RETRAITE SPORTIVE POUR LE PILOTE AMÉRICAIN SCOTT PRUETT.

 

 

 

Comme il l’avait annoncé, Scott Pruett a disputé le week-end dernier sa dernière sortie en course, à l »occasion de la prestigieuse ‘Rolex 24’.
Petit retour en arrière sur cette ultime meeting et sur sa belle carrière.

Lors des deux derniers tours de la ‘Rolex 24′ à Daytona ce week-end, l’un des plus grands vainqueurs de la célèbre course Floridienne, le brillant pilote Américain, Scott Pruett, aujourd’hui âgé de 57 ans, s’est penché sur le mur des stands de son équipe, sachant qu’il vivait ses ultimes émotions de pilote de course, ayant annoncé que cette compétition des ’24 Heures de Daytona’ serait la dernière de sa longue carrière.

Alors que sa Lexus RC F N°15 de l’écurie franchissait la ligne d’arrivée, celui qui fut à cinq reprises de cette ‘Rolex 24’, a offert aux très nombreux photographes en attente, une photo du livre des records, et a longuement serré la main de son Coéquipier Paul Gentilozzi, suivi d’une longue file d’équipages et de sponsors encombrant la ligne des stands, puis il a sauté par-dessus le mur, a pris la main de sa femme Judy.

Le couple a posé ensemble pour une photo avec la fameuse ligne d’arrivée du prestigieux Daytona International Speedway en arrière-plan, puis ils ont partagé un long baiser s’embrassant langoureusement.

De nombreux membres de la famille du couple et leurs amis les plus proches se tenaient dans les stands – offrant leur soutien et leur amour pour l’une des meilleures courses alors que Scott va définitivement s’éloigner du Sport Automobile après une carrière illustre pendant plusieurs décennies.

Dans les semaines, les jours et les heures qui ont précédé le départ définitif de Pruett, ce dernier a maintenu qu’il était dans une bonne position avec sa décision de prendre sa retraite de pilote automobile.

Et au fil des tours pendant cette ‘Rolex 24’, il semblait très en paix, n’ayant sûrement absolument aucun regret.

 

 

Et sa maîtrise de cette grande et éreintante course sera quelque chose qui définit sa carrière. Son talent, sa grâce, sa perspicacité et son sens de l’humour définiront également ses décennies de contribution au sport.

« Je ne pars pas, mais je vais certainement ouvrir un nouveau chapitre », a déclaré Pruett dimanche après-midi. « Et je pense que la nuit dernière j’ai fait tout mon trajet, la majeure partie de ma conduite était d’environ 20 heures la nuit dernière à environ 7 heures ce matin, avec peut-être un ou deux hors-la-voiture entre les deux.

Et de préciser :

« Donc, je me souviendrai de l’obscurité de Daytona et certainement de toute la folie qui se produit la nuit, avec une petite pluie. Et ce sont tous de bons, bons souvenirs, merveilleux souvenirs. « 

Et tant d’autres auront les merveilleux souvenirs de Pruett.

 « C’est motivant pour moi de voir l’impact qu’il a eu sur toutes les personnes, particulièrement à Daytona», a déclaré son copilote Lexus, Jack Hawksworth.

Avant de lâcher :

« Ça a été formidable de travailler avec lui et de connaître tout le succès qu’il a eu sur ce circuit et de faire partie de la fin de son spectacle, si vous voulez, en course.»

Son ancien manager de l’Équipe Ganassi, Mike Hull, a comparé Pruett au grand Dan Gurney, décédé il y a deux semaines. Hull a salué la volonté et la capacité de Pruett à résoudre les problèmes de manière différente et plus innovante que ce à quoi les gens sont habitués – pour réussir au-delà de la façon normale de faire les choses.

 

TUDOR-USCC-2015- A AUSTIN- Circuit du COTA-Victoire du tandem Scott Pruett-Joey Hand, avec la RILEY du CHIP-GANASSI

 

L’état d’esprit et le talent physique ont permis à l’équipe Ganassi de remporter 41 victoires de voitures de sport – soit près du quart du total de 200 victoires de Ganassi dans les courses automobiles des ligues majeures.

« Scott Pruett est un pilote et un professionnel accompli », a déclaré Hull, indiquant :

« Il élève toute l’Équipe dans le processus de ce qu’il fait. Il rend chaque membre de l’équipe meilleur.

Et il ajoute :

« Il a allumé les lumières et éteint les lumières quand il s’est présenté au travail au Chip Ganassi Racing pendant tout le temps qu’il était avec nous. Mais il a fait plus que ça. Il s’est rendu compte que dans les courses de voitures de sport, avec un coéquipier parallèle, votre coéquipier devait porter 50% de la charge, ce qu’il a fait était un mentor de tous les coéquipiers qu’il devait améliorer beaucoup plus que lorsqu’ils arrivaient chez nous au CGR. Il travaillait avec les gars, les ingénieurs, le team manager, la personne qui travaillait sur sa voiture de course. Il a travaillé avec chaque personne, ne critiquant jamais personne et c’est une grande différence qui a fait sa force. C’est sa marque.  »

 

TUDOR-USCC-2014-LONG-BEACH- Victoire de la RILEY-FORD du Chip GANASSI de Scott PRUETT et Memo  ROJAS

 

Et Pruett était un grand mentor non seulement pour ses coéquipiers, mais aussi pour d’autres jeunes talents qui faisaient leur chemin. Ses réalisations et l’importance de sa retraite ne sont pas perdues pour ceux qui espèrent suivre les traces de Pruett.

Ainsi, l »un de ses adversaires, le pilote de voiture de sport du Penske Racing, Dane Cameron, rappelait à l’issue des ’24 Heures de Daytona’ :

« Scott Pruett, en particulier dans sa version GRAND-AM, il était l’homme de c type de compet. Il a été la référence en matière de pilotage d’un prototype pendant un certain nombre d’années, il semblait que vous ne pouviez pas l’arrêter et la combinaison de l’équipage Ganassi allait de pair. Il a vraiment placé la barre au top level pour beaucoup d’entre nous et vous deviez vraiment l’avoir ensemble aussi pour le battre.

Indiquant encore :

« Et c’était vraiment amusant. Nous avons partagé together son dernier prototype à Sebring en 2016, ce fut vraiment cool de partager sa voiture et je reste tellement impressionné par son intensité et son attention aux détails. J’ai vraiment l’impression d’avoir beaucoup appris de lui ce week-end-là. En compétition contre lui, il était facile de dire: » Ils sont si forts parce que c’est Ganassi. « Vous supposez que tout est le meilleur. Mais ensuite, quand vous le voyez de près et voyez l’attention qu’il porte aux détails et à quel point il travaille sur tout. Ce n’est pas aussi simple.

Et, Cameron concluait :

« Je suis convaincu qu’il a été le moteur de ce programme pendant tant d’années et qu’il a réussi. Pensez au succès qu’il a eu dans toutes ses courses et dans de nombreuses catégories, de l’IMSA à la Trans Am, en passant par l’IndyCar et la NASCAR, et les voitures de sport et toutes les voitures qui ont évolué au cours des 50 dernières années. toute au long de sa longue a carrière. C’est incroyable. Il devrait être fier. Ça va prendre longtemps avant que quelqu’un ne se rapproche de ce qu’il a accompli.

 

24-HEURES-DAYTONA-2013-BMW-Riley-Scot Pruett-Dario Franchitti-Jamie McMurray-Joey Hand-Scott Dixon.

 

La polyvalence de Pruett est absolument quelque chose qui le définit. Il a couru dans les voitures de sport, NASCAR, Indy et a même gagné des courses contre les meilleurs dans IROC (International Race of Champions), y compris une victoire incroyable contre Dale Earnhardt, Bill Elliott, Al Unser et Al Unser Jr. sur le Banking de Daytona.

Et ses cinq Championnats de Voitures de Sport et ses victoires dans les  ‘Rolex 24’ – 10 au total en comptant les victoires de classe – resteront l’un des exploits les plus impressionnants de la course moderne.

Pruett a remporté quatre de ses cinq ‘Rolex 24’  avec le Chip Ganassi, qui a recueilli de manière appropriée une 200éme victoire mémorable dans le dernier succés de Pruett. Les deux hommes ont beaucoup de respect l’un pour l’autre et Ganassi a toujours parlé de l’impact de Pruett sur son équipe.

« Je pense qu’il était totalement engagé dans son sport », a déclaré Ganassi qui se rappelle :

« Il était tout jeune à propos de la course à ses débuts et il ne valait pas des milliards de dollars, il a juste persévéré en tant que pilote pendant de nombreuses années et a réussi à ses faireun nom et à se construire un magnifique palmarés .

Cela semble être le sentiment général et populaire surtout à Daytona Beach le week-end dernier.

Le sourire n’a jamais quitté le visage de Pruett au cours de son ultime semaine de course, sa dernière sortie, sa der dans cette ‘Rolex 24’ et la grande foule rassemblée autour de sa voiture pour lui adresser un clin d’œil affectif, avant que le drapeau vert samedi, ne libère les concurrents de la ‘Rolex 24’, était aussi grand et enthousiaste que celui qui l’attendait quand il a regardé sa dernière vague de drapeau à damiers dimanche.

Lorsque Pruett a parlé aux journalistes dans les dernières heures de la course ‘Rolex 24’, il a offert sa marque de fabrique « Salut à ma famille et à tous les fans à la maison », et Scott a insisté sur toute l’activité entourant son dernier départ et la préparation de la plus longue course de l’année, il ne sentait vraiment pas l’ampleur de sa décision!

« Je pense que ça va être dans une semaine ou deux, que je vais réaliser que la course c’est définitivement fini. Mais la première chose est, plus que toute autre chose, juste me souvenir que cette carrière incroyable je le dois aussi à ma femme et ma famille et juste regarder en arrière et prendre un moment pour réfléchir à quel point j’ai vecu des années merveilleuses. Et comme je l’ai dit, le bon Dieu m’a béni avec une carrière incroyable en faisant tout ce beau truc – et en prenant juste un moment pour savourer ça. Parce que typiquement, je suis ce mec avec la tête baissée, sans jamais regarder en arrière. Effrayé, la passion pourrait me rattraper ! Maintenant, c’est terminé pour moi, et je pourrais aimer m’asseoir sur le porche, boire un verre de vin et regarder en arrière un peu. Et me souvenir de ces formidables périodes sur les circuits.

 

Peter GRISWOLD

Photos :
IMSA et TEAMS

24 HEURES DE DAYTONA 2016 – la LEXUS GT3 des Américains Scott Pruett, Ian James, Sage Karam et Gustavo Menezes.

24 Heures de Daytona IMSA Personnalités

About Author

gilles