‘INDYCAR’: CHAVES À TEMPS PLEIN AVEC HARDING.

 

 

L’Équipe Harding va changer de dimension en 2018.
Après avoir renforcé son équipe dirigeante, elle compte disputer cette fois-ci une saiso complète.
Gabby Chaves, son pilote 2017, reste de la partie.

Harding est un rare cas d’écurie d’Indycar créée ex nihilo (Juncos et Carlin étant basés sur tout ou partie de structures disparues.) Mike Harding, dirigeant d’une entreprise de BTP, s’est néanmoins entouré d’emblée de Dennis Reinbold (qui reste pour autant patron de l’écurie Dreyer & Reinbold.) L’équipe a effectué ses débuts lors des 500 miles d’Indianapolis 2017, puis elle s’est rendu dans le Texas et à Pocono. Son unique pilote, Gabby Chaves, terminant 5e dans le Texas.
À l’automne, Harding s’est offert les services de Brian Barnhart, directeur sportif de l’Indycar. Un geste perçu comme une volonté de lobbying, par les autres équipes de la discipline. Par ailleurs, Al Unser Jr. fut intronisé comme consultant. Des derniers temps, le double-champion d’Indycar était devenu un paria dans les paddocks, à cause de soucis récurrents d’addiction, source d’ennuis avec la justice.

Gabby Chaves est un « ex-futur » de l’Indycar. Le pilote Colombien avait débuté en Formule BMW USA avec Eurointernational, en 2009. Il a ensuite suivi l’équipe en F3 Italienne. Il s’est même essayé au GP3, en 2011. En 2012, il a retraversé l’Atlantique. Alors largement méconnu, il collectionna les podiums en Pro Mazda et termina 2e, derrière Jack Hawksworth, mais devant les favoris Sage Karam et Connor de Philippi. En 2013, il passa à l’Indy Lights, se battant jusqu’au bout pour le titre avec Karam, qui eu finalement le dernier mot.
En 2015, il débuta en Indycar avec une écurie Bryan Herta en pleine tourmente. Il obtint deux modestes top 10. L’année suivante, il effectua un programme incomplet avec Dale Coyne, où il joua les voitures-balais. Avec Harding et cette 5e place dans le Texas, Chaves se rappela au bon souvenir de tous.
Désormais, il espère confirmer en 2018 et voir sa cote encore grimper.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
HARDING

Copyright : HARDING

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE