F2 : RUSSIAN TIME RESTE, RACING ENGINEERING PART ET FORTEC NE VIENT PAS.

La F2 vient de fournir une nouvelle liste du plateau 2018.
Il y a eu des modifications par rapport à celle fournie en novembre dernier :
RUSSIAN TIME réapparait, Racing Engineering disparait, tout comme Fortec.

Pour rappel, en 2018, la F2 emploiera un nouveau châssis. A cette occasion, certaines équipes de F2 souhaitaient quitter la discipline et d’autres voulaient en profiter pour (ré)intégrer ses rangs.

La nouvelle liste confirme la disparition de Rapax, ainsi que la venue de Carlin et Charouz (qui ont déjà designé leurs pilotes.)

La surprise, c’est le fait que RUSSIAN TIME poursuive l’aventure. Depuis la mort de son fondateur, Igor Mazepa, on pensait que Svetlana Strelnikova ne faisait que naviguer à vue. La nouvelle voiture était l’occasion de terminer l’aventure ; une impression confirmée en novembre, lorsque l’équipe disparu des tablettes. Finalement, donc, RUSSIAN TIMES reste.

Fortec, lui, ne viendra pas. Présente au temps de la F3000, l’équipe Britannique souhaitait revenir, avec sa structure de F 3.5 V8 (entrainant du coup l’arrêt de la série.) Visiblement, le budget n’était pas bouclé et l’équipe n’avait pas de pilotes. Elle envisage néanmoins de venir en 2019.

Enfin, l’autre surprise, c’est le retrait de Racing Engineering, l’équipe championne en 2013, avec Fabio Leimer. Les Espagnols avaient pourtant testés Norman Nato, Maximilian Günther, Thiago Vivacqua et Oliver Rowland (aucun des quatre n’ayant de baquet à ce jour) lors du test post-saison de Yas Marina. C’est le bout de l’aventure pour Alfonso de Orléans-Bourbòn, qui remercie les pilotes, les sponsors et tous ceux qui l’ont soutenu durant toutes ces années. Ce qui signifie en creux que Racing Engineering baisse le rideau pour de bon, sans chercher à se reconvertir dans une autre discipline.

On avait 11 équipes sur la liste de novembre. Sans Racing Engineering et Fortec, mais avec RUSSIAN TIME, on arrive à 10 équipes, comme en F1. Alors que Bruno Michel, le patron de la F2, espérait avoir 12 équipes. Une situation préoccupante pour la discipline, qui se retrouve au même point qu’en 2017, malgré l’apport des concurrents de la F 3.5 V8

Le plateau 2018 :

ÉQUIPE
LICENCE
RUSSIAN TIME
RUS
1 et 2
PREMA Racing
ITA
3 et 4
DAMS
FRA
5 et 6
ART Grand Prix
FRA
7 et 8
MP Motorsport
NLD
9 et 10
Arden International
GBR
11 et 12
Campos Racing
ESP
14 et 15
Trident
ITA
16 et 17
Carlin
GBR
18 et 19
Charouz Racing System
CZE
20 et 21

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
RACING ENGINEERING

F2 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE