MOTOGP 2018 SUZUKI FAIT ROULER (AUSSI) SES CHAMPIONS À SEPANG.

MICHAEL DUNLOP, 15 FOIS VAINQUEUR DU TT

On sait que les essais de Sepang commencent mercredi, avec des pilotes de test, les titulaires n’auront droit aux tours de manège que les 28, 29 et 30 janvier.

Donc on verra Stoner sur la Ducati, Kallio sur la KTM, et chez Suzuki on a décidé de donner le grand frisson du MotoGP aux Champions de la Marque 2017.

À commencer par Michael Dunlop, vainqueur du TT de l’Île de Man et spécialiste des courses sur routes, il est d’Ulster, il est le neveu de Joey Dunlop, recordman absolu de la course la plus folle au monde avec 26 victoires.

Michael a gagné pour la quinzième fois en juin 2017…

Avec le record absolu de vitesse sur ce circuit.

Il est évident qu’il va être passionnant de savoir ce que le plus pur des motards de route pense de la plus évoluée des motos de course sur circuit !

 

TONI ELIAS,CHAMPION SBK US

Il y aura aussi Toni Elias, qui a déjà roulé en MotoGP mais l’a quitté faute de résultats, et qui est le brillant vainqueur du SBK américain en 2017, un point devant son coéquipier Roger Hayden, le frère de Nick.

Enfin on verra aussi en selle le champion australien de SBK, Josh Waters, qui, comme Dunlop, n’a jamais mis les fesses sur une moto de GP.

JOSH WATERS,CHAMPION SBK AUSTRALIE

Et bien sûr, le testeur officiel de Suzuki MotoGP sera du voyage, il s’agit de notre Sylvain Guintoli national, Champion du Monde WSBK, qui a couru ensuite en SBK en Grande Bretagne mais il avait envie de MotoGP, le voilà développeur d’une des motos qui justement a le plus de possibilités de mises au point, puisque sa mauvaise saison 2017 lui permet de retrouver tous les privilèges dits de concession.

En particulier le développement du moteur qui est interdit chez les grands du plateau.

 

SYLVAIN GUINTOLI

Il est clair que les non initiés au MotoGP sont plus ici à titre de bonus pour cause de victoire ailleurs que de réelles facultés de développement.

Il est évident aussi que c’est une suoer idée de la part de Suzuki car ces pilotes, qui sont de toutes façon des motards hors normes, Dunlop a ainsi gagné au TT de Man à 215 km/h de moyenne sur une route à deux voies bordée d’arbres, de fossés, de murs de maisons, c’est un mec dont l’avis compt évidemment.

 

 

Et puis ça créée des liens avec la maison Suzuki, justement on se disait il y a peu que Dunlop pensait rouler BMW en 2018, c’est une jolie façon de l’accrocher à la famille…

Voilà messieurs, à vous Sepang, le seul qui s’en foute complètement, mais alors complètement de la pluie c’est Dunlop, dans les courses sur route de l’Île de Man, en Ulster, le soleil c’est une vraie rareté…

En revanche il va avoir chaud, en ce moment, à Sepang il pleut tous les jours et les températures montent à 32 degrés !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
MOTOGP/SUZUKI RACING      

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis