MOTOGP 2018 : LE BLUES DE VALENTINO ROSSI …

 

ROSSI EN PLEIN DOUTE, EN PLEIN BLUES

 

Au soir du dernier jour des essais de Buriram en Thailande, alors que tout le monde disait, avec plus ou moins de mauvaise foi, attendre avec impatience les roulages au Qatar, Valentino Rossi, lui, étalait tout grand son effroi de l’avenir!

Vinales, lui, demandait qu’on lui rende sa vieille moto, sans vraiment savoir d’ailleurs de laquelle il s’agit…

Les Ducati savent que le circuit du Qatar est fait pour elles, Suzuki pense que Rins s’est décoincé, contrairement à Iannone qui ne fait parler de lui dans la presse qu’à cause de sa sulfureuse fiancée!!!

KTM et Aprilia sont sûres d’améliorer (c’est tout ce qu’on leur souhaite…) quant à Honda, on nage dans le bonheur et Marquez a le stylo à la main pour signer.

 

VINALES PER-DU!

 

Chez Yamaha en revanche, Rossi qui ne manque jamais d’humour, y compris quand ça ne se passe pas bien, prédit un avenir sombre et longtemps sombre à son écurie…

C’est simple, il pense que pour les premiers GP cette année, la technique n’aura pas évolué et il ne pourra pas se battre pour gagner.

Et ça pourrait durer des mois!

Les capacités d’accélération de la moto sont inexistantes par rapport à la concurrence et personne ne comprend pourquoi. Parce qu’en plus, le phénomène n’est pas régulier.

Rossi est sûr que c’est un problème d’électronique mais impossible à solutionner, parce que justement, les motos changent de performances au jour le jour… et ce sur chaque circuit déjà testé.

« En fait, on ne sait jais ce qui va arriver, c’est comme quand on distribue les cartes » dit Rossi  qui a terminé le test du Buriram au combiné des trois jours à... sept dixièmes de Pedrosa, avec le douzième chrono.

Et sept dixièmes c’est énorme car les écarts étaient très serrés en Thaïlande, 17 pilotes se retrouvant regroupés sur une seconde, on se croirait en Moto3!

Rossi en rajoute, la situation peut même changer entre le matin et le soir, c’est la première fois que ça lui arrivait dans sa carrière, c’était l’an dernier.

Bref, il y en a pour des mois, le team officiel Yamaha, en est à s’en remettre à la chance ou au destin!!!

 

VITE UNE SOLUTION!

 

Et de rajouter que Honda est la seule équipe qui a marché fort sur les deux circuits, Sepang et Buriram, ce qui est vrai, qu’il s’agisse de chronos sur un tour ou sur des long runs.

Alors Rossi fait comme tout le monde, il attend le Qatar, mais sans aucune jubilation…

Cette histoire est d’une tristesse absolue, la détresse de Rossi est insupportable et l’idée que dans une année aussi serrée, il y ait une marque qui joue petits bras est également insupportable.

 

ZARCO, LE RÉDEMPTEUR!

 

Pendant ce temps-là, heureusement il ya … Johann Zarco, le rédempteur de Yamaha avec sa moto de l’équipe Français Satellite Tech 3, à condition qu’ils ne le laissent pas prochainement filer à la concurrence!

 


MOTO-GP-2018-Présentation de l’écurie HONDA-REPSOL à DJAKARTA en INDONESIE, le mardi 20 février

 

Dans le même temps, hier, Honda dévoilait sa nouvelle moto à Djakarta, l’Indonésie est le plus gros marché des usines Japonaises, le business surfe aussi sur les résultats des tests d’hiver…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGPet HONDA Repsol

 

HONDA FAIT LA FIESTA A DJAKARTA

 

 

MotoGP Sport

About Author

gilles