FORMULE e : L’ePRIX DE PARIS MENACÉ ?

 

 

Du Rififi en Formule e ?
Après l’annulation de Montréal et les menaces sur Zürich,
c’est désormais l’ePrix de Paris qui est dans la ligne de mire !

 

Malheureusement, les protestations ne concernent pas les banderoles qui ceinturent le circuit et empêchent aux spectateurs de voir la course. Le groupe écologiste s’est toujours plaint de l’asphalte posé sur les zones de pavés, fourni par Colas et retiré après l’épreuve.

Une manœuvre pas très écologique !

David Belliard, Président du Groupe, exige davantage de clarté sur le coût et le bilan carbone de l’ePrix. Sur ce dernier point, il met en doute le bilan de la Mairie de Paris, à cause de l’asphalte sus-cité. Les considération électorales, avec les Municipales de 2020 dans le viseur, ne sont pas à exclure.

Pour l’instant, il ne semble pas y avoir de protestations au niveau d’association de riverains mais il est vrai que l’ePrix ne traverse pas de zones d’habitations ou de commerces….

Néanmoins, ce que l’on constate, c’est que les ePrix ont du mal à s’ancrer dans les villes,
de manière pérenne.
Or, c’est une des clefs du développement de la Formule e.

Depuis le lancement de la série il y a trois ans, plusieurs grandes métropoles se sont retirées du Calendrier (Pékin, Putrajaya, Los Angeles, Miami, Rio de Janeiro, Londres, Monaco)

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
BERNARD BAKALIAN et ANTOINE GRENAPIN

 

Jean Todt et la Maire Anne Hidalgo. Copyright : ANTOINE GRENAPIN

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE