ALBERTO PUIG DEVIENT TEAM MANAGER DU ‘HRC HONDA’ EN MOTOGP.

 

DEUX PHOTOS ET UN SOURIRE GENRE COINCÉ

 

On se souvient du départ assez rapide, le mot est bien trop tendre, de Livio Suppo, team manager du HRDC en MotoGP, renvoyé à ses foyers à la fin de la saison dernière, pour des tas de raisons, dont une évidente, l’ambiance dans le stand n’était franchement pas des meilleures!

Et les résultats de début d’année 2017 étaient désastreux.

Le HRC a donc nommé à nouveau un Européen à ce poste, il ya quand même un grand directeur Japonais du HRC, Tetsuhiro Kuwata, mais le boss opérationnel est bien désormais Alberto Puig.

Il faut dire que l’ancien pilote, connu pour sourire quand il perd un os, était dans les tuyaux depuis longtemps, les Japonais sont gens très méthodiques dans leurs recrutements, ils ne le font pas par « sympathie »  mais au vu des résultats de leurs employés de haut niveau.

Et Puig était déjà consultant du HRC, comme directeur de l’Asia Talent Cup  et de la British Talent Cup, où bien entendu, on a suivi ses capacités de manager.

Il a aussi été pendant des années aux côtés de Dani Pedrosa mais en 2013, les deux hommes se sont séparés, c’est d’ailleurs à ce moment-là, que Puig est parti s’occuper des jeunes talents.

Autrement dit, cette arrivée ne fait pas forcément plaisir à un certain … Pedrosa pilote HRC, qui peut aussi interpréter ce recrutement comme un désaveu… de ses piètres performances récentes!!!

Bref, ambiance pas garantie…au sein du Team Honda Repsol HRC

Alberto Puig sera aux commandes du HRC dès les essais de Sepang en Malaisie, qui auront lieu fin janvier, du 28 au 30, avec lui il y aura un manager technique, pour la partie ingénierie, et là, c’est un Japonais, Yokohama.

Alberto Puig, est depuis 25 ans attaché à Honda, d’abord comme pilote puis comme team -manager dans les petites cylindrées, puis avec Dani Pedrosa, puis à la recherche des jeunes talents.

Nomination très logique donc, même si le mec est moyennement marrant, ce qu’on lui demande,, c’est que ça marche.

On rappelle aussi qu’il est Espagnol et que comme Pedrosa, le stand de Marquez l’est aussi!

Bref, vu que la crainte maximale de Honda est que Marquez se barre fin 2018, il ya peut-être aussi un peu de politique dans cette nomination…

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS :
MOTOGP ET HONDA 

 

 

 

Evenements Moto MotoGP Personnalités Sport

About Author

jeanlouis