VICTOIRE DE L’AUDI R8LMS DU BELGIAN WRT DE FRIJNS, LEONARD ET DRIES VANTHOOR AUX ’12 H DE BATHURST’.

 

 

12-HEURES-de-BATHURST-2018-Les-vainqueurs-du-Team-AUDI-WRT-AUDI-R8LMS

 

La firme Allemande Audi Sport a célébré ce week-end sa troisième victoire aux très prestigieuses ’12 Heures de Bathurst’ en Australie, après ses succès déjà obtenus en 2011 et 2012.

En faisant ses débuts cette année aux antipodes dans la lointaine Australie, l’équipe Belge Audi Sport Team WRT a brillé, triomphant sus le drapeau à damier avec son trio de pilotes formé du Néerlandais Robin Frijns, du Britannique Stuart Leonard et le Belge Dries Vanthoor qui remportent cette épreuve comptant pour l’Intercontinental GT Challenge.

En conséquence, Audi, a réussi un départ de première classe en ouverture de cette nouvelle saison.

Chris Reinke, responsable du département clients chez Audi Sport, confiait à l’arrivée :

« Félicitations sincères à nos pilotes gagnants et à Audi Sport Team WRT qui a livré une course incroyable. Le Team avait pourtant perdu un tour au début de la course, mais les pilotes n’ont jamais baissé le rythme, se sont battus et ont finalement remporté une victoire méritée. »

Pour le Belgian Audi Sport Team WRT, la victoire  récompense le mérite du trio victorieux après une remarquable remontée.

Pourtant les débuts de l’équipe de Vincent Vosse dans cette course de ’12 Heures du Mount Panorama’ avaient débuté avec un certain nombre de revers. Les problèmes de communication radio au début ont limité les possibilités stratégiques de l’équipe. L’équipe a opté pour une réparation, ce qui signifie une perte de temps, mais s’est révélée être le bon choix, permettant à Robin Frijns, Stuart Leonard et Dries Vanthoor d’attaquer à nouveau par la suite.

Une pénalité de drive-through pour une infraction pendant une période jaune, a ensuite coûté plus de temps au trio de pilotes, résultant en un déficit temporaire d’un tour pour l’Audi N°37.

Cependant, l’Audi Sport Team WRT s’est bien rattrapé dans un combat combinant des tactiques intelligentes et de solides compétences de conduite de ses pilotes.

Une bataille passionnante à trois avec Mercedes et Porsche avec un écart de seulement quelques secondes et le changement de positions a de nombreuses reprises a marqué les dernières heures de course.

Aussi lorsque la course a été stoppée par le drapeau rouge peu avant la fin -quinze minutes- suite à un carambolage, Robin Frijns menait avec une avance de seulement 1,5 seconde!

En conséquence, Frijns et Leonard continuent une série de succès sous la bannière des quatre anneaux.

L’année derniére, ils avaient remporté ensemble la Blancpain GT Series Sprint Cup avec l’Audi Club Team WRT belge.

La raison du drapeau rouge résultait d’un accident dans lequel Ash Walsh était impliqué. Le pilote privé Australien partageait une Audi R8 LMS avec ses compatriotes James et Theo Koundouris et avec Duvashen Patayachee. Ils étaient sur la bonne voie pour remporter la victoire en classe amateur lorsque, au 270 ème tour, plusieurs concurrents se sont sortis au même endroit sur la piste.

Finalement l’équipage Robin Frijns, Dries Vanthoor et Stuart Leonard sur l’Audi R8 LMS GT3 N°37 de chez Audi Sport Team WRT s’impose devant la Mercedes-AMG GT3 N°75 du SunEnergy1 avec le Français Tristan Vautier qui épaulait Kenny Habul, Jamie Whincup et Raffaele Marciello et seconde à 1’536.

Le clan Porsche monte sur le podium avec la 911 GT3 R N°540 du Black Swan Racing que se partageaient Marc Lieb, Tim Pappas, Jeroen Bleekemolen et Luca Stolz, qui finit troisième à 30’569

Le Top 5, étant complété par une autre Porsche 911 GT3 R, la N°12 du Competition Motorsports de Patrick Long, Matt Campbell, David Calvert-Jones et Alex Davison, classée quatrième à 32’059 et par la première des deux 911 GT3 R officielles, la N°991 du Craft Bamboo Racing du Français Kevin Estre, Laurens Vanthoor et Earl Bamber, cinquième, elle, à 57’656.

Laquelle précède la voiture-sœur, la N°911 du Manthey Racing avec les deux Français, Romain Dumas et Frederic Makowiecki, associés à Dirk Werner.

À retenir encore l’abandon de la BMW M6 GT3 N°43 du Team Schnitzer du poleman, le local Chaz Mostert qu’épaulaient le brésilien Augusto Farfus et l’Allemand Marco Wittmann, suite à un accident survenu avec la Bentley Continental GT3 N°17 du Français Jules Gounon équipier des Anglais Kane et Smith et une Porsche 911 RSR.

 

PAROLES DE PILOTES

Robin Frijns (Audi WRT Audi, N° 37 Audi Sport, 1er):

« L’année dernière, nous n’avons pas eu de chance de notre côté, et cette année, nous avons également connu un début de course difficile. Les trois premières heures, nous n’avions pas de radio, ce qui rendait le chronométrage des arrêts au stand difficile. À la fin, nous devions essayer d’économiser du carburant, mais nous devions aussi réduire l’écart, ce qui était difficile. Je suis si heureux que nous l’ayons fait. Nous avons eu une semaine difficile, mais la course a été parfaite. »

Stuart Leonard (Audi Sport Team WRT Audi N° 37, 1er):

« Tout le monde est extatique ! De gagner à notre première tentative, c’est incroyable. Nous avons gardé la voiture sur la piste, sans commettre de fautes et poussé, poussé à la fin. Nous l’avons fait tous ensemble. Génial. »

Dries Vanthoor (Audi WRT Audi N° 37 Audi Team, 1er):

« J’entends que les gars impliqués dans l’accident – ayant provoqué le drapeau rouge – sont OK, c’est le plus important. Il y avait une atmosphère étrange dans le stand à la fin, quand la course a été stoppée. Ce n’est peut-être pas la même chose que de franchir la ligne en premier, mais une victoire est une victoire. Robin a fait deux relais fantastiques à la fin. Ce résultat montre également que WRT est une équipe toujours bien préparée. »

 

Sam HORNETT

Photos :
TEAMS et SRO

12-HEURES-de-BATHURST-2018-Les-vainqueurs-du-Team-AUDI-WRT-AUDI-R8LMS-

LE CLASSEMENT DES 12 HEURES DE BATHURST 2018

http://www.intercontinentalgtchallenge.com/results?filter_season_id=8&filter_meeting_id=109&filter_race_id=711

 

 

12 Heures de BATHURST

About Author

gilles