MOTOGP 2018 À SEPANG : DOUBLÉ YAMAHA, DIX PILOTES SUR UNE DEMI-SECONDE !

VIÑALES ET ROSSI, LA VIE EN BLEU

Évidemment, on se souviendra que ce deuxième jour des essais officiels de Sepang a repeint le MotoGP en horizon bleu , Viñales et Rossi prennent tout, Zarco six, les tifosi, aficionados et fans vont pouvoir fredonner… « C’est une maison bleue »…

Bon, 35 millièmes entre les deux premiers, Viñales et Rossi, ça ne dit pas grand-chose, sauf qu’en mode qualif Viñales est meilleur, ce que l’on sait depuis longtemps, Rossi qui dit d’ailleurs être fatigué par la chaleur et qu’il souffre beaucoup de sa jambe droite fracturée en deux endroits et vraiment réparée très vite en ne loupant qu’un seul GP en 2017.

En plus, on roule beaucoup sur du matos qui ressemble à celui de 2016, Rossi s’en sortant avec une jolie pirouette, cela explique dit-il que nous ayons été si forts… en 2016 !

Bon, en principe ce sont les nouvelles meules qui sont censées marcher mieux avec plus de confort, donc se garder de toute « Ola » pour les héros !

LORENZO HEUREUX MAIS NE VEUT PAS LE MONTRER

Bon, Lorenzo fait un magnifique quatrième temps, il est évident qu’il a la banane, il est tout proche des deux Yamaha mais on lui décerne quand même le prix du meilleur faux c… de la journée…

« Je pense qu’il nous reste une marge de progression. Lorsque nous aurons tiré les choses au clair, je crois que nous pourrons pleinement tirer profit de tout le potentiel de la nouvelle Desmosedici, lequel s’avère très élevé. Jusqu’à présent, nous ne nous sommes pas concentrés sur les temps. Peut-être que mardi nous aurons l’opportunité d’aller chercher un chrono. Mais même si je réalisais le meilleur temps, ce ne serait pas si important. La clé est d’être rapide et constant avec les pneus usés. Nous devons être rapides sans souffrir. Notre nouvelle moto est bien meilleure que celle d’avant. Plus important encore, à mon avis, le potentiel est plus élevé. »

Oui, on sent tellement le mec qui a souffert le martyre en 2017 et qui sort en hurlant « même pas mal »

Tu penses qu’il s’en fout du meilleur temps !

Et on imagine la même chose dans la tête de Miller, onze millièmes de seconde derrière Lorenzo sur une Ducati Pramac vieille d’un an !

Tout ça relativise terriblement les choses !

HAPPY CRUTCHLOW!

Côté banane, Crutchlow devait en avoir une jolie aussi, meilleur Honda (il a la même moto que Marquez et Pedrosa), troisième temps à 88 millièmes de Viñales, « Britannia rules the waves »…

Bon, à partir de Marquez on est toujours dans des temps super canons, mais quand même à trois dixièmes des Yamaha Factory et 28 millièmes derrière Zarco…

Là, le discours est plus angoissé, d’autant plus que dans les cinq dernières minutes, Marquez s’est mis au tas sérieux en voulant jouer comme les autres en mode qualifs… (Pilote OK)

AÉRODYNAMIQUE HONDA FACTORY, LES PILOTES N’AIMENT PAS

Alors, comme en plus Pedrosa est à dache, Marquez lâche que le moteur 2018 qu’il trouvait très bien la veille sera finalement un plus sur peu de circuits.

En plus l’aérodynamique très particulière proposée par l’usine a déplu aux deux pilotes factory

Trop lourd à gérer physiquement…

Bon, finalement, si l’on ajoute que le circuit n’était pas sec le matin et que la pluie est retombée tout de suite après la chute de Marquez,  dix pilotes sur une demi seconde empêche qui que ce soit d’être devin, à moins d’être de mauvaise foi !

Il est vrai que c’est seulement le deuxième jour de guerre de l’année mais il ya quelques pistes intéressantes, surtout si elles sont confirmées ce mardi, dernier jour des essais officiels.

Dans les pistes susdites, il y a évidement Zarco, sixième temps alors qu’il y a sept motos d’usine en piste, il va encore énerver le garçon…

ZARCO ENVOIE DU GROS LOURD…

Alors ?

Demain est un autre jour, plus banal comme conclusion tu peux pas mais s’il m’arrive d’être de mauvaise foi je n’ai pas encore étudié pour faire devin…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Moto GP

Résultats deuxième jour
Essais officiels Moto GP Sepang 2018

http://www.motogp.com/fr/TestResults/MotoGP+Sepang+Test+2018

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles