LIVIA LANCELOT, NOUVEL ENVOL… «COMME PILOTE, JE NE VOULAIS PAS FAIRE L’ANNÉE DE TROP».

La Française est deux fois Championne du Monde de Motocross féminin et elle a décidé à la fin de la Saison 2017 de mettre un terme à sa carrière de pilote.

Je fais au passage remarquer aux fans d’écriture inclusive que pilote, que ce soit en Auto, à Moto, en Avion, est un mot noble qui s’écrit de la même façon pour une femme et un homme.

S’ils tiennent vraiment à des mots comme… piloteuse, pilotesse ou pilotrice, je leur laisse, c’est hideux et j’en reviens à Livia, Pilote et vraie héroïne du Cross français.

Deux titres mondiaux c’est énorme, elle est juste battue à ma connaissance par Yves de Maria (trois titres) et par les différentes Équipes de France qui ont gagné le Motocross des Nations.

Je l’ai donc eue au téléphone, pour parler boutique et nouveautés…

En fait  elle avait décidé d’arrêter sa Carrière de Pilote fin 2017, qu’elle soit titrée ou non.

La raison ? Depuis son titre en 2016, elle avait peur de rouler l’année de trop et durant la Saison 2017 elle a décidé d’arrêter.

Mais Livia n’est pas vraiment le genre de fille à faire du tricot en regardant la mer…

Vous le verrez sur les photos elle aurait pu aussi être mannequin, pas le genre non plus.

Défiler sur les podiums, elle sait faire, mais pas ceux de la Haute Couture…

SHOW MUST GO ON…

Merci au Groupe  «Queen» pour le titre…

2018 a offert à Livia un concours de circonstances exceptionnel avec d’une part le retrait du Motocross Mondial de plusieurs marques, et donc des pilotes se retrouvant sans guidon, et d’autre part la proposition d’une autre marque de diriger un team en MX2 mondial !

Ouaaaah !

SA VIE DE PILOTE EST FINIE, DOMMAGE, PURISTE LA JEUNE FILLE

Je ne connais pas l’histoire du Motocross par cœur (pardon lecteur) mais des femmes dirigeant un team mondial, ça ne doit pas courir les bermes (nos rues à nous, dans le Cross…) !

Ses deux pilotes, choisis pour la saison mondiale 2018, seront donc Hunter Lawrence, un Australien et Bas Vaessen, un Hollandais.

Le Team est basé dans le Sud Ouest de la France, et c’est évidemment un boulot colossal qui l’attend, il ya cinq personnes dans le team, dont Yves de Maria d’ailleurs, qui suit particulièrement Vaessens.

LIVIA VA RECOMMENCER À VOYAGER

L’organisation, la préparation des motos, l’opérationnel, les voyages, les entraînements des pilotes, la recherche de sponsors (boulot pharaonique !) Livia aura du monde pour l’aider mais c’est quand même 20 GP à préparer (et à financer) le premier sera en Argentine, le premier week end de mars 2018.

En Patagonie à Neuquen…

Dans le nord de la Patagonie mais on dit quand même en français que… « c’est en pleine pampa… ».

SALUT PILOTE, SALUT LE COACH…

Avant ce premier GP, Livia s’occupera encore du team Kawasaki lors de l’Enduro du Touquet 2018.

Avec tout ça, pour quelle marque va-t-elle «rouler» en 2018 ?

En principe, comme elle est toujours sous contrat avec Kawasaki, jusqu’au Touquet, elle ne peut pas le révéler.

« Cela dit tout le monde est au courant » ajoute-t-elle.

Ce qui est vrai.

Quelques indices ?

C’est une marque qui a été Championne du Monde en 2015 et 2016 avec le même pilote…

Son premier titre a été obtenu par un pilote anglais.

Voilà, le team de Livia courra sous les couleurs d’XXX-Europe.

C’est génial Livia, la légende continue !

«Special thanks» à Pascal Haudiquert qui m’a trouvé des photos très sympas de Livia.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Pascal HAUDIQUERT/Mediacross et MXGP.

 

 

 

 

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis