SUPERBE VICTOIRE DE BRYAN BOUFFIER AUX ‘LEGEND BOUCLES’ 2018 À BASTOGNE.

 

 

 

C’est à une très grande soixantième édition des Legend Boucles, auquel nous avons assisté, ce week-end, au cœur des forêts Ardennaises dans la région de Bastogne.

 

LEGEND BOUCLES 2018-La parade en ville à BASTOGNE vendredi 3 février-Photo AutoNewsInfo

 

Avec finalement 275 voitures au départ, des dizaines de milliers de spectateurs se pressaient des vendredi, lors de la présentation des concurrents et des pilotes sur la célèbre Place MacElife de Bastogne, pour les admirer et échanger quelques mots lors de la traditionnelle parade qui débutait après les vérifications, à la nuit tombée dans une sacrée ambiance surchauffée et bon enfant.

 

LEGEND BOUCLES 2018 -BMW 2002 TI s d’Éric VAN de POELE Photo : AutoNewsInfo

 

Puis tout au long du week-end samedi et dimanche, ils étaient encore des dizaines de milliers de spectateurs sur les bords des dix-neuf tests de régularité (spéciales), tracés sur un parcours à nouveau extraordinaire et des conditions météorologiques rappelant parfois les Routes Blanches d’antan, même si le grand manteau blanc est un peu devenu un peu plus brunâtre sur la terre dimanche après-midi.

 

LEGEND BOUCLES 2018 La petite OPEL de Thierry NEUVILLE et Nicolas GILSOL Photo AutoNewsInfo

 

Vainqueur en sur-classement en 2017, inscrit en hors catégorie cette année, le Vice-Champion du Monde des Rallyes WRC, Thierry Neuville et son fidèle navigateur, Nicolas Gilsoul, auraient assurément  sûrement à nouveau dominé la course – il se serait imposé avec 153 points d’avance, soit plus de deux minutes et demie – si sa petite Opel Corsa A, n’avait pas été trop modifiée depuis l’époque où Thierry débutait à son volant, ne répondant du coup, naturellement plus vraiment à la philosophie d’une épreuve réservée aux véhicules historique.

Mais comme on peut aisément l’imaginer, les Legend Boucles étaient très heureuses d’accueillir le ‘ Monégasque’ d’adoption au départ à Bastogne.

 

Pierre-DELETTRE-Photo-AutoNewsInfo

 

Le triple Vice-Champion du Monde a du coup fortement participé à l’immense succès populaire de cet événement pour la plus grande satisfaction de l’organisateur, l’ami Pierre Delettre et Thierry Neuville s’est montré  heureux de faire partie de cette grande fête Belge.

À l’arrivée, le pilote officiel Hyundai en Mondial WRC, confiait :

« Honnêtement, je me suis régalé. Je n’aurais jamais imaginé m’amuser autant avec cette petite auto, vraiment très fiable. Je remercie toutes les personnes qui ont rendu cette opération possible. Et d’abord mon frère Yanick qui a remonté cette caisse dans notre atelier de St. Vith. Maintenant j’ai un an pour trouver avec quoi je reviendrai l’an prochain. Un pilote veut toujours plus de puissance. On verra bien… »

 

LEGEND-BOUCLES-2018-La-PORSCHE-911-de-Bernard-MUNSTER-Photo-AutoNewsInfo

 

Les amateurs de sport aussi, ont, eux été particulièrement gâtés avec de très belles luttes, tout au long des Legend.

Le samedi, la bataille pour la victoire finale semblait devoir se résumer en un nouveau duel entre la petite Ford Escort MKI du Burton Racing de l’autre ‘Star Belge’ le revenant François Duval, face à la surpuissante Porsche 911 de l’équipe BMA de Bernard Munster, ce dernier lâchant ses quarante- quatre secondes d’avance, lors de deux têtes-à-queues, l’obscurité de la nuit tombante et la neige qui faisait alors son apparition surprenant tous les pilotes au cours de l’ultime épreuve spéciale infernale de cette première journée.

 

LEGEND BOUCLES 2018 – François DUVAL-  Photo Jacques LETIHON

 

Ce dimanche matin, l’écart était infime, n’atteignant que sept secondes à l’avantage de Duval. Avec sept spéciales encore à disputer contre douze la veille, dans des forêts soudainement bien blanchies par les chutes de neige survenues au cours de la nuit et des pénalités désormais doublées, le bras de fer entre les deux leaders, s’annonçait plutôt grandiose….

Mais dès la première nouvelle spéciale, celle de Rémichampagne, premier coup de théâtre car parti à une vitesse folle comme un pilote de dragster et ce pour tenter de reprendre la première place, Bernard Munster commettait hélas une petite faute qui lui occasionnait d’endommager le train avant de sa Porsche.

Le patron de l’écurie BMA, perdait du coup le contact avec la tête mais essentiellement la confiance et ce d’autant plus qu’il apprenait dans la foulée qu’il venait de se voir attribuer une… pénalité de 150 points et ce à la suite d’ un excès de vitesse relevé en liaison, la veille samedi, vers Mirwart.

De ce fait, Bernard Munster se contentait de rejoindre l’arrivée, où il finissait finalement en quatrième position.

Il expliquait :

« Je suis comme vous pouvez l’imaginer bien déçu bien sûr, car j’avais bien entamé le rallye. Mais je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. C’est complétement de ma faute. De toute manière, je n’avais pas commandé les bons pneumatiques pour la neige et il m’aurait été franchement très difficile de pouvoir rivaliser avec Bryan Bouffier qui a signé des temps canons aujourd’hui dimanche. »

La spéciale d’Herbeumont-Bertrix et qualifiée de ‘juge de paix’ avec ses 35 kilomètres, couverte sans encombre, on pensait alors que François Duval, avait fait le plus dur et filait alors vers sa quatrième victoire dans cette compétition qu’il affectionne, la toute première pour son équipier, André Leyh.

Duval possédait alors 119 points d’avance sur son suivant, le Français Bryan Bouffier, près d’une minute avec le système de Power Stage et ce alors qu’il ne restait plus que cinq spéciales.

Mais dans la quinzième spéciale, le nouveau tronçon d’Auby-sur-Semois – Fays les Veneurs, nouveau rebondissement, car Duval était victime d’une crevaison, lui occasionnant une minute trente d’arrêt, équivalant à 180 points !

 

Les-vainqueurs-BRYAN-BOUFFIER-et-JEAN-LUC-ALNET- Photo : AutoNewsInfo

 

Il n’en fallait pas plus pour que l’invité vedette, le Français, le Drômois Bryan Bouffier, auteur de tous les temps scratches ce dimanche, ne se voit récupérer le commandement de la Ford Escort MK2 de Christophe Jacob, voiture au volant de laquelle François Duval s’était… déjà imposé voici quelques années !

Duval qui râlait et rageait :

« Comme la longue spéciale s’était bien déroulée, j’ai conservé les pneus sans flancs renforcés et j’ai crevé dans la suivante. C’est dommage bien sûr d’être passé aussi près d’une nouvelle victoire, mais très sincèrement  j’aurais déjà signé des deux mains vendredi pour finir à la deuxième place. Avec une auto développant tout de même cent chevaux de moins que les Porsche et cinquante de moins qu’une Escort BDA. Je me suis super bien amusé. »

Pas autant sans doute que celui qui  héritait de la victoire, Bryan Bouffier, troisième pilote du Team M-Sport de Malcolm Wilson la semaine dernière au Monte-Carlo (8ème), et débarqué dans les Ardennes en direct de Monaco. Et déjà vainqueur il y a un an en mars d’un rallye historique, celui du Cap Corse au volant cette fois d’une Porsche.

 

CAP- CORSE HISTORIQUE 2017- La PORSCHE victorieuse de BRYAN BOUFFIER- HAASEFOTO

 

Dauphin à plusieurs reprises sur le sol Belge en rallye moderne à Ypres, Bryan Bouffier, quatrième seulement dimanche matin, était le premier pilote étranger à devancer tous les Belges en treize éditions des Legend, vingt-quatre ans après son compatriote, François Chatriot.

Bryan souriait après s’être offert tous les meilleurs temps sur la terre ce dimanche :

« Je suis très fier de lui succéder, je vais l’appeler pour lui en parler,  Il m’a fallu quelques spéciales pour prendre la mesure de cette très bonne Escort Groupe 4 et m’habituer aux routes Ardennaises. Samedi en début de soirée, cela commençait déjà à marcher plus fort. Puis ce dimanche, sur la terre, j’ai envoyé du lourd et je me suis régalé. Je n’avais plus le même handicap de méconnaissance du terrain que la veille. Mais jamais je n’aurais encore imaginé pouvoir l’emporter. J’espère pouvoir revenir au plus vite dans ce rallye avec un parcours formidable et une bonne ambiance typiquement belge. Je vais faire votre publicité en France ! »

 

 

Derrière Bouffier et Duval, le podium était complété par une troisième Escort, la voiture-sœur de celle de l’équipage victorieux, avec au volant le brillant régional de l’étape, Fred Caprasse, auteur d’une excellente prestation pour son rallye annuel.

« L’organisateur a prolongé son bail de cinq ans avec Bastogne, cela me laisse donc au moins encore cinq ans pour essayer de gagner ce rallye. »

Tous devancés cette année, les ‘Porschistes’ pouvaient assurément nourrir quelques regrets. Outre Bernard Munster, quatrième, Fred Bouvy complétait, lui, le Top 5, après avoir perdu sa place sur le podium suite à sa  sortie dans Chevron-Rahier, samedi soir.

 

LEGEND-BOUCLES-BASTOGNE-La R5 Turbo de Paul CHIEUSSE Photo AutoNewsInfo

 

Manquant de rythme samedi, l’ex-triple vainqueur, Grégoire de Mevius au volant de sa Porsche 911, se montrait nettement plus à l’aise dimanche retrouvant son élément, le pilotage sur terre. Terrain qu’il affectionne et lui permettant de remonter de la neuvième place au sixième rang, profitant d’ailleurs de l’abandon de son fils Ghislain, victime lui, de la transmission de sa Nissan 240 RS.

Septième, Romain Delhez classait son Opel Kadett GTE devant deux autres Escort, la MK2 du Britannique Tim Pearcey et la MKI de Renaud Verreydt. Suivait, Guillaume Mondron, le fils du regretté Jean Pierre, le patron de ‘Kronos’, lui aussi au volant d’une Porsche, qui clôture le Top 10.

À retenir encore côté Français, les belles dix-neuvième et vingtième places de la Renault 5 Turbo de Paul Chiesse et Andrée Hansen et du Coupé 504 V6 Peugeot de François Letier et Marc Servin.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
AutoNewsInfo et Jacques LETIHON


LEGEND BOUCLES 2018 La joie des vainqueurs à l’arrivée à BASTOGNE Photo  Jacques LETIHON

CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL
DES ‘LEGEND BOUCLES’ À BASTOGNE

 

  1. Bouffier-Alnet (Ford Escort MKII) 1320 points
  2. Duval-Leyh (Ford Escort MKI) à 131 points
  3. Caprasse-Razzi (Ford Escort MKII BDA) à 199 points
  4. Munster-Humblet (Porsche 911) à 310 pts
  5. Bouvy-Hottelet (Porsche 911) à 323,25 pts
  6. Gr de Mevius-Louka (Porsche 911) à 437 pts
  7. Delhez-Bonaventure (Opel Kadett GTE) à 515,4 pts
  8. Pearcey-Shanks (Ford Escort MKII) à 705 pts
  9. Verreydt-Elst (Ford Escort MKI) à 759 pts
  10. G. Mondron-Werner (Porsche 911) à 820 pts
  11. Stouf-Erard (Ford Escort MKI) à 1028 pts
  12. Thirion-Jacquelin (Opel Ascona A) à 1047 pts
  13. Bux-Spittaels (Ford Escort MKII) à 1089 pts
  14. Leyon-Deposson (Ford Escort MKI) à 1090 pts
  15. Van de Wauwer-Surinx (BMW 323i) à 1095 pts

 


LEGEND BOUCLES 2018 La joie des vainqueurs à l’arrivée à BASTOGNE Photo  Jacques LETIHON.

LEEND-BOUCLES-BASTOGNE-Le Coupé 504 V6 PEUGEOT de François LETHIER Photo AUTONEWSINFO.

 

LEGEND BOUCLES – OPEL ASCONA. Photo : AutoNewsInfo

 

LEGEND BOUCLES 2018 AUDI Quatro de Michael LOTTEFIER- Photo AutoNewsInfo

Yves MATTON et François LETHIER Photo AutoNewsInfo

LEGEND BOUCLES 2018 La Deudeuche de Éric et Virginie de HOE Photo : AutoNewsInfo

 

 

Rallyes Historiques

About Author

gilles