‘GD. PRIX DE BELGIQUE’ : UNE POMPE À FRIC MAIS AUX RETOMBÉES INDÉNIABLES.

 

 

Selon une étude menée par la Société Deloitte, leader mondial en Cabinet d’Audit, le GP. de Belgique de F1 2017, a accueilli  95.965 spectateurs le jour du GP et quelques 265.000 spectateurs sur l’ensemble des 3 jours.

Ce qui fait une hausse de 7,50% par rapport à l’année précédente qui avait déjà connu aussi une assistance en nette progression, le phénomène Verstappen et qui attire des milliers de fans venus de la Hollande voisine et privé de GP local à Zandvoort depuis bien années, oblige !

Mais malgré cette augmentation, les chiffres bruts du GP de Belgique, restent dans le rouge, rouge comme le célèbre passage au pied du Raidillon !

Des chiffres cependant qu’il faut nuancer.

En 2017, la perte récurrente s’est limitée à 6,5 Millions d’€ contre 8,62 Millions d’€, un an plus tôt.

Les détracteurs et citoyens lambda rétorqueront que le GP de Belgique de F1, ne sera jamais bénéficiaire, quoiqu’il arrive.

Certes, une telle organisation,qui reste une fabuleuse vitrine pour le pays organisateur et la région où il se déroule, a un coût, qui peut paraître disproportionné.

Mais vu les retombées et des retours sur investissements qu’un GP génère, on peut comprendre que tous les pays organisateurs se battent pour intégrer ou parfois réintégrer le calendrier du plus prestigieux Championnat du Sport Automobile même si depuis plusieurs années, il est en réelle perte de vitesse et d’image.

 

CIRCUIT-de-SPA-FRANCORCHAMPS-Photo-Manfred-GIET

 

Dans le cas du GP de Belgique, les droits à payer par la Société SPA GP à la FOA (Formula One Administration) sont de 18,5 Millions d’€ et figurent parmi les plus avantageux du Calendrier.

Des droits qui cependant sont régulièrement, sinon annuellement, revus à la hausse.

Si les déficits récurrents depuis 2007 sont épongés par le Gouvernement Wallon, il n’en reste pas moins, qu’actuellement les retombées économiques pour la Wallonie et le Pays sont considérables.

On peut même considérer qu’elles se présentent sous la forme d’un véritable « win-win »

Selon cette étude commandée par la SOGEPA, le bras financier du Gouvernement Wallon, le retour sur investissement est de 315 %,ce qui est absolument remarquable.

L’analyse des chiffres prouve en effet que pour 1 € investi par le Gouvernement Wallon dans l’organisation du GP de Belgique, le return est de 3,15 € dans ses caisses et même de 4,54 € en ce qui concerne la Trésorerie Nationale.

Selon le Ministre Wallon de l’Économie, Pierre-Yves JEHOLET, l’impact global des recettes générées par le GP de F1  2017, se chiffre à 20,5 Millions d’€ pour le Gouvernement Régional et de 30 Millions d’€ pour le Gouvernement Fédéral.

L’étude va même jusqu’à déterminer les dépenses moyennes journalières des spectateurs présents pour tout le week-end du GP aux visiteurs d’un jour.

Ce qui correspond respectivement à des dépenses journalières situées dans une fourchette comprise entre 119 € & 112 €.

À cela, viennent se greffer les différentes  retombées sous forme d’impôts et taxes qui viennent également grossir directement les trésoreries Fédérale, Wallonne et Communales.

Ce constat démontre dès lors clairement qu’un GP de F1 est porteur, même si les chiffres bruts peuvent à première vue laisser croire le contraire.

 

Géographiquement bien situé avec en plus un cadre et un tracé majestueux, l’anneau Ardennais a accueilli 50 GP jusqu’à présent, dont toutefois les 25 derniers ont surtout profité de l’effet « SCHUMACHER » ou plus récent « VERSTAPPEN » .

Afin de contribuer à la pérennité du GP de Belgique de F1, l’équipe dirigeante du Circuit de Spa-Francorchamps, sous la Présidence de Melchior WATHELET, qui en août prochain deviendra également le nouveau Président de SPA GP en remplacement d’Etienne DAVIGNON, ainsi que de la Directrice, la Française Mme Nathalie MAILLET, vont investir 10 Millions d’€, afin d’encore améliorer les infrastructures et le confort des spectateurs.

Le Circuit de Spa-Francorchamps, qui a accueilli quelques 500.000 visiteurs au cours de la saison écoulée a non seulement vu son bénéfice augmenter de 50% et s’érige désormais aussi comme atout majeur économique et touristique incontournable pour toute les régions situées autour de son tracé.

L’objectif de SPA GP pour le prochain GP de Belgique de F1 est de dépasser les 100.000 spectateurs le 26 août prochain, ce qui,compte tenu de l’engouement des voisins Hollandais pour leur compatriote et idole au sang Belge par sa maman, Max VERSTAPPEN, ne devrait pas être un obstacle.

 

Max Verstappen a attiré à lui tout seul 55.000 de ses compatriotes à Spa-© Manfred GIET.

 

Actuellement, au pied de l’Eau Rouge, on étudie aussi la possibilité de faire modifier le permis d’exploitation afin de pouvoir rentabiliser l’outil toute l’année sans tenir compte des 3 mois de fermeture annuels en période hivernale.

À cette époque de l’année et en fonction des conditions atmosphériques, rien n’empêche en effet de pouvoir accueillir des essais pour véhicules autonomes ou de technologies novatrices tout en respectant les normes de nuisances sonores d’actualité pour les riverains.

 

 

Signalons encore que les responsables de l’anneau Ardennais étudient également toutes les possibilités pour envisager de « rapatrier » le MOTO GP, qui a déserté ce haut lieu de la moto depuis 1990 pour une question de normes de sécurité.

Décidément, tant le Circuit de SPA-FRANCORCHAMPS que SPA GP, veulent se donner les moyens de leurs ambitions et faire de ce joyau pour sports mécaniques un vrai diamant !

 

 Manfred GIET

Photos :
Publiracing Agency

Circuits F1

About Author

gilles