FIN DU PROJET ‘500 MILES’ À INDIANAPOLIS DE DIDIER CALMELS ?

 

 

Aux États-Unis, depuis plusieurs semaines cet automne, le projet qu’avait lancé l’homme d’affaires Parisien Didier Calmels l’été dernier, semblait au point mort.

Pire même, si l’on en croyait les échos qu’en donnait la Presse Américaine, de Chicago et de l’Indiana, oû se situe Indianapolis, laquelle avait cruellement rappelé le drame de la famille Calmels et datant de février 1989. Avec parfois des propos terribles…

De son côté, le richissime John Falck, un ancien adjoint de Zak Brown, l’actuel patron de l’Écurie McLaren en F1 et propriétaire du Team United Autosport, prenait les rênes de l’Équipe Sam Schmidt-Petterson, celle avec laquelle Didier Calmes, s’était auparavant associé pour aligner aux ‘500 Miles d’Indianapolis’, une troisième monoplace, que devait piloter le Tourangeau Tristan Gommendy.

Depuis l’arrivée de Falck, les relations s’étaient tendues et l’opération avait du plomb dans l’aile, Falck ayant décidé de confier sa troisième monoplace à une autre structure, Américaine, elle !

Du coup, c’en était fini  du projet Calmels…

Comme le rappelait John Falck ce 8 décembre 2017, annonçant un nouveau partenariat avec le Michael Shank Racing!

Ce vendredi, Didier Calmels était injoignable se trouvant selon on fils Gautier, à l’étranger mais nous attendrons son retour à Paris pour avoir ses impressions sur cette affaire.

Rappelons que le Team de Sam Schmidt, alignera la paire Canadienne formée de James Hinchcliffe et de Robert Wickens en 2018. Et en partenariat donc avec le Michael Shank Racing sur certaines épreuves du calendrier Indycar, le Britannique Jack Harvey!

 

 

Peter GRISWOLD

Photos :
INDY et TEAM

NOTRE ARTICLE SUR L’ANNONCE DU PROJET

DIDIER CALMELS LANCE UN PROJET FRANÇAIS POUR LES 500 MILES D’INDIANAPOLIS

Sport

About Author

gilles