FORMULE e : ZÜRICH DANS LA TOURMENTE ?

 

 

Le 21 septembre dernier, la Formule e annonçait un ePrix à Zürich.
La toute première course sur le territoire helvète depuis 1954.
Néanmoins, des voix s’élèvent contre l’épreuve.
Aura-t-elle malgré tout lieu ?

 

L’e-Prix de Zürich est prévu pour le 10 juin prochain. Avec l’annulation de Montréal, la Suisse deviendrait l’avant-dernière épreuve de la saison. Comme à Montréal, les opposants mettent en avant un équilibre budgétaire assez hypothétique et les nuisances liées à la fermeture des voies.

L’e-Prix de Zürich avait obtenu son autorisation de justesse, lors d’un vote du conseil municipal. L’objectif des opposants serait de lancer un référendum local (une votation), dont l’issue favorable serait très aléatoire…

Pour l’instant, ce n’est qu’un groupe de grincheux, mais il pourrait faire tâche d’huile!

L’e-Prix de Montréal -et son annulation- a sans doute créé un précédent. Avec ses tracés systématiquement urbains, la Formule e s’expose aux associations de riverains. Riverains qui sont souvent excédés car l’e-Prix vient s’ajouter à des manifestations sportives et culturelles, toujours plus nombreuses, au même endroit.

Sans oublier les autophobes, qui ne veulent pas de voitures, fussent-elles électriques. Et ce n’est pas avec la faible popularité actuelle des épreuves qu’elle pourrait mobiliser des partisans…

Rappelons que la Suisse n’organise plus de compétitions en sports mécaniques, depuis le terrible accident des 24 Heures du Mans, survenu le 11 juin 1955 et qui avait coûté la vie à 83 spectateurs et au pilote Mercedes, le Français Pierre Levegh.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
FORMULE e

 

Le tracé de l’e-Prix de Zurich. Copyright : FORMULE E

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE