MOTOGP 2018 EN ESSAIS À SEPANG, JOUR UN POUR PEDROSA DEVANT LES FACTORY DUCATI.

 

 

ON A ÉVIDEMMENT EU DROIT À LA PLUIE EN DÉBUT DE SESSION

Début ce dimanche des tous premiers essais ‘officiels’ de la Saison 2018, des pilotes de Moto GP, sur la piste du Circuit de Sepang, en Malaisie.

Résultat logique, Dani Pedrosa est le détenteur du meilleur temps sur cette piste, mais c’est quand même bon signe pour Honda !

Bien entendu, mais l’ancien Champion du Monde Casey Stoner qui était là quelques jours avant pour les essais libres, avait dit que c’était une connerie de faire des tests ici, c’est donc comme annoncé, la pluie qui a accueilli les pilotes du Moto GP ce dimanche, du coup la piste a mis comme toujours ici un temps dingue avant de sécher, et si quelques pilotes en ont profité pour tester les pneus pluie (Zarco, Hernandez de chez Tech3), il a fallu attendre 14 heures pour que la meute se décide à aller rouler !

Une demi journée perdue sur trois autorisées, c’est déjà beaucoup pour des gens qui ont autant de travail…

Ce qui nous a quand même permis d’apprendre que notre pilote Français Sylvain Guintoli, est officiellement pilote de développement de la Suzuki, et il y a du taf !

 

GUINTOLI TESTE LE CARÉNAGE BEC DE CANARD DE LA SUZUKI

 

Une fois soleil et piste en place, Pedrosa, Marquez, Viñales, Rossi, un peu plus tard Dovizioso ont joué meilleur temps, puis Zarco a bien amélioré, deuxième chrono à égalité parfaite avec Viñales, au millième de seconde près !

Rossi qui en veut, à deux reprises il a claqué le meilleur temps, il reste une heure d’essais, cela se termine à onze heures «french time».

 

ROSSI ET SON MAGNIFIQUE CASQUE D’HIVER

 

Lorenzo a navigué entre cinquième et treizième temps, lui cherche…

Hernandez a fait illusion sous la pluie, d’ailleurs tous les pilotes n’ont pas roulé, une fois la piste sèche, il s’est retrouvé fond de tableau.

À noter, à une heure de la fin, un Tito Rabat (Avintia Ducati) qui est sixième temps, il n’a d’ailleurs pas arrêté de limer le bitume, il est le plus gros rouleur avec Viñales…

 

À CRUTCHLOW LA PREMIÈRE CHUTE

 

Crutchlow avait démarré la journée en fanfare, puis il a détruit une moto, à 45 minutes du bout, le voilà remonté comme une pendule, un Crutch’ énervé c’est très impressionnant, et décroche le deuxième temps derrière Rossi, il est alors meilleur Honda, ce qui est possible, il a la même moto que Marquez et Pedrosa.

Si Yamaha se décidait à faire la même chose pour Zarco en 2019, en attendant que Rossi libère la place, ce serait une bonne idée, bon ils ont du y penser…

À noter à quarante minutes de la fin, le sixième temps de l’Aprilia d’Alex Espargaro, le boss Albesiano avait annoncé une bombe, ça en a l’air…

Le circuit a été quasiment silencieux pendant deux heures, et soudain le bruit monte, un tonnerre.

Cela dit, tout le monde ne va pas jouer le même jeu.

 

MARQUEZ ENCORE UN PEU FLOU

 

Pedrosa et Dovizioso vont jouer le coup tout du long, Lorenzo quasiment à deux minutes de la fin, Miller et Petrucci vont mettre du lourd dans la dernière demi heure, Marquez et les Yamaha feront seulement du réglage, ne jouant pas du tout façon «qualifs» dans les dernières minutes comme Lorenzo que l’on a vu toute la journée en milieu de classement et qui a sorti le grand jeu juste avant les damiers.

 

ZARCO ROULE BIEN MAIS NE CHERCHE PAS LE CHRONO QUI TUE EN FIN DE JOURNÉE

 

Bref, on a une idée de ce que valent les motos, il n’y a pas de lézard sur aucune des grandes marques.

Pedrosa qui va vite à Sepang ce n’est pas vraiment une surprise.

Alors il y a quand même quelques inattendus.

 

 

Nakagami par exemple, nouvelle recrue de LCR, est le meilleur rookie, on imaginait Morbidelli mais bon…

Petrucci et Miller ont fait fort vers la fin, Petrux joue une place en team factory en fin d’année, il a intérêt à mettre gaz mais pour l’instant, Dovi et Lorenzo sont devant.

Miller est un garçon en colère contre Honda et contre le monde entier en fait, sa Pramac marche bien, il en veut, bon résultat donc.

Pas de surprise hélas pour Hernandez, le coéquipier de Zarco, fond de classement.

Bon, journée assez peu active, on n’a pas vraiment roulé comme des fous, à part Viñales et Rabat, et puis on a eu de la pluie jusqu’à 14 heures ‘ local time, ça ne porte pas à limer le bitume…

Mais on aura vu au cours de la journée toutes nos stars aller vite, à part Lorenzo qui est sorti pour faire un temps missile à la fin, ce qui est prometteur pour la suite…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Moto GP

RÉSULTAT DES ESSAIS DE LA PREMIÈRE JOURNÉE À SEPANG 

http://www.motogp.com/fr/TestResults/MotoGP+Sepang+Test+2018

 

 

 

MotoGP Sport

About Author

gilles