MOTOGP 2018 : ROSSI SEUL MAÎTRE À BORD CHEZ YAMAHA FACTORY.

IL N’Y QU’UN MAÎTRE À BORD

On a vu lors des premiers essais officiels à Sepang une Yamaha M1 en renaissance, puis un dernier jour hasardeux.

Au point que Vinales, en colère, après avoir entamé une simulation de GP  (Marquez a été le meilleur à cet exercice, le plus «vrai» dans un test, c’est surnommé le long run) a arrêté avant la fin parce que ses chronos au tour étaient à ch…

Beaucoup de pilotes et de teams ont pu rentrer satisfaits à la maison : Lorenzo meilleur temps absolu qui ne signifie pas grand-chose en GP sauf qu’il va vite sur un tour mais avant ce n’était pas le cas.  Marquez meilleur long run très prometteur. Honda dans le coup, Pedrosa deuxième temps, Crutchlow troisième, Ducati joyeux, Lorenzo record de la piste, Dovizioso et Miller quatre et cinq, Même Suzuki est content grâce au sixième temps de Rins…

Mais chez Yamaha, on a fini déçu, inquiet, insatisfait.

VINALES DEVRA SUIVRE LES INDICATIONS DE ROSSI

On s’est alors souvenu qu’en 2017, Vinales ayant d’abord gagné toutes les séances de test puis 3 GP avait donné la direction à suivre pour les ingés.

On sait comment ça s’est terminé, en drame, pour lui et pour Rossi…

Rossi qui d’ailleurs n’avait pas ménagé sa colère en fin se saison, justement sur le thème « on ne m’a pas écouté en début d’année »…

Du coup, il se fait un peu tirer l’oreille pour signer à nouveau avec Yamaha et on a pensé être très bon en stratégie samouraï en faisant resigner Vinales pour deux ans avant le premier tour de roue 2018…

Du coup Rossi, on sait qu’il ne veut pas partir, c’est confirmé par son complice de toujours et ami d’enfance Uccio, doit avoir une moto qui lui plaît, l’autre il est coincé…

Et ce sera en effet, d’après le team manager de l’équipe Massimo Meregalli, le développeur en chef sera Rossi.

 

MASSIMO MEREGALLI

Son boss de préciser qu’il a 39 ans, Vinales en a 23, sous entendu ici on a besoin d’expérience de metteur au point.

On sait que Rossi est un phénomène sur ce plan.

Il aura donc en Thaïlande la lourde tâche de tenter de découvrir pourquoi quand il fait chaud, les Yamaha M1 mangent les pneus AR comme l’ogre dévore les enfants désobéissants dans les contes, en sachant que la seule chose qu’il ne peut pas changer c’est le choix de pneus que propose Michelin.

Bref, il ya du boulot pour rattraper un an d’errements.

Si le ‘dottore  y parvient, ce sera lui le sabre du Samouraï…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
MotoGP et YAMAHA  

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis