LA 18ème ‘TRAVERSÉE DE PARIS EN ANCIENNES’.

 

 

Des anciennes toujours bien vivantes ! 

 

C’est ce dimanche 7 janvier 2018 au petit matin que s’ébranlait la longue cohorte de véhicules anciens pour la – déjà – 18ème ,Traversée de Paris depuis l’Esplanade du Château de Vincennes.

Organisée par l’Association «Vincennes en anciennes» (1), la Traversée de Paris, est devenue au fil des ans, le rendez- vous incontournable des amoureux et passionnés de véhicules anciens.

Deux fois par an (au début de l’année et durant l’été), cet événement réunit plus de 700 véhicules de collection (voitures, motos, bus, utilitaires légers, vélomoteurs, vélos et même des… tracteurs !) de plus de 30 ans d’âge.

C’est le plus grand rassemblement d’anciennes de la Capitale.

 

TRAVERSÉE-de-PARIS-Janvier-2018

 

Depuis quelques années, toujours soucieuse de mettre en valeur le patrimoine roulant, «Vincennes en anciennes» détermine un thème pour chacune de ses traversées.

Et pour cette traversée hivernale millésime 2018, elle mettait à l’honneur les marques, Françaises ou étrangères, de voitures et de motos aujourd’hui disparues.

Des noms célèbres qui ont marqué l’histoire de la locomotion et qui aujourd’hui sont empreints de nostalgie :

AJS, Alvis, American LaFrance, Amilcar, De Dion Bouton, Delage, Delahaye, Dollar, Facel Vega, Gnome et Rhône, Motobécane, Pontiac, Rosengart, Simca, Studebaker, Terrot, Turcat-Mery, Le Zèbre, Zündapp….

TRAVERSÉE de PARIS

 

Certaines incarnent l’élégance et le luxe, d’autres le progrès technique ou encore la démocratisation de l’Automobile.

Quel que soit leur pays d’origine ou les époques, les raisons pour lesquelles ces marques n’ont pas survécu sont multiples :

Rupture entre les fondateurs, conflits mondiaux, crise économique, faillite de l’entreprise, absence d’acier suite aux guerres, véhicule inadapté au monde qui l’entoure, choc pétrolier, remaniement au sein des constructeurs, échec commercial…

Comme par miracle, certains modèles ont traversé le temps, bichonnés par leurs propriétaires, ultime témoignage d’une époque révolue.

 

La TRAVERSÉE de PARIS en ANCIENNES,  ici une ÉLÉGANTE pose devant une Superbe 203 PEUGEOT.

 

D’autres marques sont pourtant réapparues et ont ressuscitées au XXIème siècle !

Telles, Alpine, Bugatti, qui en sont de beaux exemples.

Parmi tous les véhicules présents ce dimanche, lors de cette Traversée de Paris, on pouvait notamment admirer quelques Panhard, Facel Vega, Hotchkiss, Jeep Willys… et pour les vélos, des Verdin, Vaury, Fongers, Dobro, Clediabert, Simoun…

Autant de firmes disparues.

Des marques de petits constructeurs régionaux ou d’artisans et un vélo Onésime Boucheron du nom d’un champion sur piste de la fin des années 1920 qui, probablement, vendait des vélos à son nom au moment d’arrêter la compétition en 1936.

 

 

TRAVERSÉE de PARIS – Exposition sur l’Esplanade du Château de VINCENNES

 

Un parcours dédié à l’Art Déco, jamais tout à fait le même mais jamais tout à fait un autre, le parcours dévoilé sur place au moment où les participants recevaient leur livre de route – autrement dit «Roadbook».

Tôt ce dimanche matin, c’était l’effervescence sur l’Esplanade :

Bruits de moteurs, alignement des voitures.

Un café convivial, les joyeuses retrouvailles des équipages, la séance photo pour ce moment unique et voilà le départ!

La boucle de 28 km partant de l’Esplanade du Château de Vincennes à partir de 8 h pour y revenir vers midi.

Une partie des voitures y restait, exposées une grande partie de l’après-midi.

 

Autobus Renault de 1934, devant la Grande Roue de la Concorde

 

À signaler que des bus anciens de la RATP étaient mis à la disposition du public. Ils appartiennent au Musée des Transports Urbains de France, qu’anime une poignée de passionnés.

Mais il ne saurait y avoir de Traversée de Paris sans un coup de chapeau aux beautés architecturales de la Capitale.

Les organisateurs avaient donc concocté un parcours qui s’intéressait plus particulièrement on l’a dit, cette année à l’architecture Art Déco (Années 20-30).

L’occasion d’admirer les lignes épurées du Grand Rex, du Conseil Économique Social et Environnemental, des Palais de Tokyo et de Chaillot.

 

« Vincennes en anciennes »

 

 

La première association Française multi-marques de voitures anciennes créée en 1998, l’association accueille plus de 1.200 membres, hommes et femmes ; cela représente un parc de 3.000 voitures. Les administrateurs sont aussi des membres actifs de clubs de marque.

Le premier dimanche de chaque mois, l’Association se réunit sur l’Esplanade du Château de Vincennes. Extrêmement dynamique, elle participe à de nombreuses manifestations ou défilés : journées du Patrimoine, Journée nationale des véhicules d’époque, Téléthon, Salons dédiés aux voitures anciennes (Automédon, Rétromobile, Reims…).

Selon nos informations la prochaine Traversée estivale est prévue pour le 5 août avec un rendez-vous à la terrasse de l’Observatoire pour un pique-nique champêtre géant !

 

Autobus Renault TN6 C2 de 1936 et Saviem SC10 U B1 de 1975, sur l’Esplanade des  Invalides.

 

Musée des Transports Urbains de France est une organisation à but non lucratif située à Chelles, en Île-de- France. Il peut être visité sur rendez-vous.

Son adresse :
1 Rue Gabriel de Mortillet
77500 Chelles

 

Olivier THIBAUD

Photos :
Olivier THIBAUD et AutoNewsInfo

 

 

PARIS en ANCIENNES 2018 – Les-FIAT 500 d’antan, d’Eric et Stéphane PANEPINTO

 


Démarrage à la manivelle pour la 4CV Renault

 

Pique-nique en Citroën Méhari

 


Embouteillage d’Anciennes à la Concorde.

 


L’œil d’un expert en Anciennes, cekui de l’ami François Alain.

 

Evenements PARIS en ANCIENNES

About Author

gilles