‘NEIGE ET GLACE’ 2018 : VICTOIRE DU FRANÇAIS GAROSI !

 

GAROSI -FONTAINE, les vainqueurs inattendus mais mérités !

 

Depuis quinze ans, le couple Zaniroli a repris le célèbre Rallye Neige et Glace pour l’organiser en régularité, avec un succès considérable, on joue aujourd’hui à guichets fermés, comme lors du Rallye des Princesses, une autre de leurs créations.

Et depuis 15 ans, les Belges avaient tout gagné sauf une fois.

Parce qu’ils sont les plus forts au monde, et que dans un rallye aussi prestigieux que Neige et Glace, ils sont forcément là en nombre et avec leurs meilleurs pilotes.

 

LE GP DE SERRE CHEVALIER VA COMMENCER

 

Ce troisième et dernier jour a vu le rallye passer dans les Hautes Alpes, sous la Meije et la barre des Ecrins, avec un double passage au Circuit de Glace de Serre Chevalier.

Et avant ces deux dernières spéciales, toujours en régularité, il y avait quatre concurrents pour le podium Historique, et l’on se suivait de très près.

Marc Van Dalen est arrivé avec quatre points d’avance au général devant le Français Garosi, qui fait équipe avec sa dulcinée Valérie Fontaine, au volant d’une Mazda RX2 de 1972, à moteur rotatif.

Van Rompuy, en avait seize points de retard lui, et Deflandre vingt trois !

Sur un circuit de glace, l’équipage définit lui-même le temps qu’il se fixe au tour après reco.

Ce temps, il doit le respecter à la seconde près sur cinq tours…

Donc ceci se fait deux fois dans journée, occasionnant de superbes glissades plus ou moins élégantes.

Pour le deuxième tour, les quatre équipages ont décidé de partir les derniers, pour que la piste soit libre, pour ne pas perdre un rallye parce qu’un concurrent était difficile à doubler ou s’était mis en travers.

J’ai discuté deux heures avec les trois équipages belges, qui s’entendent à merveille, avant ces derniers cinq tours.

Van Dalen me disait qu’avec quatre points d’avance, il ne pouvait pas donner de moyenne excitante mais devait se contenter de tours de petit vieux…

 

DEFLANDRE EN ACTION

 

Deflandre lui, me disait qu’il aurait aimé rapporter un podium à son ami Sorel qui lui avait prêté la voiture.

Mais me dit-il, pas une chance, je ne vais pas reprendre autant de points sur cinq tours…

Premier coup de tonnerre, Serge Garosi, qui a été sacré Champion de France des rallyes sur terre … en 1968, a gardé un sacré coup de volant et surtout il sait gérer à la perfection un tableau de marche sur un circuit!

Et puis ce rallye il le veut, il a dit dès le début qu’il voulait… le gagner.

Et c’est là, à portée de main, il termine son cinquième tour et c’est la surprise, Van Dalen a perdu ses quatre points d’avance et même un peu plus…

Les deux autres pilotes Belges, ne le reprendront pas, il a gagné, c’est la deuxième fois en quinze ans qu’un équipage Français gagne ce rallye !

Mais l’heureux vainqueur ne le saura et ne l’apprendra qu’au retour à Villard de Lans, village de base du Rallye.

 

LIAISONS ENCHANTERESSES

 

Le Massif de la Meige, les Écrins, puis le Vercors sont un enchantement, le soleil et la neige ont plâtré les montagnes, autour du Col du Lautaret.

Il ya une autre superbe surprise, j’ai écrit le premier jour que Deflandre, multiple vainqueur de ce rallye au volant de sa Porsche, avait offert au propriétaire de la voiture, un Amazon rouge, Patrick Sorel, de la piloter au Neige et Glace.

Ceci parce que son fils Thomas Sorel, s’était tué sur la route il y a un an et que le père, qui courait avec son fils, n’avait plus le courage de reprendre un autre départ.

 

LE BONHEUR DE DEFLANDRE ET GULLY

 

Et à l’arrivée de son cinquième tour, Deflandre et son équipier Gully, qui ont fait cette dernière spéciale, en y mettant vraiment tout leur immense talent, apprennent qu’ils ont passé Dirk Van Rompuy au général et que la Volvo Amazon de leur ami Patrick Sorel, se retrouve sur le Podium !

Yves en avait les larmes aux yeux, et que dire du père, présent sur les lieux !

Des larmes de glace, à l’image de ces superbes stalactites, vus sur les rochers bordant la route, gelant ruisseaux et cascades…

 

 

Des larmes de bonheur, bien sûr !

Et des hourahs à l’arrivée à un Français qui parvient à battre les Belges sur leur spécialité nationale ! Rare, que dis-je rarissime…

Pour son retour dans les Alpes, après dix ans passés dans le Jura, le Neige et Glace ne pouvait rêver mieux.

En catégorie 4X4, victoire de Bernard Figuière (son équipier Pirotte est belge…) c’est donc un quasi doublé pour les pilotes tricolores.

Les Zaniroli voulaient remettre en marche la fabuleuse histoire de ce rallye né en 1953, ils y ont parfaitement réussi.

Chapeau !

 

LA DS D’ARLAUD-RIVIÈRE

 

Au fait, cette compétition spéciale sur circuit de glace a été nommée ‘GP. de Serre Chevalier’  – la patrie de Luc Alphand – et le vainqueur absolu de cette ultime journée de ce Neige et Glace 2018, est l’équipage Arlaud-Rivière, sur une DS Citroën 21, modèle datant de 1967, qui rappelle évidemment Bob Neyret, l’homme de Grenoble, qui venait autrefois, s’entraîner la nuit, sur ce plateau du Vercors, ce qui nous permet de saluer Bob au passage…

 

 

À l’arrivée, Patrick Zaniroli, confiait :

« Nous avons vécu une Édition 2018 tout à fait exceptionnelle. Le plateau sportif était magnifique et à voir les sourires chaque soir, ce nouveau tracé dans les Alpes a fait l’unanimité. De plus nous avons connu une lutte sportive de tous les instants avec un suspense terrible jusqu’au terme du rallye. Une victoire française, cela se fête! Mais bravo également à nos amis belges pour leur efficacité redoutable et leur bonne humeur permanente ! »

 

À ses côtés, l’heureux vainqueur, Serge Garosi, expliquait :

« Nous avions clairement affiché nos prétentions avant le départ. Nous étions-là pour la victoire face à la colonie belge qui fait office de référence dans la discipline et encore plus, ici sur ce Rallye Neige et Glace. En arrivant sur le podium, je n’en ai pas cru mes oreilles lorsque l’on nous a annoncé comme vainqueurs. Cela s’est joué sur des détails. Mais quel bonheur ! De plus j’ai eu des adversaires redoutables… qui sont devenus des amis. Vraiment très sympa… »

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Richard BORD

Résultats sur
http://jbtimeconcept.be/live/ng2018/#!/overall/104

 

Neige et glace Rallyes Historiques

About Author

gilles