‘MONZA RALLYE SHOW’ : ROSSI EXCELLENT SUR QUATRE ROUES… CE QUI TOMBE BIEN !

 

EN ESSAIS PRE 2018 À VALENCE

Valentino Rossi parle beaucoup de son avenir en ce moment…

Il est vrai que tout le monde en parle, suite à son année de MotoGP ratée en 2017 (une victoire quand même, Lorenzo n’a pas eu cette consolation…) et au fait que son contrat se termine fin 2018 !

Tout le monde parle à tort et à travers et croit tout savoir, de son meilleur ami (plutôt bien informé) au simple copieur/colleur de textes (nase total) qui se croit journaliste sur le net.

Il est vrai que Rossi a dit, plusieurs fois, qu’il avait peur de s’arrêter…

Qu’il a peur de ce grand vide sans adrénaline que risque de devenir sa vie après les GP!

Il a aussi dit, et c’est la seule info digne d’intérêt sur ce sujet,  qu’il déciderait de continuer avec Yamaha, si la moto 2018 est satisfaisante.

 

VICTOIRE À ASSEN

 

Il est vrai que suite aux erreurs de la marque qui a suivi aveuglément un Viñales talentueux mais incapable d’analyse en début 2017, la Moto 2017 est devenue un piège à espoirs…

On sait donc que l’on repartira en 2018 de la base 2016 (le cadre utilisé par Johann Zarco en 2017), que le moteur 2018 est plutôt excellent, et surtout que Rossi décidera en cours d’année, s’il continue ou arrête les GP Motos !

Donc y’a pas le feu…

 

QUATRE ROUES ENCOURAGEANTES À MONZA

Cela dit, ce week end, Rossi vient de gagner le Monza Rallye Show et ce tout simplement pour … la sixième fois, devant des spécialistes comme les rallymen qu sont le Norvégien Andréas Mikkelsen et le Belge Thierry Neuville, mais aussi Marco Bonanomi et le multiple Champion du Monde de Cross, Tony Cairoli, et il y avait vingt-deux autos WRC au départ, une centaine d’autos inscrites dans les autres catégories.

Rossi pilotait une Ford Fiesta WRC, c’est sa troisième victoire d’affilée, ce rallye comporte deux liaisons de 40 km à faire de nuit, Rossi gagne malgré deux pénalités de six secondes chacune, pas à dire, le garçon en voulait et a un talent considérable sur quatre roues.

 

Il a récemment parlé sur une radio italienne (Dee Jay) de ce qu’il ferait après les GP Motos, du Rallye à coup sûr et il est clair qu’il aime ça et qu’il un coup de volant assez sûr.

Il a aussi une énorme envie, rouler aux…  ’24 Heures du Mans’.

Et là ses interlocuteurs, deux vieux potes, lui ont dit qu’Alonso aussi voulait rouler au ‘Mans’.

 

ROSSI ET ALONSO GRANDE PERIODE

Du tac au tac, Rossi a alors répliqué que ce serait marrant de rouler avec lui, comme ça ils parleraient de la vie…

Détail… Alonso a piqué la fiancée de Rossi, c’est sûr que ce serait un équipage étonnant ! DÉTONNANT…

Rossi en a d’ailleurs profité pour dire qu’il n’a plus de fiancée pour l’instant, pas le temps.

 

Voilà, si l’on ajoute que Rossi va sur ses quarante ans, (en 2019) qu’il a déjà piloté avec beaucoup de réussite une Ferrari de F1 au Mugello en 2008, il dit être maintenant trop vieux, il est clair que l’on verra encore «Il dottore» un bout de temps sur les Circuits, une carrière Auto peut être longue, même si clairement, Rossi n’imagine pas être « gentleman driver »…

 Jean Louis BERNARDELLI

 Photos :
MotoGP, Monster, Ferrari, Ducati

Valentino ROSSI au volant d’une FERRARI F1 en 2008

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis