À BAHREÏN, TOYOTA DEVANCE PORSCHE POUR LEUR ULTIME DUEL EN WEC. REBELLION TITRÉ EN LMP2. 

 

 

WEC 2017 BAHREÏN Victoire pour la TOYOTA N°8.

 

Le rideau est tombé sur la saison en Championnat du Monde d’Endurance WEC ce samedi, à l’occasion de la neuvième et ultime manche de l’année 2017.

Et c’est l’équipe TOYOTA GAZOO Racing, qui sort victorieuse, triomphe et a remporté sa cinquième victoire de la saison en mondial WEC, avec une victoire impressionnante aux ‘6 Heures de Bahreïn’, précédant d’un tour la plus rapide des Porsche !

Devançant ainsi son grand rival Allemand, le Team Porsche qui disputait ce samedi 18 novembre 2017 sa dernière course dans la discipline et qui du coup ne se retire pas sur une victoire, se contentant tout de même des deux titres de Champion du monde déjà obtenus lors de la manche précédente il y a deux semaines à Shanghaï, en Chine !

 

WEC-2017-BAHREÏN-La-TOYOTA-TS050-N°8.j

 

La victoire à l’issue de cette dernière épreuve revient à la TS050 HYBRID N° 8 de l’équipage, avec Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, qui l’emporte avec plus d’un tour d’avance dans une course qui marquait on l’a dit, la dernière apparition de Porsche en WEC. Cette victoire ce samedi soir sur la piste de Sakhir pour les pilotes de la N° 8, est un peu ‘ historique’ car pour la petite histoire et les fans de statistiques, c’est la première fois depuis 1990 qu’un même équipage équipage remporte cinq courses lors d’une saison de WEC ou de son prédécesseur, le World Sportscar Championship !

Malheureusement un contact malheureux avec une GT a privé la seconde voiture, la N °7 TS050 , celle du trio Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López d’une possible victoire et ils ont du coup, fini  au quatrième rang, derrière les deux Porsche 919 Hybrid, la N° 2 des récents Champions du monde, Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley, précédant la N°1 de Neel Jani, André Lotterer et Nick Tandy.

 

WEC-2017- BAHREÏN-La TOYOTA TS050 N°7

 

 

La course a débuté à la lumière du jour et Sébastien a mené le défi du Team TOYOTA après s’être élancé en troisième position faisant pression sur les Porsche. Après 30 minutes, Sébastien a pris la tête en dépassant la Porsche N°1 et Mike a aussi réussi à l’imiter, les TOYOTA se retrouvant un et deux.  Aux premiers arrêts, les deux TS050 HYBRID ont choisi différentes stratégies. José-Maria a pris le volant de la N°° 7 chaussée de pneus neufs tandis que Sébastien est resté dans le cockpit de la N° 8 et n’a fait que ravitailler, conservant son avance.

Après une heure l’obscurité est doucement tombée sur la piste de Sakhir et les différentes stratégies de pneus ont alors commencé à jouer avec l’arrivée de la fraicheur!  Juste avant que ne soit bouclé un tiers de distance (2 heures de course), Kazuki a pris la tête du classement avec des pneus neufs, passant de la deuxième place, parvenant en quelques tours a doublé José María López, en gommes usagées.

L’équipe a poussé tenter de décrocher un doublé jusqu’à ce que la voiture N° 7, avec Kamui au volant, n’entre en contact avec l’une des deux Porsche GT ‘officielle’ la N° 92, au premier virage, causant une crevaison à l’arrière droit et des dommages à la carrosserie à cette N° 7.  Avec l’intervention de la voiture de sécurité qui en résultait, les mécaniciens TOYOTA ont travaillé rapidement pour réparer la N°7 et lui permettre de rejoindre rapidement la course, ayant tout de même perdu six minutes.

 

WEC-2017-BAHREÏN-Les deux PORSCHE 919Hybrid

 

La 7 chutait à la quatrième place, à deux tours de la voiture sœur de Kazuki, alors au commandement.  Alors que la marque des quatre heures approchait, une stratégie alternative différente donnait un avantage temporaire à la Porsche N° 1, mais Anthony Davidson , maintenant au volant de la Toyota N° 8, se lançait à sa poursuite et sa pression finissait par payer quand le leader heurtait une voiture GT, synonyme d’arrêt au stand pour réparations!

Cela laissait alors la voiture N° 8 avec une avance de plus d’une minute dans les deux dernières heures et Anthony ne cessait d‘enregistrer des temps au tour impressionnants pour prolonger l’avantage, doublant les deux Porsche dans son processus d’attaque maximum.    Lors du dernier changement de pilote, la Toyota N° 8 était confortablement installée en tête, Sébastien conservant  le dessus avec un pilotage sans risque, franchissant en grand vainqueur le drapeau à damier.

Offrant ainsi sa 16ème victoire au Team TOYOTA dans sa 48ème course en mondial WEC. Mike ramenant de la septième place, après une pénalité stop-go pour la collision précédente, jusqu’à la quatrième position, à trois tours.

Assuré de la victoire, Akio Toyoda, Président de TOYOTA Motor Corporation, confiait :

« Je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à tous ceux qui ont soutenu TOYOTA GAZOO Racing dans le Championnat du Monde d’Endurance cette saison. Au Mans, notre équipe dans notre combat là-bas en juin a entraîné une expérience personnelle vraiment frustrante. Et je suis conscient que notre performance dans cette course a aussi frustré nos fans. D’autres courses épuisantes ont suivi, et, au milieu de tout cela, nous avons appris le retrait prévu de Porsche du WEC. Après les 24 Heures du Mans, Porsche nous a reconnu comme un rival. En affrontant des rivaux tels que Porsche, je pense que nous avons été en mesure d’accroître nos prouesses techniques, nous rendant plus rapides et plus forts. Alors que nous affrontions Porsche, tous les membres de notre équipe, y compris moi, avaient la même pensée dans nos cœurs: «nous détestons perdre!» Mais, à la racine, nous avions des sentiments de respect et de gratitude envers notre rival.  Devancer Porsche, en commençant par l’étape au Fuji, était que je voulais. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons triomphé à Fuji, à Shanghai, et ensuite ce jour à Bahreïn. Il était entendu lors de la course précédente à Shanghai que Porsche serait le Champion de cette année. À Porsche, s’il vous plaît laissez-moi encore une fois vous offrir mes félicitations. Bien que nous ayons connu notre part de regret cette année, si cette dernière course laissait à Porsche l’éventualité d’une nouvelle chance de battre TOYOTA, notre équipe a été en mesure de terminer la saison avec un peu de fierté par cette victoire. »

Et il concluait :

« Aux pilotes de TOYOTA GAZOO Racing, ingénieurs, mécaniciens, partenaires et tous ceux impliqués dans le WEC, continuons à faire de notre mieux ensemble! En terminant, à tous les fans qui ont soutenu TOYOTA GAZOO Racing cette saison, je tiens encore une fois à exprimer ma gratitude. Le pouvoir énorme que vous nous donnez est indispensable dans tout ce que nous faisons. Pour l’avenir de l’automobile, et pour le sourire des clients, nous continuerons à relever les défis et à faire de notre mieux. Nous attendons avec impatience votre soutien chaleureux. »

 

L’ÉQUIPE VAILLANTE REBELLION SACRÉE EN LMP2

 

WEC 2017 BAHREÏN – La VAILLANTE REBELLION N°31

 

En LMP2,  la victoire et le titre mondial reviennent à l’une des Vaillante Rebellion, la N°31 du trio formé des deux Français Nico Prost et Julien Canal et du Brésilien Bruno Senna.

Lesquels l’emportent en devançant l’Oreca 07 du Jackie Chan DC de Thomas Laurent, Ho Pin Tung et Oliver Jarvis.

Le podium étant complété par la deuxième Vaillante Rebellion, la N°13 celle de Mathias Beche, David Heinemeier Hansson et Nelson Piquet Junior

Petite déception pour l’Alpine A 470 de Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et André Negrao, de l’équipe Signatech, auteur de la pole et qui ne finit que quatrième et lâche sa couronne décrochée en 2017 !

 

WEC 2017 BAHREÏN  – La FERRARI AF CORSE N°71 en pole en GT PRO.

 

En GT Pro, doublé des Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse, la victoire revenant au duo que forme James Calado et Alessandro Pier Guidi, devant le tandem Sam Bird- Davide Rigon.

Podium complété par l’une des Ford GT du Chip Ganassi, la N°67 de la paire Britannique Andy Priaulx et Harry Thincknell.

 

WEC 2017 – BAHREÏN – Pour ASTON MARTIN Victoire et titre en GTE AM.

 

Enfin dans la dernière catégorie, celle des GT AM, énième succès pour l’Aston Martin Vantage du Canadien Paul Dalla Lana, de l’inoxydable petit Portugais Pedro Lamy et de Mathias Lauda, le fils de l’ancien triple Champion du Monde de F1,.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
TEAMS et WEC

WEC 2017 BAHREÏN – Victoire pour l’Équipe TOYOTA avec la N°8.

LE CLASSEMENT DES SIX HEURES DE BAHREÏN 2017

http://d24c1jjhvw5da9.cloudfront.net/fr/wp-content/uploads/sites/2/2017/11/05_Classification_Race_Hour-6-1.pdf

 

 

FIA WEC

About Author

gilles