‘AFRICA RACE’ 2018 : NOMBRE RECORD DE CONCURRENTS.

 

 

GERARD DE ROOY

 

Incroyable…

Alors que tous les grands Rallyes Raids perdent des concurrents, parfois massivement, l’Africa Race, la belle épreuve Africaine qu’organisent Jean-Louis Schlesser et René Metge, est chaque année, elle, en croissance!

Il est vrai que sur les autres épreuves, les très grands pilotes, les patrons des grands teams nous disent souvent qu’ils adoreraient venir rouler sur ce vrai rallye raid, qu’est l’Africa Race, le problème étant évidemment qu’a part pour les camions, l’Afrique n’a pas les moyens d’être un marché, comme l’Amérique du Sud ou l’ensemble Russie-Chine…

Cela dit, la renommée d’une victoire fait aussi vendre des autos, des motos et des camions.

 

ULLEVALSETTER ADORE LA BASTON

 

Et puis il y a ceux qui n’ont rien à vendre, qui viennent seulement pour le fun.

Pour le plaisir, la vraie aventure…

On n’a pas envie d’un WRC qui se déroule sur des bandes de sable de 100 mètres de large pour que ce soit beau à la TV.

Pas envie d’une épreuve qui se joue pas avec des écarts de quelques secondes chaque jour, envie de vrais océans de sable, de reg et de désert.

La preuve que les très grands arrivent, il y aura quinze camions en course, dont Gerard De Rooy, qui a craqué, il voulait revenir en Afrique et devient le grand favori de cette classe.

Son père, immense star du (vrai) ‘Paris Dakar’, avait d’ailleurs gagné la première édition de l’Africa Race…

 

ELISABETE JACINTO SERA AU DÉPART À MONACO

 

Donc frisson chez les pachydermes du désert.

Notre ‘petite’ chérie Elisabete Jacinto sera là, plus tous les autres pilotes dingues de ce rallye, Kovacs, Tomecek, etc…

Le spectacle des camions dans le désert est toujours un énorme spectacle, qui fait même peur d’ailleurs…

En moto, Ullevalsetter revient, il avait pourtant dit qu’il allait arrêter, mais quand l’hiver commence à sentir bon le sable chaud, l’appel du Sahara est une drogue dure pour les amoureux desc grands espaces comme l’est le Norvégien.

On verra aussi deux Françaises, qui partent sans assistance, avec les valbombes et les pièces de rechange dans la malle prévue pour, Julie Vanneken est déjà venue et bien sûr elle revient, Lydia Truglio vient, elle, pour la première fois, pas besoin de cette merde d’écriture inclusive pour dire bravo aux aventurières…

 

LYDIA WELCOME

 

Lydia est une journaliste très connue dans la Moto, plutôt spécialiste du goudron, elle a aussi fait la ‘Rose des Sables’, elle va rencontrer son meilleur ami… l’inconnu!

Même chose qu’en camion, les habitués de l’Africa Race, une sorte de famille en fait et en fête, les Picco, Ceci, Gabarit, Agoshkov, Benko et Tsuk Sella, frère du jeune vainqueur en 2017.

Chez les autos, grosse bagarre entre les buggies et les 4X4, le Russe Vasilyev, vainqueur 2017 revient avec sa Mini, les Russes adorent cette course, ça doit leur rappeler leurs immenses paysages…

 

LES 4X4 comme la MINI de VASSYLIEV

 

Le Team Toyota Overdrive est là aussi, et puis il faudra compter sur l’armada des buggies de l’équipe MD, ils sont dix je crois, plus le SRT de Serradori, c’est sûr que ça va envoyer du très lourd.

 

LES BUGGIES

 

AutoNewsInfo fera et comme chaque année depuis la première édition, un compte rendu quotidien de la course, de Monaco, où sera donné le départ, à Dakar, dont le Lac Rose est devenu un symbole mondial depuis le tout premier Dakar de Thierry Sabine, en janvier 1979.

On passera par le Maroc et la Mauritanie, (Chinguetti, le fantasme absolu) puis le Sénégal pour arriver à Dakar.

Chair de poule garantie…pour les fans des grands espaces!

Sur les traces des Paris-Dakar d’antan!!!!

Ceux qui ont donnés leurs lettres de noblesse à cette discipline qu’est devenu le Rallye-raid

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Alain ROSSIGNOL/CAPTAIN-NOWHERE et TEAM DE ROOY

 

 

Africa Race Rallye-Raid Tout terrain

About Author

jeanlouis