F2 : TRIDENT CONFIRME MAINI ET FERRUCCI

 

 

 

Trident est l’une des dernières équipes de F2 à confirmer sa paire pour 2018.
Ce sera Arjun Maini et Santino Ferrucci.

À l’automne dernier, à Yas Marina, Trident avait déjà aligné Arjun Maini et Santino Ferrucci.
Et la semaine dernière, à Magny-Cours, on retrouvait ces deux pilotes chez Trident.

Force India avait détecté trois pilotes Indiens (Tarun Reddy, Jehan Daruvala et Maini.) La carrière de Reddy a vite patiné, alors que Daruvala s’est imposé en F3. Mais le plus éclatant est sans conteste Maini et il a de fortes chances de devenir le prochain pilote Indien de F1.
En 2014, il fêta ses débuts en Europe en terminant vice-champion de F4 BRDC. Il effectua ensuite une saison et demi de F3, sans résultats notables. Il passa au GP3, avec Jenzer, à l’été 2016 et ce fut le déclic. Maini était systématiquement aux avant-postes. Hélas, il avait tendance à craquer face à la pression, d’où un unique podium. Il poursuivi en 2017, remporta un succès et décrocha un podium. Sa bonne vitesse de pointe lui vallu aussi un rôle d’essayeur chez Haas F1.
Pour 2018, Maini doit apprendre à mieux gérer ses courses. En tout cas, la vitesse est là.
Signalons que son petit-frère Kush Maini va débuter en British F3.

Santino Ferrucci n’a que 19 ans, mais il fait déjà figure de pilote sur le retour. En 2014, EuroInternational clamait tout haut que ce pilote Américain serait le nouveau « grand ». Néanmoins, il du attendre de fêter ses 16 ans pour débuter en F3. L’équipe Italienne lui mijota un programme accéléré de F3 Allemande et Européenne… Mais Fortec le débaucha et il finit sa saison en British F3 (remportant deux succès.) En 2015, il passa chez Mücke, n’obtenant qu’un unique podium. Puis ce fut le GP3, avec DAMS : un podium et quelques places d’honneur. Il continua en 2017 et on se demandait où était le soi-disant « grand »… Au tiers de la saison, il quitta DAMS et passa en F2, avec Trident. Bien qu’arrivé en catastrophe, il termina plusieurs fois dans les points.
Pour 2018, Ferrucci se doit de briller davantage, sous peine de finir par tomber dans l’oubli.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
F2

Arjun Maini. Copyright : F2

F2 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE