‘VOLANT WINFIELD’. LES 18 CANDIDATS EN PISTE DÈS LUNDI AU ‘PAUL RICARD’.

 

 

 

58 demandes de candidatures, 18 sélectionnés,
un seul entrera dans la légende Winfield !

 

Du lundi 12 au mercredi 14 février, 18 jeunes espoirs du sport automobile vont se former et se mesurer sur le Circuit ‘Paul Ricard’, terre d’accueil du prochain Grand Prix de France de Formule 1, pour tenter de remporter le Volant Winfield 2018.

Le lauréat se verra offrir une saison complète en Championnat de France F4 !

C’est une véritable renaissance pour la Winfield Racing School, qui a formé tant de pilotes dans son histoire et lancé les carrières de Champions du calibre des Prost,  Alesi, Pironi, Tambay ou encore Olivier Panis, sans oublier Damon Hill, le Champion du Monde de F1.

Les 58 demandes d’inscription témoignent du succès de ce programme de détection unique au monde.

Le rêve est désormais à portée de main pour les candidats au Volant Winfield 2018 !

18 dossiers de candidature ont été retenus par le comité de sélection de Winfield Racing School pour cet événement de dimension internationale, avec pas moins de neuf nationalités différentes représentées.

Âgés de 14 à 17 ans, les jeunes espoirs sont issus d’horizons divers. On retrouve des kartmen de niveau international, des pilotes ayant déjà une certaine connaissance de la F4, mais aussi des participants ne possédant pas d’expérience en monoplace.

Tous comptent sur l’intense programme de formation pour faire partie des trois finalistes.

 

VOLANT WINFIELD – Crédit-M. Mathurin

Une formation unique avec des experts de haut vol

 

Le programme proposé par l’école Winfield est intense et sera encadré par plus de 40 intervenants, experts dans leur milieu respectif pour aborder toutes les facettes du métier de pilote professionnel.

Les participants auront notamment la chance d’être formés par des professionnels impliqués en F1 comme Julien Simon-Chautemps (Senior Race Engineer Alfa Romeo Sauber F1 Team), Gregory Thomas (ingénieur Pirelli F1).

Quant à la préparation physique et mentale des jeunes pilotes, elle sera assurée par Florent Audat (Pitwellness) et Laurent Sauriat (Premier expert en techniques mentales au profit des pilotes de chasse, Patrouille de France et forces spéciales de l’armée de l’air).

Après cette journée d’apprentissage hors-piste du lundi, le mardi 13 février verra les candidats au Volant Winfield prendre la célèbre piste du Castellet, dont la configuration utilisée n’aura été dévoilée que la veille.

Les nouvelles F4 Mygale-Renault de la Winfield équipées de pneumatiques Pirelli auront bénéficié de toutes les attentions du staff technique, puis auront été étalonnées pour garantir l’égalité de chances entre tous.

Quatre séances d’essais seront suivies de débriefings individuels. L’étude des vidéos et acquisitions des données des voitures permettra aux moniteurs de pilotage de conseiller les pilotes et d’insister sur les points à améliorer.

 

VOLANT WINFIELD_Crédit- JM.Elophe.

Trois finalistes, un lauréat !

 

Mercredi, la Saint Valentin sera un jour particulier pour ces jeunes espoirs du sport automobile, avec les sessions de qualification comprenant deux séries chronométrées.

Le jury composé de personnalités du sport automobile soigneusement choisies évaluera les qualités sportives et humaines des candidats en accordant une importance particulière aux résultats obtenus lors des différentes évaluations réalisées hors-piste.

Par ailleurs, le meilleur temps et la moyenne des trois meilleurs tours seront retenus parmi les critères de sélection.

L’après-midi, à l’aide d’un train de pneus neufs chacun, les trois finalistes désignés devront relever le défi de réaliser trois séries chronométrées au volant de trois voitures différentes.

Après délibération du jury, le lauréat du Volant Winfield 2018 se verra offrir une participation à la saison 2018 du Championnat de France F4 organisé par la Fédération Française du Sport Automobile et la FFSA Academy, bénéficiant également du management et de l’encadrement de Winfield pour la saison.

46 ans après Patrick Tambay, lauréat de la première édition du Volant Winfield en 1972, le début d’une nouvelle aventure et d’une carrière prometteuse s’annonce pour le vainqueur.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
WINFIELD -JF GALERON- JM ÉLOPHE et M MATHURIN

 

volant WINFIELD_Crédit-JF.Galeron

Pilotes sélectionnés
(ordre alphabétique) :

Pierre-Louis CHOVET (France), 15 ans

Caio COLLET (Brésil), 15 ans

Sébastien DEBOURG (France/Bulgarie), 15 ans

Ugo DE WILDE (Belgique), 15 ans

Joshua DURKSEN (Paraguay), 14 ans

Adam ETEKI (France), 15 ans

Alessandro GHIRETTI (France), 16 ans

Arthur LECLERC (Monaco), 17 ans

Esteban MUTH (Allemagne), 16 ans

O’Neill MUTH (Allemagne), 14 ans

Théo NOUET (France), 15 ans

Théo POURCHAIRE (France), 14 ans

Hugo ROCH (France), 16 ans

Pierre-Andréa VERREAUX (France), 16 ans

Victor VINCENT (France), 16 ans

Noah WATT (Danemark), 15 ans

Stuart WHITE (Afrique du Sud), 16 ans

Cylien ZAMMIT (France), 16 ans

NOTRE ARTICLE DE PRÉSENTATION

 

RENAISSANCE DU ‘VOLANT WINFIELD’ AU CIRCUIT ‘PAUL RICARD’ !

ECOLE de Pilotage Sport

About Author

gilles