FORMULE e : PRÉSENTATION DE L’ePRIX DE SANTIAGO.

 

 

 

Ce week-end,
c’est la troisième manche de la Formule e 2017-2018.
Cet ePrix de Santiago du Chili, complètement inédit,
pourrait marquer un tournant dans le Championnat.

Cet ePrix de Santiago est une grande première pour le Chili. En effet, contrairement à son voisin Argentin, le Chili n’a pas accueilli de compétition internationale depuis les années 50. Les tracés de Las Viscachas, Interlomas et plus récemment, Codegua ont du se contenter de courses régionales. Le Chili espère donc se faire une place sur la scène internationale.

À priori, il n’y aura pas de changement, côté plateau.

Le leader du classement, Felix Rosenqvist (Mahindra) sort de deux victoires consécutives et il voudrait bien sûr faire la passe de trois. Et comme d’habitude, son rival N°1 devrait être Sam Bird (DS Virgin.) On s’attend aussi à une bonne prestation de Jaguar.

L’épreuve Chilienne marquera le cap du tiers de saison. Les leaders commencent à s’éloigner et la fenêtre pour les rattraper va se refermer. Après un ePrix de Hong-Kong à oublier, Sébastien Buemi s’est réveillé à Marrakech. Le pilote Suisse compte bien poursuivre cette remontée et revenir dans la course au titre. Même son de cloche chez Dragon Racing, qui avait ouvert son compteur de points au Maroc.

D’autres rêvent de revanche. C’est le cas chez Audi Sport Abt, où Lucas di Grassi n’a toujours pas marqué le moindre point. Venturi HWA a souvent été pénalisé à l’arrivée. Maro Engel et Edoardo Mortara estiment que c’est injuste. Le premier cité se retrouvant d’ailleurs dans les profondeurs du classement. A Santiago, Venturi HWA voudrait donc une épreuve sans polémique et de gros points.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
eDAMS et VENTURI

Maro Engel, le revenchard. Copyright : VENTURI

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE