FORMULE e : LOPEZ VA REMPLACER JANI

 

 

Il y a quelques jours,
Neel Jani annonçait son départ de l’équipe Dragon Racing. Pour le remplacer,
on parlait de Mike Conway ou de José Maria Lopez.
L’Argentin a finalement décroché le baquet.

Il débutera la semaine prochaine, lors de l’ePrix de Marrakech.

Faut-il présenter José Maria Lopez ? Champion d’Eurocup FR 2.0 2002 et de FR V6 2003, le pilote Argentin s’est ensuite reconverti en WTCC, remportant trois titres consécutifs avec Citroën (2014, 2015 et 2016.) Depuis l’an dernier, il pilote en WEC pour Toyota. Lopez n’est pas un novice de la Formule e. Il a débuté en 2016-2017 avec DS Virgin, décrochant deux podiums et finissant 9e du championnat, malgré une absence à New York. En résumé, c’est un pilote rapide et chevronné.

A cet instant de la saison et dans un délais aussi court, le Dragon Racing ne pouvait guère rêver mieux. En prime, il connait bien le circuit Moulay El Hassan de Marrakech, pour s’y être imposé trois fois en WTCC. Le seul point noir de Lopez est de ne pas connaitre le Dragon Racing. Charge à lui désormais d’ouvrir le compteur de points de l’équipe, qui était complètement passée à côté de l’ePrix de Hong-Kong…

Rappelons qu’après l’ePrix de Marrakech, les équipes de Formule e resteront sur place pour un rookie test inédit. À cette occasion, le Dragon Racing testera Maximilian Günther et Andrea Caldarelli.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo :
DRAGON RACING

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE