RENAULT LÈVE LE VOILE SUR SA RS18 DE GRAND PRIX

 

Renault Sport Formula One Team lève le voile sur la Renault R.S.18

 

 

La nouvelle voiture poursuivra la spirale positive de l’écurie. Nico Hülkenberg et Carlos Sainz seront à nouveau au volant. Jack Aitken est promu au rôle de troisième pilote et pilote de réserve. Nico, Carlos et Jack sont rejoints par Artem Markelov, nouveau pilote d’essais et de développement

Renault Sport Formula One Team est fier d’être soutenu par de nombreux partenaires, dont BP Castrol, Infiniti, MAPFRE et RCI Bank, mais aussi Microsoft, EURODATACAR, Estrella Galicia, Bell & Ross, Tmall et beaucoup d’autres encore

Aujourd’hui, les fans de Renault Sport Formula One Team, découvrent la monoplace qui défendra les couleurs de l’équipe Française lors de la présentation de la nouvelle monoplace de GP, la Renault R.S.18, dans sa livrée noire et jaune.

La Renault R.S.18 est le troisième châssis conçu par Renault Sport Formula One Team depuis son retour en tant qu’écurie officielle en F1 en 2016. Véritable évolution et sophistication des solutions développées en 2017, la R.S.18 dispose d’un concept de suspension retravaillé et de plus d’appui aérodynamique. De manière plus visible, elle est également dotée du « halo », la nouvelle protection de cockpit obligatoire, et d’un nouveau capot moteur pour se conformer au règlement technique 2018.

Le groupe propulseur Renault R.E.18, un V6 turbocompressé 1,6 l, donnera vie à la R.S.18. Celui-ci a parfaitement accompli son programme sur les bancs d’essais de Viry-Châtillon pour maximiser les performances et améliorer la fiabilité, la règlementation n’autorisant plus que trois moteurs à combustion interne (ICE), deux MGU-K et deux batteries par saison.

 

F1 2018 La nouvelle monoplace RENAULT RS 18

 

La R.S.18 est conçue conjointement par les équipes d’Enstone en Grande Bretagne et de Viry-Châtillon au sud de Paris en France. L’année dernière, d’importantes améliorations ont été apportées au site d’Enstone, notamment sur le supercalculateur CFD, la soufflerie, la salle des opérations de l’équipe de course, les bancs de boîte de vitesses, l’atelier d’usinage ou encore le bureau d’études, désormais plus grand. Ces investissements ont porté leurs premiers fruits, Renault Sport Formula One Team se classant sixième du championnat constructeurs après sa neuvième place en 2016.

Jérôme Stoll, Président de Renault Sport Racing, nous confie:

« Renault Sport Formula One Team ambitionne de faire honneur au formidable bilan acquis par Renault dans la discipline »

Avant d’enchaîner:

« 2017 nous a confirmé que nous sommes sur la bonne voie. Nous sommes une écurie en pleine progression. Nous avons deux pilotes talentueux aux dents longues. Enstone est revitalisé et les effectifs ont déjà augmenté de plus de 35 %. Jusqu’ici, nos efforts se sont traduits avec succès en piste. L’an dernier, nous sommes passés de la neuvième à la sixième place du championnat, sans oublier que nous avons conclu l’année avec la quatrième voiture la plus rapide de la grille. »

Et, il ajoute:

« La réussite de notre programme en seulement deux ans témoigne du sérieux du projet établi dès la genèse de l’écurie et du travail accompli par Cyril et l’ensemble des équipes de Renault Sport Racing. J’espère que notre troisième saison nous rapprochera de notre objectif à long terme : les victoires et la lutte pour les titres mondiaux. »

 

Directeur Général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, précise:

« La saison dernière était une réussite à bien des égards.  C’était la deuxième année de notre reconstruction, un autre pas vers nos objectifs à long terme. 2016 avait été consacrée au recrutement, aux investissements et à la séduction de nouveaux partenaires, talents et employés tout en bâtissant notre image. Au fil de l’année 2017, j’ai vu des progrès dans de nombreux domaines. Nous sommes passés de la neuvième à la sixième place du championnat, sans oublier que nous étions régulièrement la quatrième force du plateau. Cela témoigne de notre dynamisme, de notre détermination et de notre adhésion à ce projet très ambitieux. C’était une progression significative vers nos aspirations : défier les écuries de pointe. »

E, il poursuit:

« Cette année, nous avons toutes les raisons d’être positifs. Nous disposons d’un duo de pilotes talentueux et ambitieux. L’an dernier, Nico nous a offert exactement ce dont nous avions besoin : son expérience, ses connaissances et ses qualités de meneur en piste et en-dehors. Carlos est arrivé en fin de saison et a apporté de la fraîcheur tout en marquant de précieux points au championnat. Sans cela, nous n’aurions pas fini à la place qui a été la nôtre. »

Avant de conclure:

« Notre principal objectif est de poursuivre notre progression sur le plan des résultats. Nous voulons pouvoir démontrer nos progrès à tous les niveaux : groupe propulseur, châssis, structure opérationnelle, pilotes. Tout doit s’améliorer et nous devons continuer de grandir. Nous souhaitons le démontrer de différentes manières : par rapport à nos concurrents directs, à l’écart nous séparant des leaders, sans oublier nos fans et le respect que notre équipe inspirera avec son comportement en piste et en dehors. »

F1 2018 Les pilotes RENAULT Carlos SAINZ Junior et Nico HULKENBERG et les deux reservistes,

 

La Renault R.S.18 sera confiée à Nico Hülkenberg et Carlos Sainz. Les deux pilotes sont impatients de la découvrir lors des premiers essais organisés à Barcelone du 26 février au 1er mars.

Nico Hülkenberg, désormis âgé de 30 ans, indique:

« En me rendant à Enstone, j’ai pu voir toute l’animation autour de la R.S.18 et de son développement.  Je déborde vraiment d’enthousiasme. Si l’on ajoute à cela les nouvelles au sujet du groupe propulseur venant de Viry, tout est en place pour un avenir passionnant ! Je suis optimiste et j’ai confiance. Nous sommes sur une bonne trajectoire. Cette année, nous voulons nous appuyer sur le fruit de nos efforts accomplis l’an passé. En 2017, Je devais prendre mes marques, mais je suis maintenant dans les starting blocs. J’ai un bon pressentiment. Nous avons beaucoup travaillé pendant l’hiver et le travail acharné finit souvent par payer. J’ai vraiment hâte d’y être, passez-moi le volant ! »

Après avoir rejoint l’écurie à la fin de la saison 2017, Carlos Sainz, 23 ans, a également hâte d’être à la reprise.

« Nous abordons cette nouvelle année en travaillant chaque jour plus dur que le précédent pour rester dans cette dynamique positive. Bien entendu, le principal objectif est de faire un pas en avant en tant que pilote et en tant qu’équipe. C’est difficile de prédire la taille de ce pas, mais je suis confiant. J’ai tout donné cet hiver et je sais que tout le monde en a fait de même. Je suis convaincu que nous allons vivre une année passionnante. »

 


F1 2018 La nouvelle monoplace RENAULT

 

Cette année, Nico et Carlos seront rejoints par Jack Aitken, promu troisième pilote et pilote de réserve. Membre de la Renault Sport Academy depuis sa création, Jack cumulera son rôle en F1 avec une saison au sein du Championnat FIA de Formule 2.

Lequel nous déclare:

« C’est incroyable de devenir troisième pilote et pilote de réserve.  Je n’arrive pas encore à réaliser tout ce que cela implique, mais mon implication dans l’écurie va s’intensifier. D’ici les premiers essais de Barcelone, ce sera réel et j’en prendrai toute la mesure. Cela me permet de me rapprocher de Nico et de Carlos, d’apprendre d’eux tout en observant l’équipe de course, les ingénieurs et l’organisation dans les moindres détails. Si on me le demande, je me ferais bien sûr une joie de m’installer dans le baquet, mais j’espère que tout se passera bien avec Nico et Carlos ! Pour le moment, je dois surtout poursuivre ma progression. »

Nouveau pilote d’essais et de développement, Artem Markelov soutiendra l’équipe à travers ses tâches de développement au simulateur d’Enstone. En parallèle, le Russe effectuera une campagne en F2.

« Je suis très heureux de devenir pilote d’essais et de développement pour Renault Sport Formula One Team. Renault est un grand nom de la F1 et rejoindre cette écurie représente une étape importante de ma carrière. Cette année, je vais beaucoup écouter, apprendre et saisir la moindre occasion qui se présentera. Je les remercie de m’offrir cette chance. J’ai passé l’hiver à me préparer en vue de cette longue saison mêlant essais et courses au sein du Championnat FIA de Formule 2 avec Russian Time. J’ai hâte de me mettre au travail et de commencer la saison. »

La saison 2018 commencera véritablement le 25 mars à Melbourne en Australie. Avant cela, les différentes équipes engagées effectueront deux séances de quatre jours d’essais sur le circuit de Catalunya à Montmélo au nord de Barcelone en Espagne, la première débutant à partir du lundi 26 février.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: RENAULT F1

 


F1-2018-La-nouvelle-monoplace-RENAULT-

 


F1-2018-La-nouvelle-monoplace-RENAULT-

F1

About Author

gilles