‘FRANCE TELEVISIONS’ TAPE DANS LES BUDGETS, LE SPORT PERD QUINZE MILLIONS !

 

 

DEHORS LE SPORT !

 

 

Voilà sans doute ce que le Président appelle une Télé moderne, c’est-à-dire asséchée financièrement…

Étonnant ce goût immodéré des gens de pouvoir pour la réduction des coûts, la politique ce n’est plus que ça, avec en plus un peu de haine par çi-par là, un peu de peur aussi.

Du coup, il faut serrer la vis de tout ce qui ressemble à un divertissement, un moment où l’on oublie tout, parfois un moment de rassemblement !

Donc l’État a exigé (le contribuable qui, lui, paie la redevance on s’en fout) que France TV réduise ses dépenses de… 50 millions d’€, et ce sont les émissions de jeux et de magazines, la fiction et le sport aussi (15 millions) qui prennent la baffe.

Tout ce qui pouvait être passionnant en somme…

Ce que l’on veut garder à l’inverse, c’est l’assommant…

Car on veut préserver « les priorités stratégiques » de France 2, l’information, la création et le numérique.

 

ON POURRAIT AUSSI ÉTEINDRE LA LUMIÈRE…

 

Autrement dit, on va continuer de se fader la tête d’enterrement des chroniqueurs (euses) économiques et politiques de la chaîne, quel que soit l’invité d’ailleurs, dans des émissions longues comme un jour sans pain, répétitives comme les ménages à trois d’une pièce de boulevard…

En revanche, le service des sports de France TV va devoir revendre ses droits sur le ski, les GP moto, les ’24 Heures du Mans’, la Coupe de la Ligue de Foot…

On devra aussi diminuer les coûts de production, alors que la chaîne est candidate pour retransmettre les JO de Paris 2024, qui sont une ruine financière partout de toute façon, seuls les mormons de Salt Lake City ont réussi à gagner du blé avec ça !

 

LES JO. COÛTENT UNE BLINDE,
Y COMPRIS EN TV

Les JO c’est 100 millions de dollars rien que pour la com avant le vote, 14 à 15 milliards ensuite pour l’organisation…

Salt Lake City n’avait claqué que deux milliards et demi, un miracle sans doute…

Alors quand on sait qu’un budget moyen de TV pour suivre les JO est de l’ordre de 50 millions, que France TV a déjà partagé ceux de Tokyo en 2020 avec Canal Plus pour diminuer la douloureuse, il faut être assez pervers pour imaginer que le service public va pouvoir s’offrir ceux de Paris…

Et alors, si moi je m’en tape du foot, un peu des JO aussi d’ailleurs, j’ai des tas de potes qui adorent ça, la finale de la Coupe du monde de foot à Paris a été un moment où tous les Français se sont retrouvés.

C’est vrai que c’était sur TF1, chaîne souvent insupportable mais qui sait attirer le chaland…

Quant au ski, au MotoGP, aux ’24 Heures’, disciplines qui m’éclatent, inutile de rappeler que sur France TV c’était gratoche (et c’était bien fait)  et que ça va profiter aux TV payantes où c’est trop souvent bien mal fait (et à l’Equipe TV qui est encore gratuite, et où c’est bien fait… )

 

LES 24 HEURES SONT POURTANT LA COMPÉTITION SPORTIVE AUTO LA PLUS CONNUE DANS LE MONDE

 

Sur le plan de la chaîne, les pertes d’emploi sont estimées à 600 personnes, je reconnais que comme j’ai été dans ce milieu, ce tsunami me désole mais le téléspectateur moyen, si ce n’est par solidarité, verra à quel point la qualité de ces chaînes va baisser.

Il est vrai aussi qu’augmenter la redevance de 50 millions, ça ne va pas dans le sens de la réélection à laquelle tout le monde pense dès le premier jour où il est élu, du simple adjoint de mairie au plus haut personnage de l’État.

Et encore, dans les mairies, je connais des tas de gens qui sont un peu comme les commissaires de piste, dévoués et bossant superbement pour les autres, le tout pour des clopinettes…

 

FOULE ÉNORME, ON S’EN FOUT, A LA TV ON VEUT DES DÉBATS POLITIQUES…

 

Il est vrai aussi que le sport ne fait pas réélire qui que ce soit, alors que les émissions d’info oui…

La Maire de Paris, celui de Marseille ne perdront pas leur siège parce que le PSG ou l’OM prennent une b…

En revanche s’ils sont mauvais en tant qu’invités à la TV, là oui, on entend claquer les culasses (de fusil)…

 

PLUS DE DROIT DE VOIR ÇA!

 

Et puis, les sports ont des juges de paix terribles, le score, le chrono, le drapeau à damiers, le sifflet de l’arbitre, la ligne d’arrivée, la cloche du ring…

Et c’est sans appel…

La politique elle, est capable de n’importe quoi, les exemples ne manquent pas, elle devrait être citoyenne, et dans ce cas c’est génial, parce qu’alors ça ressemble à du sport!

Mais la politique aujourd’hui, ce n’est que de la com.

En sport, rien à voir avec la com, rien n’est écrit, tu peux perdre même si tu es le meilleur!

Autre particularité: tu peux être un gros c… ou un mec très sympa, ton métier c’est de gagner, pas de faire de la gestuelle.

Sauf dans  la gymnastique rythmique et dans le patinage artistique, exceptions qui confirment la règle.

La com, en sport, c’est toujours APRÈS le match…

Avant, il ya l’esbroufe, très connue avant les matchs de boxe, ou avec le Hakka des Blacks, mais ces séances là sont une superbe mise en scène, qui donne le frisson certes, mais qui ne décide en rien de l’issue.

Alors ce que la direction de l’Info de France TV veut sauvegarder, avec sans doute des susurrements appuyés du côté des autorités, c’est le matraquage politico-médiatique, le sport, les jeux, la fiction, dehors !

 

« PANEM ET CIRCENSES« ,SANS LES « CIRCENSES« …

 

Bon, pas grave finalement, la cote de ces messieurs monte en flèche, c’est que le sport, la fiction et les jeux n’ont pas d’intérêt politique.

Nos politiques qui oublient un phénomène de base, qui remonte aux Romains.

Comment les empereurs, qui étaient tout sauf des rigolos, assuraient ils leur popularité auprès du peuple?

« Panem et circenses », du pain et des jeux.

Entre Matignon, l’Élysée et France TV, il n’y en pas un qui parle trois mots de latin ?

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
MotoGP, FRANCE TV, Thierry Coulibaly, ACO, Mairie de Paris

 

 

 

 

 

 

 

Evenements Télévision

About Author

jeanlouis