‘EYES LIGHTS’ : L’AFFICHAGE TÊTE HAUTE EXISTE À MOTO ET C’EST FRANÇAIS !

 

« Les yeux sur la route les mains sur le guidon », Ah que voilà un slogan très bien vu!

 

L’affichage tête haute, au départ, a été créé pour les visières des chasseurs de l’Armée de l’Air, dans le très haut de gamme. Ceci permettant aux pilotes de lire les infos de vol sans baisser les yeux, à travers leur visière en quelque sorte.

Le procédé existe aussi sur les casques de pilotes d’hélicoptères de combat, il a été testé sur Airbus et est en option (1500€) sur certaines automobiles.

En anglais, on l’appelle HUD (Head Up Display).

Alors la moto?

Romain Duflot, un des créateurs de l’entreprise Eyes Lights à Labège, près de Toulouse, fils de pilote et aviateur lui-même, en a eu l’idée le jour où il a passé son permis moto, où il fallait faire un slalom en gardant une vitesse de 40 km/h et se demandant comment regarder en même temps le compteur et les quilles…

 

 

Le système est simple, il permet de faire apparaître devant l’œil droit, par l’intermédiaire d’un prisme, toutes les infos imaginables, le GPS bien sûr, l’anti radar, les limitations de vitesse…

Il fait aussi de l’audio et vous permet de parler au téléphone, d’écouter votre musique préférée quand vous roulez et truc génial, il est équipé d’une commande vocale, donc on dit « Hôtel de la Gare à Uzès », il calcule et vous indique le chemin, Idem avec le « 12 rue Grange Batelière » à Paris, endroit que je ne connais pas au demeurant mais qui est dans un coin de Paris difficile en circulation, plein de sens uniques en plus…

Le système Eyes Lights Il est en trois parties, dont un boîtier qui s’installe sur le côté du casque, qui est étanche s’il pleut. Il peut être monté sur tous les types de casques, que ce soit un intégral, un modulable, un jet.

Il s’installe en 5 minutes et est insensible à la pluie et à la buée, il est compatible avec une visière solaire.

LES DEUX BOÎTIERS À METTRE EN PLACE SUR LE CASQUE

 

Sa batterie, rechargeable, dure huit heures. La totalité du système pèse 100 grammes. Comme l’objet est en perpétuel développement, les mises à jour se font gratuitement sur ordinateur.

Bon, il coûte des ronds, 649€, cela comprend absolument tout, il est évidemment connectable à votre smartphone.

On me dit que c’est totalement fait en France et je trouve ça bien, que des jeunes issus de l’Institut des Arts et Métiers, se lancent dans une belle aventure au lieu d’aller bêtement signer chez Google.

Il est disponible en France, en Belgique, en Italie, en Espagne.

Il s’achète uniquement sur le site www.eye-lights.com

Voilà, vous êtes aussi privilégiés que les pilotes de …Rafale!

Quant au pognon, calculez juste ce que coûte un accident du au fait que l’on baisse les yeux sur les compteurs (genre périf à Paris) ou que l’on roule et que l’on ne pense pas tout le temps à regarder coyotte et bam, c’est à ce moment là que « La rousse* » est dans le coin.

« La rousse » est un terme d’argot parisien, qui signifie les lardus, les archers, la volaille, les flics quoi…

J’ajoute que le nombre de mecs qui pilent sur la route ou à Paris, parce qu’ils viennent de s’apercevoir qu’il faut tourner là ou là, au risque de se faire monter dessus par un quarante tonnes, là encore le système me semble largement utile et vite payé…

Un seul défaut ce sont bien des jeunes diplômés, impossible de les joindre au téléphone, tout se fait par mail, je déteste ces relations virtuelles mais c’est sans doute ce nouveau monde que l’on s’envoie à la figure à chaque génération…


Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Constructeur     

     

Moto Moto Divers

About Author

jeanlouis