ANDRÉ MALHERBE : CHUTE TERRIBLE IL Y A 30 ANS SUR LE ‘PARIS DAKAR’.

 

MALHERBE ET SES COPAINS DU TEAM SONAUTO EN 1988

 

AVEC ROGER DE COSTER

 

En 1988, André Malherbe avait intégré le Team Yamaha Sonauto du ‘Paris-Dakar’, avec Jean Claude Olivier dit JCO, Thierry Charbonnier dit Carbi et Stéphane Peterhansel, dit Peter.

Ce 6 janvier 1988, il roulait, lentement, à côté de JCO, la piste était pleine de pièges dans tous les sens, et c’est en prenant une ornière de travers qu’il est tombé, à très faible vitesse.

Il a su tout de suite que c’était grave.

« Ma vie est foutue » dit il à Jean Claude Olivier, qui sait lui aussi que les chutes les plus lentes peuvent être les plus graves.

Il est paralysé, tétraplégique, une horreur.

André, alias «Dédé» pour les intimes, dont nous étions je crois avec mon ami Patrick Boulland, était un coureur magnifique et un garçon d’une élégance folle.

 

 

Triple Champion du Monde de Motocross dans la catégorie reine en 500, sur une Honda d’Usine, à cette époque les motos d’Usine coûtaient des millions de dollars, à la très grande époque, celle des années 80, il habitait Huy en Belgique (on prononce comme oui).

Il était enthousiaste sur tout, il était même venu faire le Supercross de Bercy en sachant parfaitement qu’il se ferait tourner autour par les spécialistes du truc.

Copain avec l’autre légende de l’époque, son compatriote Roger de Coster, cette bande là m’aurait fait penser aux dieux du guidon si j’étais croyant…

En plus, même immense, il était souple comme un chat, il pouvait tomber à des vitesses phénoménales en se relevant tout de suite.

J’ai en souvenir une gamelle dans la ligne droite de Payerne, en Suisse, où on pensait le retrouver en petits morceaux et où il est revenu au paddock en rigolant.

Je l’ai revu après son accident, un jour à Spa, sur la F1, où les Commissaires ne voulaient pas le laisser entrer, je leur ai raconté qui était ce grand monsieur pour la Belgique, terre du Motocross mondial, ils se sont excusés, il y avait son pote Laquaye avec lui, qui ne l’a jamais lâché.

 

 

André non plus n’a jamais abandonné, je le revois en smoking pour le départ en retraite de JCO (mille personnes !), il retourne voir des courses de Cross, il s’occupe de son autre passion, sa fille Cassandre.

Je ne publie pas de photos d’André handicapé, mais de l’immense CHAMPION et l’immense mec qu’il a été avant son accident.

Car un Malherbe, on en connaît un dans une vie, et encore quand on a de la chance.

Philippe Cornut, à l’époque photographe pour Moto Verte, m’envoie la photo ci-dessous.

Il y figure avec trois Champions du monde exceptionnels et franchement humains: Roger de Coster, Brad Lackey et André Malherbe.

 

 

André est toujours aussi vivant qu’avant, aussi rieur, aussi intéressé par les gens.

30 ans, quelle saloperie cette ornière !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Yamaha, Honda… DR

 

Moto Personnalités Tout terrain

About Author

jeanlouis