DAKAR 2018 : LES 4 PILOTES PEUGEOT VISENT TOUS LA VICTOIRE… À CORDOBA LE 20 JANVIER

 

 

 


DAKAR-2018-Les-quatre-3008-DKR-PEUGEOT.

 

Grandissimes favoris de leur dernier Dakar, l’équipe de Velizy que manage Bruno Famin, quittant la discipline des rallyes-raid au soir de l’arrivée de cette 40éme édition de l’épreuve, créée en 1978 par Thierry Sabine, vise naturellement de décrocher une ultime victoire, à Cordoba en Argentine le 20 janvier prochain, aligne pour la dernière fois, sa redoutée et redoutable ‘Dream-Team’ victorieuse les années passées des épreuves les plus prestigieuses de l’univers des rallyes-raid, le Dakar donc, mais aussi le non moins spectaculaire Silk Way, la course qui traverse la Russie, le Kazakhstan et la Chine.

Rencontre avec les mousquetaires de l’équipe Française, arrivés à Lima, la magnifique capitale Péruvienne, où débutent dans deux jours, les vérifications, avant le départ ce samedi 6 Janvier.

 


DAKAR-2018-Le 3008-DKR de STÉPHANE-PETERHANSEL

 

Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°300)

« Je pense que cette édition va être une épreuve difficile. Son parcours fait référence aux origines africaines du Dakar avec beaucoup de désert, de dunes et peut-être quelques rebondissements sur les longues spéciales. Ça s’annonce très ouvert et peut-être que ce ne sera pas le plus rapide qui s’imposera. Au début de ce projet, je m’étais donné comme objectif de permettre à PEUGEOT de renouer avec le succès sur le Dakar. C’est fait et, pour ma part, je ressens moins de pression que les années précédentes mais j’ai tout de même très envie de gagner ce dernier Dakar avec PEUGEOT! La voiture est encore plus performante que l’an dernier. Plus large, elle est plus facile à contrôler en virage et devrait nous permettre d’être encore mieux dans les dunes. Nous sommes tous contents de cette évolution que nous avons déjà testée sur plus de 5000 km d’essais, soit l’équivalent des sections chronométrées d’un Dakar. »

 


DAKAR 2018 Le 3008 DKR de CARLOS SAINZ.

 

Carlos Sainz (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°303)

« Je me sens bien à l’approche de ce Dakar. Je me suis préparé comme d’habitude en intensifiant ma préparation physique à l’approche du rallye. C’est notre dernier Dakar pour PEUGEOT et j’ai bien l’intention de le réussir. L’équipe a beaucoup travaillé pour développer cette nouvelle PEUGEOT 3008DKR Maxi qui marque un pas en avant. Je pense que, parmi tous les Dakar disputés en Amérique du Sud, cette édition est celle qui comptera le plus de kilomètres dans les dunes. La navigation sera délicate avec autant de hors-piste. Commencer tout de suite par autant de sable va rendre ce Dakar très intéressant. Dans de telles conditions, les caractéristiques de la PEUGEOT 3008DKR Maxi devraient nous aider. Cela dit, les évolutions de la réglementation technique ne nous sont pas favorables. Nous devrons composer avec ce paramètre. »

 

DAKAR-2018-Le-PEUGEOT-3008-DKR-de-SEBASTIEN-LOEB.

 

Sébastien Loeb (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°306)

« Pour moi, c’est un peu l’année ou jamais pour la victoire. C’est ma dernière opportunité de l’emporter. L’an dernier, nous avons vu que nous avions la capacité de gagner. Daniel avait fait du bon boulot au niveau de la navigation. C’est motivant. Nous savons que nous pouvons le faire et j’y vais avec l’objectif de gagner, c’est sûr. Maintenant, il y a plein de paramètres qui rentrent en jeu sur un Dakar… C’est long et tu as vite fait de tout perdre pour pas grand-chose, surtout avec le retour en force des dunes. C’est positif pour le rallye par rapport à l’image que les gens se font du rallye-raid. En revanche, c’est un type de terrain sur lequel je n’ai pas énormément d’expérience. C’est clairement un parcours qui n’est pas en ma faveur. Pour ce qui est de la voiture, elle est plus stable, plus agréable à conduire, mieux amortie. Elle nous donne plus confiance et nous pouvons donc attaquer un peu plus fort. »

 

DAKAR 2018 Le 3008 DKR de CYRIL DESPREZ.

 

Cyril Despres (PEUGEOT 3008DKR Maxi n°308)

« Je suis déjà concentré sur le terrain et la difficulté des étapes. Les premières spéciales, au Pérou, auront lieu dans le sable. Nous n’avons pas eu l’habitude de passer autant de temps dans les dunes mais je suis plutôt serein car notre voiture est à l’aise dans le franchissement. La chaleur sera sensible au début et puis, très vite, nous serons confrontés à des spéciales plus étroites en montagne à des altitudes élevées. Et il y a aura aussi des spéciales comme Belèn et Fiambala, que l’on attaque toujours avec un peu de peur au ventre. Il y a de l’altitude, des sables mous, des waypoints jamais faciles à trouver qui rendent la navigation très compliquée. Ce Dakar sera un mix très difficile! »

Lauréate des deux derniers Dakar et aussi des deux Silk Way, l’armada PEUGEOT, semble donc bien armé et hyper motivé, pour quitter la scène des rallyes-raid, par la grande porte, avec une nouvelle et dernière victoire à la clé…

Réponse ?

Le samedi 15 janvier à Cordoba en Argentine!

 

François LEROUX

Photos : TEAM

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles