NOUVEAU TRIPLÉ DES PEUGEOT 3008DR MAXI QUI DOMINENT LE DAKAR 2018.

 

 

 

 

 

Le Team PEUGEOT Total a connu une très bonne journée ce mardi 9 janvier 2018, lors de cette spectaculaire étape de dunes, malgré un bémol de taille.

Si les duos Loeb-Elena, Sainz-Cruz et Peterhansel-Cottret, ont signé un nouveau et superbe triplé pour les 3008 DKR, après s’être livrés à une intense bataille tout au long des 330 km de cette sublime boucle Péruvienne, l’autre équipage, celui des oubles vainqueurs du Silk Way, la paire Despres-Castera a, en revanche, perdu beaucoup de temps après… avoir arraché une roue sur un rocher !

Référence aux origines du Dakar, dont l’arrivée était donnée sur une plage, cette 4ème étape a exceptionnellement amené les concurrents à prendre un départ en ligne avec quatre voitures de front.

Trois des PEUGEOT 3008DKR Maxi, faisaient partie de la première vague et le duo Peterhansel-Cottret, a réussi à prendre le meilleur envol.

C’est alors qu’a commencé un duel à distance avec le tandem Loeb-Elena…

Les tenants du titre ont pointé en tête aux waypoints 2 (km 69) et 6 (km213) mais ont perdu un peu de temps en cherchant le dernier.

Ils terminent finalement 3èmes de l’étape et conservent la tête du classement général provisoire avec une avance passant de 3 à 7 minutes!

 

DAKAR 2018 – 3008 DKR PEUGEOT de LOEB et ELENA

 

Alors que cette quatrième étape, traversait l’un des plus longs secteurs sablonneux jamais empruntés en Amérique du Sud, l’équipage Loeb-Elena, a démontré son brio sur un tel terrain.

Bien que confronté à trois voitures à 4 roues motrices lors du départ, la PEUGEOT 3008DKR Maxi N°306, a réussi le meilleur départ de son groupe et le duo franco-monégasque a, dès lors, réalisé une étape proche du sans-faute, qui lui vaut sa 1ère victoire d’étape sur le Dakar 2018. Et cela permet à la paire Loeb-Elena, de remonter à la seconde place au classement général provisoire.

 

DAKAR 2018 – Le 3008 DKR de Carlos SAINZ

 

Malgré un début d’étape difficile (séance de  » jardinage  » puis crevaison), l’association Sainz-Cruz, a réalisé une superbe fin d’étape, qui lui permet de signer le deuxième chrono du jour et de pointer troisième au classement général provisoire, dont le Team PEUGEOT Total occupe ce mardi soir 9 janvier, les trois premières places.

 

DAKAR 2018 Le 3008 DKR PEUGEOT de DESPREZ CASTERA avant leur rencontre face à une grosse pierre.

 

Leader du classement général à l’issue de la seconde étape, l’équipage Cyril Desprez-David Castera, avait réalisé un beau début d’étape. Il occupait la 3ème position lorsque la PEUGEOT 3008DKR Maxi, a, alors tapé une grosse pierre sur le côté droit, au kilomètre 180.

L’arrière de la voiture était trop endommagé pour qu’ils puissent rallier l’arrivée par leurs propres moyens. Le Team PEUGEOT Total fait actuellement  tout son possible pour permettre à la voiture N°308 de rentrer au bivouac pour poursuivre la course ce mercredi, malgré naturellement d’inévitables importantes pénalités!!!

DAKAR 2018 Le 3008 DKR de SEB LOEB.

EN DIRECT DU BIVOUAC… PEUGEOT

 

Sébastien Loeb (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°306) : 1er de l’étape / 2ème au Général

« La spéciale était sympa, mais compliquée avec des grosses portions de dunes et des endroits très difficiles à franchir. Certains concurrents vont y passer de longues heures ! Nous sommes passés à travers les pièges. Les chronos des trois PEUGEOT 3008DRK Maxi sont très serrés malgré la longueur de la spéciale. Pendant le départ sur la plage, je me suis dit qu’il ne fallait pas entrer sur les pistes en étant derrière les autres pour éviter la poussière. L’objectif était d’être devant. Le démarrage n’a pas été facile avec notre deux roues motrices et le sable mou mais nous avons néanmoins réussi à prendre le meilleur départ. Nous devrons ouvrir la route demain. L’objectif sera de ne pas faire fausse route et de suivre les copains, le cas échéant. »

 

Carlos Sainz (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°303): 2ème de l’étape / 3ème au Général

« C’est la première fois que je prends un départ en ligne en rallye-raid. C’était une expérience très intéressante ! La journée a été difficile. Nous nous sommes plantés dans une dune dès le début de la spéciale. Nous avons ensuite crevé après être revenus sur les leaders. C’est une très bonne opération au classement général. Le bilan est très positif. »

 

Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°300): 3ème de l’étape / 1er au Général

« Les départs en ligne sont toujours très stressants. Finalement, cela ne s’est pas mal passé pour nous puisque nous avons doublé rapidement les autres concurrents et avons fait toute la ligne droite en tête sur la plage. C’est plus simple de rouler dans ces conditions avec une bonne pression des pneus et le moteur performant de la 3008DKR Maxi. Nous avons franchi le premier canyon en tête, ce sont donc les autres concurrents qui ont dû avoir la poussière. Notre début de spéciale était très bon, jusqu’à ce que nous déjantions lors d’un glissement dans un dévers dans les dunes. Nous avons eu un doute sur un waypoint qui nous a fait ensuite perdre quelques secondes. La spéciale n’est pas parfaite, mais le résultat est là. Je suis déçu pour mes amis Cyril et David. Nous sommes trois pilotes Peugeot en tête du classement général, c’est de bonne augure pour la suite »

 

Cyril Despres (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°308) : Arrêté au km 180

« Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. Nous sommes pourtant arrivés doucement. On roule sur une pierre, on la soulève et elle vient taper l’arrière droit de la voiture. Elle nous a tout arraché. Nous attendons le camion d’assistance et allons réparer dans la nuit. Nous sommes extrêmement déçus. »

 

 

DAKAR 2018 Le 3008 DKR de Stéphane PETERHANSEL.

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Sébastien Loeb et Daniel Elena, neuf fois Champions du Monde des Rallyes, ont tous deux débuté leur carrière sur une Peugeot. Sébastien Loeb a en effet disputé son tout premier rallye en 1997 au volant d’une Peugeot 106 Rallye, avec laquelle il a disputé le Volant Peugeot, la formule promotion de la marque. Daniel Elena a, lui aussi, commencé son parcours en sport automobile en tant que pilote au volant d’une Peugeot 106 Rallye au ‘Rallye de Monte Carlo’, en 1997.

 

DAKAR-2018-Le-TOYOTA-de-TEN-BRINKE

LES TOYOTA À LA PEINE…

 

Une journée de pure survie…

C’est en ces termes que les concurrents décrivaient cette quatrième étape tracée en forme de boucle autour de San Juan De Marcona, dont le départ était donné depuis la plage.

En raison de pistes particulièrement caillouteuses sur le début, puis de dunes abordées dans le sens inverse du vent, sur le versant où elles sont les plus escarpées par la suite. Les Toyota Hilux du Toyota Gazoo Racing allaient hélas en faire les frais, connaissant d’abord des crevaisons, avant de s’ensabler tour à tour.

C’est au final le Néerlandais Bernhard Ten Brinke et son navigateur Français Michel Perin, qui s’en sortaient le mieux car les deux hommes terminaient à une huitième place qui leur permet d’intégrer le top cinq au classement général.

Vainqueurs hier lundi avec panache de leur deuxième étape sur cette 40éme édition, Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel, concédaient eux en revanche …54’21’’ et rétrogradaient au quatrième rang provisoire.

Nasser Al Attiyah qui expliquait :

 « C’était une très mauvaise journée pour nous. On est à l’arrivée, mais on a concédé énormément de temps. On a d’abord connu deux crevaisons, sur un terrain que l’on pensait moins caillouteux. On a ensuite attaqué pour rattraper le temps perdu, mais on s’est alors enlisés deux fois. C’est là que nous avons tout perdu. À nous de faire une belle spéciale demain, car il va se passer encore beaucoup de choses. »

 

DAKAR-2018-Le-TOYOTA-de-Nasser-AL-ATTIYAH

 

C’était pire pour la paire Sud-Africaine composée de Giniel De Villiers et Dirk Von Zitzewitz, qui lâchait plus d’une heure !

Particulièrement expérimentés, les équipages officiels du team savent néanmoins combien la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain, et la route encore très longue jusqu’à Cordoba.

Toujours placés à l’affut, ils sont bien décidés à remonter.

Avec la nécessité pour les vainqueurs du jour de faire la trace demain, sur la route menant à Arequipa (267 km de spéciale), beaucoup de rebondissements peuvent encore survenir.

D’autant qu’ils ne pourront pas compter sur l’aide des motos, et que les dunes au programme sont réputées pour être encore plus meubles…

DAKAR 2018 Le 3008 DKR de Stéphane PETERHANSEL.

PROCHAINE ÉTAPE

 

ÉTAPE 5 (MERCREDI 10 JANVIER) : SAN JUAN DE MARCONA > AREQUIPA. 932 KM DONT 267 KM DE SPÉCIALE

La plus longue étape du rallye (plus de 900 km) présente une spécificité car elle est composée de deux spéciales en parallèle. Les voitures emprunteront d’abord le secteur B (67 km) puis prendront le relais des motos dans le secteur A (200 km).

Cette étape sera sûrement le plus grand défi de cette première semaine. Les concurrents évolueront pour la première fois dans les dunes mythiques de Tanaca où ils devront notamment affronter des montagnes de dunes, sur une trentaine de kilomètres.

La liaison qui les ramènera vers Arequipa sera la  longue du rallye (508 km)

 

François LEROUX

Photos :
PEUGEOT – DPPI – RED BULL

CLASSEMENT DE LA QUATRIÈME ÉTAPE

 

  1. Sébastien Loeb (FRA) / Daniel Elena (MCO), PEUGEOT 3008DKR Maxi, en 3h57’53s
  2. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), PEUGEOT 3008 DKR Maxi, à 1’35s
  3. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, à 3’16s
  4. Eugenio Amos (ITA) / Sébastien Delaunay (FRA), Buggy 2 WD Ford, à 35’36s
  5. Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier Panseri (FRA), Peugeot 3008DKR Maxi, à 40’29s
  6. Lucio Alvarez (ARG) / Robert Howie (AF Sud), Toyota 4WD, à 41’05s
  7. Bernhard Ten Brinke (Holl) / Michel Perin (FRA), Toyota 4WD, à 42’22s
  8. Yazeed Al-Rajhi (SAU) / Timo Gottschalk (All), Mini 2WD, à 43’05s
  9. Martin Prokop (Tchéquie) / Jan Tomanek (Tchéquie), Ford 4WD, à 47’04s
  10. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4WD, à 54’21s

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE APRÈS LA QUATRIÈME ETAPE

 

  1. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, en 10h36’07s
  2. Sébastien Loeb (FRA) / Daniel Elena (MCO), PEUGEOT 3008DKR Maxi, à 6’55s
  3. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), PEUGEOT 3008 DKR Maxi, à 13’06s
  4. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4WD, à 58’48s
  5. Bernhard Ten Brinke (Hol) / Michel Perin (FRA), Toyota 4WD, à 1h10’24s
  6. Eugenio Amos (ITA) / Sébastien Delaunay (FRA), Buggy Ford 2WD, à 1h19’49s
  7. Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier Panseri (FRA), Peugeot 3008DKR Maxi, à 1h21’09s
  8. Giniel de Villiers (AF Sud) / Dirk von Zitzewitz (AF Sud), Toyota 4WD, à 1h21’47s
  9. Martin Prokop (Tchéquie) / Jan Tomanek (Tchéquie), Ford 4WD, à 1h22’44s
  10. Jakub Przygonski (POL) / Tom Colsoul (BEL), Mini 4WD, à 1h35’30s

 

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles