MOTOGP 2018 : SEPT GP. RACCOURCIS D’UN, DEUX, TROIS TOURS !

VALENCE POURRAIT ÊTRE RACCOURCI DE TROIS TOURS

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans la presse italienne, puis espagnole…

J’ai fait ce que je fais toujours, je vérifie une info importante dans ce que j’appelle mon réseau, et ma source la plus au courant et la plus concernée m’a répondu que c’est possible.

Dont acte, vous n’êtes pas les premiers à lire cette info mais vous êtes les premiers à bénéficier d’une sorte de confirmation !

Donc, semble t’il à la demande des pilotes à la commission de sécurité des GP., sept Grands Prix seront raccourcis cette année.

 

« LA SALVADA » EN VRAI

 

LA « SALVADA » EN RECONSTITUTION

Il s’agit du COTA (réduction d’un tour), de Jerez (deux tours), Le Mans (un tour), Barcelone (un tour), Brno (un tour), Misano (un tour), Valence (trois tours de moins !).

Il est évident que les pilotes en ont peut-être marre de finir les courses avec des pneus morts qui obligent à faire des pirouettes totalement dangereuses en tous cas en tête de course.

On l’a vu à Valence où Marquez est resté en selle par miracle (et par un coup de génie, surnommé « La salvada » !) on connaît moins cette photo de Zarco reprenant acrobatiquement sa moto dont le pneu avant est parti…

ZARCO ACROBATE

Dans ce sens, si effectivement le spectacle sera plus court, il est possible aussi qu’il soit plus dense, les pneus étant en meilleur état en fin de GP.

Il est évident que la détérioration des pneus est un phénomène inquiétant, surtout sur les circuits à fort grip, ce qui est le cas de Valence, de Barcelone, du Mans où le goudron est flambant neuf.

Kif kif dans les autres cylindrées, le Moto2 se verra réduit sur neuf GP, le Moto3 sur sept.

Mais ça n’arrange pas que la sécurité !

Les organisateurs avaient parfois du mal à boucler tous les programmes d’essai et de courses à temps, un malheureux mauvais départ, un drapeau rouge, et tout le schéma de la journée était à refaire, parce que les TV paient très cher pour avoir le MotoGP à l’heure !

Et  ce n’est pas tout !

LA PLUIE EST UN CONTRETEMPS TERRIFIANT

Arrive en 2019 le MotoGP électrique, qui aura lieu sur des circuits européens (entre quatre et six) auquel il faudra trouver de la place en essais et en course.

J’ajoute que durant les week end de pluie, les courses sont plus longues et nous journalistes manquons de temps entre les damiers et le départ suivant…

Bref, ces réductions de tours intéressent tout le monde.

Il reste que les téléspectateurs paient, que les TV paient, que les spectateurs qui font vivre les GP font des centaines de kilomètres et paient leur entrée et perdent au total pas mal de temps de spectacle.

Si en effet la sécurité est en jeu, rien à redire.

Et on l’a bien vu l’an dernier, en effet, en fin de GP, il faut prendre des risques démentiels pour rester en tête de course.

On sait bien sûr que certaines motos sont moins gourmandes de pneus que d’autres.

 

LES DICATI SONT MOINS GOURMANDES EN PNEUS

Sur ce point la Ducati est phénoménale car la plus puissante mais la mieux équilibrée en électronique…

On sait aussi que des pilotes comme Pedrosa et Zarco terminent souvent avec des pneus neufs (c’est une expression…) parce qu’ils ne torturent pas leur moto, mais c’est sûr, les fins de GP, sur certaines pistes, peuvent être très dangereuses et la décision est bonne.

Et si le spectacle reste dense d’un bout à l’autre, qu’importe qu’il y ait un tour de moins ?

Bien sûr, les pilotes qui ratent leur départ et doivent remonter un paquet de mecs pour revenir en tête vont regretter ces tours en moins.

 

DE LA BASTON COMME CELLE-LA TOUT LE TEMPS OUIIIIIIII!

Bien sûr que sur des GP comme l’Australie l’an dernier on avait envie que ça continue tellement c’était démentiel, mais aujourd’hui, les GP cherchent à améliorer la sécurité de tous les côtés.

Les circuits dépensent des fortunes pour rester homologués par le MotoGP, alors la sécurité est, pour une fois, un mot politiquement correct qui est aussi immensément souhaitable et heureusement obligatoire.

On est en GP pas dans les arènes de Rome !


Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
MotoGP

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis