HUGHES REVIENT EN GP3, AVEC ART GRAND PRIX.

 

 

La grille du GP3 est encore largement incomplète.
ART Grand Prix, l’équipe invaincue depuis 2015, a presque attribué tous ses baquets.
Ceci expliquant sans doute cela.
Après Nikita Mazepin et Callum Ilott, Jake Hughes devient le troisième pilote pour 2018. Au passage, il effectue son retour en GP3.

Jake Hughes a connu un parcours tortueux, après quelques épreuves en FR BARC et en VdeV monoplace, il se lançait en F4 BRDC (l’actuel British F3), en 2013 et il ouvrit le palmarès de la discipline. Il passa ensuite en FR 2.0, manquant de peu le titre, en 2015, en FR ALPS, face à son équipier Jack Aitken. En 2016, il se lança en GP3, décrochant 4 podiums, dont 2 victoires. En fin de saison, il apparu en F3, afin de disputer le Gd. Prix de Macao. En 2017, faute de GP3, il passa en F3, ce qui était une régression. Le bilan était mitigé. À mi-saison, Joel Eriksson et Callum Ilott, alors 3e et 4e, connaissaient un passage à vide. Hughes enchaîna les podiums et il pouvait viser le bronze final… Puis il passa complètement à côté de sa fin de saison, terminant donc 5e.
Hughes poursuit donc cette tradition de pilotes Britanniques (tels Jack Harvey ou Alex Lynn) qui sont relativement talentueux, mais qui n’arrivent pas à se transcender dans les moments cruciaux. Du coup, ils restent le « deuxième ou le troisième meilleur britannique » de leur génération.

Pour 2018, Hughes retourne en GP3. Il va faire équipe avec d’anciens camarades de F3, Nikita Mazepin et Callum Ilott. À 24 ans, le temps commence à être compté. Avec ART Grand Prix, il est armé pour le titre. Charge à lui d’enfin être au rendez-vous…

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
GP3

Copyright : GP3

GP3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE