loin mais on le sait handicapé par une main blessée lors de sa double chute le premier jour.

Marquez s’est beaucoup plus préoccupé du rythme en course, son temps est bon, il ya neuf pilotes (Lorenzo neuf) en sept dixièmes de seconde et Marquez est six à une demi seconde.

Il faut donc rappeler que Losail est le circuit sur lequel les Honda sont le plus mal, le principe est de sauver les meubles lors du premier GP avant d’attaquer des circuits plus favorables.

Bon point pour Suzuki, qui roulait seulement avec Rins ce troisième jour, Iannone, meilleur temps la veille, a du faire des folies de son corps et est allé directement à la Clinica Mobile pour se faire soigner l’intestin.

ALEX RINS

Rins termine sept, si l’on se souvient que la veille Iannone est meilleur temps et Rins est cinq, le premier jour Iannone est trois, Rins six, il ya là podium possible lors du GP…

Chez les Rookies, Morbidelli a enfin réussi (mais le Japonais a chuté) à terminer meilleur rookie.

FRANCO MORBIDELLI

Ce qui n’a pas été simple car en milieu de journée, c’est Syahrin(Tech3) qui est venu le chatouiller et même passer devant.

En bas de tableau toujours les mêmes, Siméon et Luthi, Iannone n’a pas roulé du tout.

Quant à la lutte pour la lanterne rouge, entre KTM et Aprilia, c’est moite-moite, Bradley Smith bat A    leix  Espargaro, Pol Espargaro bat Redding.

Ces motos sont entre une seconde et une seconde cinq de Zarco…

Vu les écarts infinitésimaux du jour, ce gap est énorme.

Déclaration de Zarco après les essais mouillés…

« Je suis évidemment très heureux du record d’aujourd’hui mais en long runs, je suis un peu lent, constant mais lent. C’est quelque chose qu’il va falloir travailler avant le GP. En ce qui concerne la pluie artificielle, le grip est étonnant, il faut un peu de temps pour s’y faire mais le principal problème était la visibilité avec les projections d’eau sur les visières et les lumières artificielles. Comme nous savons que le temps est chaud ici, en cas d’averse, on peut espérer que la piste redevienne sèche assez vite et je peux vous assurer que tous les pilotes affirment que l’on peut rouler sous la pluie ici de nuit ».   

NO PROBLEMO

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis